Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fates Warning
- Membre : Osi, John Arch , Riot, Iced Earth
 

 Site Officiel (256)

ARCH / MATHEOS - Sympathetic Resonance (2011)
Par FREDOUILLE le 21 Octobre 2013          Consultée 1929 fois

Alors que le nouveau FATES WARNING "Darkness In A Different Light" vient tout juste de débarquer dans les bacs, neuf longues années après l'excellent "FWX", il était grand temps de vous parler de ce petit joyau de Metal Progressif qu'est "Sympathetic Resonance". Une galette sortie durant le second semestre 2011 et passée quasiment inaperçue, malheureusement, et qui aurait pourtant très bien pu être sans contestation possible LE nouveau disque de FATES WARNING et le digne successeur de "FWX". À juste titre d'ailleurs. Car bien évidemment, si on regarde de plus près le line-up de l'album, ça a tout l'air de ressembler à du FATES WARNING pur jus (quasiment !). Jugez plutôt : Jim Matheos, Joey Vera, Frank Aresti, et... et l'excellent John Arch (et oui il est toujours en vie !), vocaliste hors pair et que l'on n'avait pas entendu depuis euh... son Ep sorti en 2003 ("Twist Of Fate"). Enfin, c'est Bobby Jarzombek, nouveau batteur de FATES WARNING d'ailleurs (en remplacement de Mark Zonder), un vieux de la vieille (celui là même qui sévissait et malmenait ses fûts sur les excellents "Thundersteel" et "The Privilege Of Power" de RIOT, la bande du très regretté Mark Reale), qui vient compléter la fine et belle équipe.

Mais c'est bien sous le nom de groupe ARCH / MATHEOS que "Sympathetic Resonance" a vu le jour, comme pour mieux rappeler les retrouvailles des deux hommes et surtout nous remémorer à quel point leur collaboration (entre autres) permit l'accouchement de petits joyaux dans les années 80 tels que "The Spectre Within" (1985) ou le cultissime "Awaken The Guardian" (1986) tout simplement une référence dans son genre.
Bien évidemment, la suite de la discographie de FATES WARNING sans John Arch ne sera pas aussi mauvaise que ce que l'on prédisait (à l'époque), bien au contraire. C'est même bien souvent à du haut de gamme que l'on aura affaire. Avec un chanteur au timbre plus classique mais ô combien classieux, Ray Alder, FATES WARNING se voudra beaucoup moins torturé que par le passé, plus mélodique dans son approche, plus subtil et fin ("A Pleasant Shade Of Gray") et parfois même proche du FM ("Parallels"). En somme, une différence notoire avec l'époque "John Arch".

Et bien bonne nouvelle, ce "Sympathetic Resonance" réconcilie avec succès et pour notre plus grande joie les deux périodes distinctes de FATES WARNING et rappelle sans aucune discussion possible les plus belles heures de FATES WARNING. Les fans de FATES WARNING, toute période confondue, risquent à n'en point douter d'être comblés de bonheur. D'un coté, le chant haut perché de John Arch aussi génial qu'atypique dans ses phrasés et qui n'a rien perdu de sa superbe depuis toutes ces années (à l'instar d'un Tony Moore chez RIOT), qui pourra cependant en rebuter plus d'un chez les néophytes, de l'autre des compositions carrément pêchues, alambiquées à souhait et très actuelles en terme de production lesquelles ne dépareilleraient d'ailleurs pas sur les derniers albums du combo originaire du Connecticut. Bref, un excellent mix entre la période "John Arch" et celle de "Ray Alder".

"Sympathetic Resonance", c'est 6 compositions. Seulement 6 me direz-vous ? Mais mes aïeux, quelles compositions ! Un vrai travail d'orfèvre de la part de la paire Arch/Matheos. Et surtout, tout ce que j'aime en général chez FATES WARNING. Des compositions carrément pêchues, toujours mélodiques ("Midnight Serenade", "On The Fence") dans leur approche et globalement complexes ("Stained Glass Sky", "Neurotically Wired", le phénoménal et monstrueux "Any Given Day" dont certaines rythmiques pachydermiques vous laisseront, vous et les fans de DREAM THEATER ou de SYMPHONY X, carrément pantois - la paire Joey Vera et Bobby Jarzombek y est particulièrement affûtée) sans toutefois tomber dans la démonstration inutile et harassante. Un travail d'écriture absolument remarquable, un chant absolument époustouflant et toujours dans le bon tempo et une qualité technique hors pair à faire pâlir bien des groupes actuels. Il n'y a d'ailleurs qu'à écouter les 3 premières minutes de "Stained Glass Sky", carrément époustouflantes, lesquelles démontrent là tout le potentiel technique du groupe. 3 minutes de haute volée, instrumentales, prélude du morceau le plus Heavy de l'album (avec "Any Given Day"), le plus long aussi. Une composition à tiroirs, très puissante, qui du long de ses 14 minutes va multiplier des plans tous plus terribles et variés les uns que les autres, changements de tempo, nous asséner des riffs ultra Heavy (aussi Heavy que sur un album de ENGINE - au hasard -, un vieux side project de Ray Alder, Joey Vera et de membres de AGENT STEEL) et efficaces. Bref, un excellent aperçu de ce que vous pourrez retrouver tout au long de cette galette.

Ne négligeons pas non plus les soli absolument magistraux et flamboyants du père Aresti (toujours aussi convaincant) lesquels viennent enrichir et embellir l'ensemble des compositions (tout en dextérité sur "Stained Glass Sky" ou sur "Any Given Day", tout en finesse sur "Incense And Myrrh"...) et les passages carrément plus subtils voire aériens pour certains ("Stained Glass Sky"), acoustique à l'appui ("On The Fence" qui pourra rappeler par certains côtés l'époque "Parallels", le jeu de Bobby Jarzombek et la sonorité des guitares en particulier), nous distillant là de sublimes atmosphères à la fois mystérieuses, subjugantes, touchantes même ("Any Given Day"), voire feutrées (l'intro de "Midnight Serenade", "On The Fence") telles que l'on peut en trouver en plus grosse quantité chez OSI. Pas étonnant quand on sait que Jim Matheos officie aussi dans ce groupe.

Qu'on se le dise, ce "Sympathetic Resonance" est un album absolument prodigieux. Doté d'un savoir faire incontesté et incontestable, fort d'un line-up haut de gamme et expérimenté, cet album reste cependant et avant tout marqué du sceau des retrouvailles de deux musiciens ayant écrit quelques-unes des plus belles pages de FATES WARNING ("Awaken The Guardian"). Et devant tant de maîtrise, de talent affiché (John Arch c'est quand même quelque chose niveau chant - plus atypique que lui tu meurs -), ces deux là ont encore et de toute évidence quelques belles pages à écrire ensemble à l'image de ce "Sympathetic Resonance" lequel possède suffisamment d'atouts et de qualités pour vous embraser vifs. En somme, un excellent album de FATES WARNING !

Note réelle : 4.5/5

Morceaux préférés : "Any Given Day (Strangers Like Me)", "Stained Glass Sky".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


SYMPHONY X
Underworld (2015)
Un véritable coup de maître !




ARK
Ark (2000)
Un album venu d'ailleurs...


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- John Arch (chant)
- Jim Matheos (guitares)
- Bobby Jarzombek (batterie)
- Joey Vera (basse)
- Franck Aresti (soli additionnels)


1. Neurotically Wired (11:12)
2. Midnight Serenade (5:27)
3. Stained Glass Sky (13:56)
4. On The Fence (8:11)
5. Any Given Day (stranger Like Me) (10:27)
6. Incense And Myrrh (5:22)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod