Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ufo

Reuben ARCHER - Personal Sin (2013)
Par GEGERS le 3 Décembre 2013          Consultée 1621 fois

Dans la famille Archer, on connaît principalement Laurence, le guitariste, qui a fait les (plus ou moins) beaux jours de UFO au début des années 90. Plus confidentielle, la carrière de Reuben, le chanteur, n'a jamais réellement décollé, et a vu le Britannique œuvrer sur une poignée d'albums dans les années 80, au sein de WILD HORSES d'abord (à ne pas confondre avec le groupe de Hard US), puis avec STAMPEDE qui connut un petit succès au pays de la reine éternelle. Reste que, fort d'un carnet d'adresses aussi fourni et foisonnant que le fondement d'une pimbêche de télé-réalité, le bonhomme décide de s'engager aujourd'hui dans une carrière solo qui a plus des airs de plaisir personnel que d'un véritable plan de carrière.

"Personal Sin" se fait, ainsi, un album de Hard Rock sans prétentions, mais tout de même fort compétent, qui est avant tout un album de guitariste. Lorsque l'on se paye le luxe d'inviter Dave Meniketti (Y&T), Luke Morley (THUNDER) et Paul Quinn (SAXON) à venir taper le bœuf, on se doute que la six-cordes va être mise à l'honneur. Et lorsque l'on apprend que les bassistes de WHITESNAKE (Neil Murray), du MSG (Rocky Newton), le batteur de MAGNUM et THUNDER (Harry James) et l'inénarrable guitariste/claviériste de UFO Paul Raymond viennent compléter le line-up, on se dit nécessairement que Reuben ARCHER a mis de belles chances de son côté.

Et de fait, "Personal Sin" est une surprise agréable en matière de Classic Rock. L'influence UFO prégnante, omniprésente (et particulièrement flagrante sur le morceau-titre ainsi que sur "Spanish Nights") vient donner le ton de l'album. Il y a ici un savoir-faire de vieux routard, ainsi qu'un enthousiasme remarquable, pas encore émoussé par le poids des ans. "Bulletproof", qui ouvre l'album de fort belle manière, donne une bonne idée de la teneur de l'ensemble : les riffs se font affûtés, les refrains persistants, et les mélodies entraînantes. Le chant à la fois "léger" et direct, brut de décoffrage, de ce bon Reuben, se pose avec conviction sur des morceaux savamment construits. Il y a ainsi du très bon : "Reuben's Blues", mid-tempo de fin de soirée qui laisse un large d'espace d'expression à Paul Quinn et Paul Raymond, la superbe power-ballad "Time On My Hands" (à nouveau, l'influence UFO...), le brûlot "TV Junkie" et la surprenante "Spanish Nights", pièce alambiquée aux sonorités hispanisantes, sont à classer parmi les réussites les plus marquantes de l'album.

L'enthousiasme débordant de Reuben ARCHER nuit néanmoins légèrement à l'impact de l'album. Handicapé par une durée bien trop longue pour le style pratiqué (plus d'une heure), l'album aurait gagné à se faire plus concis. Quelques coupes auraient ainsi pu être effectuées, dans le mid-tempo bluesy "Desperation Train", dans le plus dispensable "Ace Cafe" ou dans l'interminable "Like A Clown" qui tente péniblement d'introduire un peu de modernisme à l'ensemble. Reste que, de par les compétences indéniables du chanteur, qui sait aussi se faire un compositeur fort convaincant, grâce également à l'utilisation savante des invités, "Personal Sin" parvient à convaincre et à faire plaisir aux amateurs de Hard Rock façon UFO ou MSG.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


ECLIPSE
Monumentum (2017)
Le hard rock 3.0




A NEW REVENGE
Enemies & Lovers (2019)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Reuben Archer (chant)
- Rob Wolverson (guitare lead, chœurs)
- + De Nombreux Invités


1. Bulletproof
2. Play My Rock ‘n’ Roll
3. Personal Sin
4. Lately
5. Time On My Hands
6. Desperation Train
7. Tv Junkie
8. Ace Café
9. Spanish Nights
10. Reuben’s Blues
11. Shakin’ All Over
12. Like A Clown
13. Sooner Or Later



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod