Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
8 commentaires notés  
[?]



Ensiferum
From Afar
Page  1 | 2 |

le 17 Novembre 2014 par RIKKIT


En fait, c'est pas tant le groupe mais bien le style qui pose problème, parce que c'est pas mal inspiré et très bien éxécuté. L'inconvénient c'est que dans le Folk/Viking Metal, à moins de partir dans un délire Prog et avant-gardiste, on tourne très rapidement en rond au bout d'un moment. Autant le premier album d'ENSIFERUM est absolument génial, autant là on tourne en rond. En revanche, j'ai pas honte à dire que la chanson titre fait partie de leurs meilleurs titres.

le 12 Avril 2011 par KANE


Ayé, ENSIFERUM rejoint les rangs des groupes de Death Mélo sans grand intérêt, typiques de Nuclear Blast. A la limite, je concède que ses arrangements vikingueux lui donnent encore un brin de personnalité.

Les deux premiers CDs étaient très bons, celui-ci est juste correct : quelques bonnes mélodies, un bon chanteur, mais ça tourne à vide, le son est trop plat, les arrangements vite gonflants et pompeux... Je regrette la production d'"Iron" et surtout de son prédécesseur, le côté bordélique, les compositions originales, une certaine fraîcheur et surtout le fait de ne pas se reposer uniquement sur des mélodies au clavier censées être folklorisantes, d'être bien plus aggressifs plutôt que du "Rhapsody Viking".

En fait, je pense que le groupe a tout dit, a épuisé ses idées, tout simplement (à cause du départ de Jari ?). Il tourne en rond, essaie de le cacher derrière des orchestrations grandiloquentes qui font leur petit effet un temps seulement. Un peu plus de soins, un peu plus de prises de risques pour le prochain album et ENSIFERUM pourrait redevenir grand.

le 23 Septembre 2010 par ALTHOR


Je trouve cet album supérieur à "Victory Song", bien évidemment pas à la hauteur des deux premiers. Jari manquera toujours.
Néanmoins ça ne m'empêche pas d'adorer cet album. L'intro me fait complètement planer, suivie par un titre éponyme de très bonne facture qui envoie bien. "Wanderer" m'avait bien plus à l'époque et "Smoking Ruins" me procure un effet semblable.
Les deux titres fleuves sont vraiment géniaux, "Heathen Throne" c'est tout simplement 11 minutes de bonheur. Poignant, puissant et mélancolique. La deuxième partie qui clôture l'album est également belle mais en-dessous car trop longue à démarrer.
En bref je lui donnerai un bon 14/20, j'apprécie encore bien cet album 1 an après sa sortie.

le 12 Juillet 2010 par MR JACK


4ème album d'ENSIFERUM, "From Afar" peut en épuiser plus d'un. Je mets sur le compte des écoutes successives de ces derniers jours le fait que je ne sois pas autant emporté qu'aux premiers instants que j'ai vécu aux côtés de cette galette... Il est cependant bon de souligner que ENSIFERUM fait ici du... ENSIFERUM ! La recette n'a pas vraiment changé, les compositions sont un poil plus aérées, certes, et la production est assez explosive, faisant la part belle aux aigus (c'est mon impression...), mais dans l'idée, la mise en forme et la mise en application, on est loin d'être dépaysé ou bouleversé !

Le premier regret que l'on affronte à l'écoute de ce dernier opus en date, c'est bien entendu l'introduction: calme, mélodieuse, en effet... mais le potentiel évocateur et visuel de cette intro est vraiment minime comparée à ses prédécesseures. Alors elle n'est pas franchement inutile, mais n'apporte pas non plus une atmosphère particulière en début d'album... Même l'interlude en Finlandais, "Tumman Virran Taa", reste plutôt plat et mou...

Ensuite les morceaux s'enchaînent, on ne relève même plus les différentes caractéristiques entendues et ré-entendues maintes et maintes fois auparavant. Attention, je ne dis pas qu'on en peut plus, mais juste que l'effet de surprise, la stupéfaction, la lueur dans les yeux... tout ça est moins au rendez-vous. Ainsi, on retrouve des morceaux plutôt conventionnels : "From Afar" et son intro grandiose, "Elusive Reaches" et son intro aux légers accents de piraterie.

Le rythmé "Stone Cold Metal" est le lieu du gros plagiat de l'album ; en effet, lors de l'introduction d'"Iron", on avait déjà pu remarquer l'amour du groupe pour les Westerns et Ennio Morricone, mais là ça va plus loin, car ils vont jusqu'à calquer certains airs sifflés et la montée en puissance que l'on peut retrouver dans le film de Sergio Leone "Et Pour Quelques Dollars de Plus"... Mais le solo de Banjo vient sauver un peu la mise.

ENSIFERUM reprend aussi les formules qui marchent. Certains pourront reprocher à "Smoking Ruins" de n'être qu'une pâle copie, un dérivé, de "Wanderer". Cette chanson est principalement composée d'une voix claire et de choeurs, ça reste quand même très agréable, donc reprise, pâle copie ou non, c'est un très bon moment ! Un peu sur le même schéma que "Victory Song", les deux plus longues chansons de l'album, "Heathen Throne" et "The Longest Journey (Heathen Throne Part II)" étirent un peu la recette, se calment et font place à un grunt plus profond asymptomisant le growl. Le solo de "Heathen Throne" est à tomber par terre ! Et bien que ces morceaux tendent à allonger la formule, on ressent une réelle envie de donner vie à un projet, une idée particulière, dans l'évolution des mouvements, plus héroïques les uns que les autres.

Il y a quand même un morceau qui fera l'unanimité, là où "Wanderer" était LA chanson de bravoure par excellence, on a ici LA chanson à boire d'ENSIFERUM, qui peut rivaliser avec "Goblin's Dance" de l'éponyme ! J'ai nommé "Twilight Tavern", garnie d'une intro sautillante et entraînante et où les choeurs ainsi que la voix féminine jouent un rôle majeur afin de donner du corps, de la vie et de l'ambiance au morceau !

ENSIFERUM continue à faire du ENSIFERUM, pour une quatrième galette on les excusera. Surtout qu'on note cependant des petits changements par-ci par-là dans un sens plus mélodique. Cet album bénéficie, de surcroît, d'une très bonne production. Qui sait si un retour vers une prod' moins bonne au niveau des vocaux et des atmosphères plus marquées ne ferait pas des étincelles.

3,5/5.

le 06 Novembre 2009 par MASTERGUS


Globalement d'accord avec toi, Volthord, excepté sur la voix de Petri ; pour moi, c'est la seule chose de positive qu'il y a eu après le départ de Jari... Mais bon, chacun son avis...

Quand je vois les commentaires, j'ai l'impression que les fans s'attendaient à ce que ENSIFERUM change la donne pour revenir au Death Mélo des premiers albums... Je crois que là c'est mal parti... même l'intro, que d'habitude j'apprécie chez ENSIFERUM, m'a parue longuette et sans grand intérêt, même si elle n'était pas désagréable pour autant...

Bon quand même, mention spéciale au solo de banjo (je crois qu'il est fait à la guitare pour être modifié ensuite) qui sort des sentiers balisés empruntés par le groupe...

Sinon, bonne kro, et content de te voir de retour, Volthord.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod