Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1999 I

GOATSNAKE - I (1999)
Par ENENRA le 1er Février 2014          Consultée 2196 fois

C'est sûr que c'est plus simple de le dire aujourd'hui en 2014. Bien entendu qui d'autre aurait pu être derrière les guitares de GOATSNAKE que Greg Anderson. Parti de BURNING WITCH, le revoilà pour un tout autre décor, pour une toute autre virée, loin de l'aridité et des mollards ; bonjour le soleil, le fuel et les bikes de papa. On passera rapidement sur une pochette qui annonce la suite, flanquée d'un drakkar au drapeau sudiste et d'un biker à bandana avec sa gonze. Après tout, pourquoi pas. À ses côtés j'ai nommé la section rythmique de The OBSESSED : Guy Pinhas et Greg Rogers, ainsi que Pete Stahl au chant totalement ad hoc qui, pour la petite histoire rigolote, était le crieur sur le premier (et très bon) album de SCREAM, groupe de Hardcore Punk à la sauce (et signé sur) Dischord Records.

La vie commence par un cri. C'est comme cela qu'il fallait donc débuter l'épopée de "I". Véritable rampe de lancement sur laquelle un riff prend soudain feu avant que le moteur ne suive. Et c'est cela qui nous fout tout de suite le sourire aux lèvres : ce ronronnement incessant et bourré de groove, il respirerait presque. Si vous pensez que ce n'est qu'une image, allez donc voir sur "Innocent" (et son harmonica) et "Mower" si vous n'avez pas le fessier qui vibre en rythme ! Sur ce premier opus, GOATSNAKE se fait gros, épais, boursouflé, mais terriblement intrépide, terrassant tout sur son passage, du genre en beuglant "I am the Night Rider !" à qui veut l'entendre, livrant de l'énergie par barils. Trouvant le juste milieu entre les excès de vitesse et ceux plus posés, la troupe nous emmène faire une virée pour le moins revigorante (c'est le mot) sur les routes cramées de l'Amérique, tout moteur grondant.

Ce "I" est bien entendu gorgé de super compositions, le genre de trucs qui te met à terre n'importe quel fan de Stoner, mais sa plus grande force réside dans sa grande variété. On a vraiment de tout sur ce pourtant court premier essai : de l'incroyablement pesant (l'incroyable "What Love Remains") au hit de stade ("IV") en passant par le titre plus spécial, presque froid (j'entends toujours une version Stoner de S.U.P. sur "Lord Of Los Feliz"). Chaque morceau a sa petite facette bien spéciale qui le démarque des autres et le rend d'autant plus génial. Le sens de la composition n'étant pas en reste, faisant valdinguer et progresser les titres de telle manière qu'on ne s'y ennuie jamais et qu'on en redemande toujours plus une fois la fin sonnée.

Peut-être n'en fais-je pas assez pour accentuer tout le chef d'œuvre que représente cet album. Après tout il n'est que question de riffs tous plus efficaces les uns que les autres, qui me donneraient envie d'avoir soixante centimètres de cheveux supplémentaires pour pouvoir les balancer dans le vent tout en tapant furieusement du pied. Ça ne va pas plus loin, la décharge d'énergie qui te remet d'aplomb, te redonne des forces comme un bon bol d'épinards et te colle un putain de smile sur le visage. Le savoir faire totalement ahurissant par dessus et merde, c'est l'éjac' forcée à ce point !

GOATSNAKE est un chaud fonceur qui n'en n'a rien à battre d'une quelconque limitation de vitesse, déblatérant ce qu'il a à dire sans vergogne et avec fougue, exhibant fièrement ses attributs sur la banquette arrière et sa bouteille de Jack' sur le tableau de bord, torse poil, fier et campé. Il vous met une branlée.


I'm the motorized super-satan in your dreams

A lire aussi en STONER par ENENRA :


STONEHELM
Stonehelm (2012)
Hits from the bong




KYUSS
...and The Circus Leaves Town (1995)
Je ne sais plus...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   ENENRA

 
  N/A



- Peter Stahl (chant, harmonica)
- Greg Anderson (guitare)
- Guy Pinhas (basse)
- Greg Rogers (batterie)


1. Slippin The Stealth
2. Innocent
3. What Love Remains
4. Iv
5. Mower
6. Dog Catcher
7. Lord Of Los Feliz
8. Trower



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod