Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hammerfall, Angel Dust, Mob Rules

CHINCHILLA - The Last Millenium (2002)
Par BAST le 1er Décembre 2002          Consultée 3213 fois

Troisième album pour ce très bon groupe allemand depuis leur formation en 1994 et leur maxi 5 titres « Who Is Who », The Last Millenium est le second pour Metal Blade (le label américain qui a débuté en éditant l’un des premiers titres composés par Metallica, Hit The Lights, sur la compilation Metal Massacre, avant que le groupe n’explose). Metal Blade semble placer beaucoup d’espoirs en Chinchilla, conforté par le succès récent de Madness (2000), leur précédent opus. Pourtant, Chinchilla ne jouit pas d’une grosse popularité en France et c’est surtout l’Allemagne qui semble le mieux apprécier ce groupe. La faute en est à une promotion plutôt faiblarde chez nous et il sera donc encore difficile pour Chinchilla de prétendre à un succès mérité de ce côté du Rhin. La quasi confidentialité de la sortie de The Last Millenium en France m’a d’ailleurs quelque peu déçu dans la mesure où j’estimais que l’excellente qualité de Madness saurait y propulser le groupe.

C’est dommage, car The Last Millenium est un très bon album, certes un peu moins que Madness, mais en tout cas parfaitement armé pour conquérir les fans de power. L’évolution entre Madness et The Last Millenium n’est pas flagrante. Le côté AOR de Madness a été quelque peu délaissé au profit du renforcement de l’aspect heavy.

Cela donne un album de power mélodique très brut, avec des guitares tranchantes et un tempo soutenu. On retrouve cependant toute la force des mélodies (nombreuses) du combo et surtout les chœurs amples qui ponctuent les refrains. On retiendra davantage des morceaux tels que Demons We Call, After The War et sa belle intro arabisante, Victims Of The Night et son magnifique refrain, They Are Liars très Judas Priest dans l’esprit, l’épique The Highest Price et surtout Father Forgive Me. Ce titre est de ceux qui sauraient justifier l’achat d’un album à lui seul. Débutant par une intro à la Stratovarius, il dégage une rare intensité, avec son refrain grandiose appuyé par une rythmique dévastatrice. Un des meilleurs titres du groupe, à n’en pas douter. On notera aussi la présence d’une reprise de l’un des titres phares de Thin Lizzy, The Boys Are Back In Town, très agréable, mais qui dénote un peu avec le reste de l’album (la placer en fin d’album aurait peut-être été plus judicieux).

La production, œuvre des House Of Music Studios, n’est pas en reste puisqu’elle permet une parfaite cohésion de l’ensemble, renforçant le côté heavy des guitares, assez grasses ,et mettant en avant le chant très énergique de Thomas Laasch.

Chinchilla ne recueillera sans doute pas les lauriers d’un succès mérité en France, mais ceux qui feront l’effort de découvrir le groupe ne seront pas déçus, qu’ils soient fans de Primal Fear, Iced Earth, Angel Dust ou Hammerfall, combos dont se rapproche le plus Chinchilla. Un groupe très sympathique qui semble beaucoup s’éclater sur ses albums et qui montre que, malgré la récente explosion des scènes finlandaise, italienne et bientôt espagnole, l’Allemagne reste et restera sans doute l’un des viviers les plus prolifiques du heavy.

Note : 3,5 / 5

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


TWILIGHTNING
Plague-house Puppet Show (2004)
Grosse sensation ! Le renouveau finlandais ?




KAMELOT
Epica (2003)
Concept album symphonique de toute beauté

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Thomas Laasch (chant)
- Udo Gerstenmeyer (guitare)
- Steffen Theurer (batterie)
- Marc Steck (claviers)
- Marc Peters (basse)


1. The Last Millenium
2. War Machine
3. Demons We Call
4. Nightrain Of Death
5. Father Forgive Me
6. After The War
7. Victims Of The Night
8. The Boys Are Back In Town
9. They Are Liars
10. The Highest Price



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod