Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
30 commentaires notés  
[?]



Helloween
The Time Of The Oath
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

le 24 Juin 2021 par CANNARAS


Puisque, en cette année 2021, tout le monde va donner son avis sur le dernier HELLOWEEN avec le retour des anciens, soyons fous : retournons vers le passé.
Cet album d'HELLOWEEN me pose un sérieux souci. Les compositions sont dans l'ensemble excellentes, aucun souci là-dessus. Et j'irai même jusqu'à prononcer le sacrilège ultime : le niveau moyen des compos me semble égaler les deux Keepers. Oui, je sais, cela choque. Mais j'ai toujours pensé qu'il y avait quelques morceaux sur les "Keeper..." largement en-dessous du reste, comme "A Little Time" ou "You Always Walk Alone" (même si j'apprécie cette dernière par son originalité).
Ici, je ne vois aucun filler sur "The Time Of The Oath". Et puis, cela poutre, les twin guitars sont de sortie et font des ravages comme à la belle époque. Bref, vraiment niveau inspiration, il n'y a rien à redire.
Mais quelle est sa production moisie ? Mais qu'on retrouve le producteur et que les enfants lui jettent des pierres. Ce n'est pas possible. Le son des guitares est brouillon, un comble pour un album de Metal. Le son de la caisse claire est une horreur absolue, même si METALLICA, IRON MAIDEN ou JUDAS PRIEST feront aussi mauvais, voire pire dans le domaine.
Je préfère cent fois la production de "Walls Of Jericho" que pourtant de nombreux fans critiquent. C'est vous dire.
Mais pourquoi diable une production et un mixage aussi souffreteux ? Précipitation ? Manque de budget ? Incompétence de l'équipe technique ?
Mais la vérité est là : "The Time Of The Oath", c'est un peu comme si on vous servait un repas gastronomique trois étoiles sur la cuvette des chiottes. Cela ne donne pas envie.
Du coup, cet album, pourtant furieusement intéressant, je n'en disconviens pas, est inécoutable pour ma pomme.

le 26 Novembre 2018 par BABAR


Un album que j'appréciais un temps, mais maintenant je ne supporte plus vraiment la voix de Deris.
Sur les deux premiers titres, des bombes, ça passe.
Mais sur le reste son timbre de voix est beaucoup trop gnagnan pour moi, et les refrains accentuent encore plus cet aspect. Pourtant l'instrumentation est plutôt bonne, et l'inspiration est là.
La production completement inégale et bâclée achève de plomber la note, pour ma part...

le 15 Octobre 2017 par HELLSOLDIER


Pour moi cet album c'est le meilleur de l'époque Deris !
Le seul défaut est sa production vraiment pas top !
J'imagine cet album avec le son de "Better Than Raw", ça aurait été vraiment sympa !

Les compos sont excellentes, le niveau est ici relativement haut ! Le seul album rivalisant avec celui-ci à ce niveau (pour la période Deris) c'est "Gambling With The Devil", pour moi le meilleur de cette période !

"We Burn", "Steel Tormentor", "Before The War" déchirent tout sur leurs passages !
"Power" et "Kings Will Be Kings" nous donnent notre dose de Power mélodique à la "Keepers Of The Seven Keys" avec de superbes refrains et solos bien mélodiques !

Les ballades sont sûrement les meilleurs du groupe ("Forever And One" est magnifique ! J'aimerais tellement l'entendre chanter par Kiske).

Et que dire des deux morceaux épiques ?
L'un comme l'autre ils sont tout aussi excellents ! Surtout "Mission Motherland" et ses passages atmosphériques beaux à en pleurer !

Même "Anything My Mama Don't Like" se laisse écouter avec son côté ultra décalé !

Un gros chef d'oeuvre du groupe avec le retour du Gardien sur la pochette, qui soit dit en passant, est très belle !

le 15 Octobre 2017 par DJINN


Je ne partage pas du tout l'enthousiasme général concernant ce disque.
Le précédent n'était pas folichon mais avait au moins "Perfect Gentleman", le suivant a "I Can" ou "Midnight Sun". Celui-ci... Ben je vois pas, ou alors j'ai éteint avant la fin.

Il faut tout d'abord un avertissement : "The Time Of The Oath" s'inscrit peut-être dans la tradition du Heavy Mélodique issu des Keepers, mais il ne sonne pas du tout de la même façon. C'est beaucoup plus bourrin et agressif. La chro nous dit que ça se rapproche plus de "Walls Of Jericho". Halte-là car il y a ici un artifice : les compositions de "Walls..." sont raw et orientées Speed Metal (outre qu'elles sont géniales). Ici c'est la production qui fait sonner le tout de façon violente. Et j'ose dire même : pénible.

Quand GAMMA RAY venait de sortir "Land Of The Free" (un poil long mais de sacrés classiques dedans), ANGRA déboulait avec un magnifique "Angels Cry", STRATOVARIUS sortait son classique "Episode", HELLOWEEN devenait le fantôme d'IRON MAIDEN en sortant à chaque fois l'album de son supposé renouveau, qui ne viendrait en réalité jamais.



le 07 Avril 2016 par BAPTISTE89


HELLOWEEN atteint un nouveau sommet avec "The Time Of The Oath" ; le Gardien des deux premiers "Keeper" est de retour sur la pochette, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est le garant de l'excellence (même s'il a un peu failli sur le troisième "Keeper"). Contrairement à "Master Of The Rings", que le groupe avait dû composer très rapidement, ce nouvel album a été conçu plus sereinement, et ça se ressent au niveau des compositions, globalement meilleures que celles du précédent effort. Un album plus inspiré et qui compte 12 chansons pour plus d'une heure de musique ; clairement, le groupe fourmillait d'idées, et en a profité pour composer ce concept-album sur les prophéties de Nostradamus. Tous les membres ont participé à la composition, une première pour la formation allemande.

Les tueries Speed Mélodique, qui s'étaient faites plus rares sur les 3 albums précédents, sont de retour ici, à l'image du titre d'ouverture, "We Burn", qui ne fait pas dans la dentelle. Dans la même veine, on retrouve également les excellentes "Steel Tormentor", "Power", "Kings Will Be Kings" et "Before The War", les trois premières ayant été composées par Weiki, qui était encore très actif à la composition, contrairement aux albums récents où sa participation est limitée.

Des titres plus calmes sont également de la partie, à l'image des deux jolies ballades de l'album, "Forever And One" et "If I Knew" avec sa jolie partie d'orgue Hammond. Dans un registre plus Heavy, on retrouve les très bonnes "Wake Up The Mountain" et "A Million To One", toutes deux composées par Uli. J'aime beaucoup ce dernier titre, quelque chose de triste et de fort s'en dégage. Roland s'illustre en composant la chanson-titre située à la fin de l'album, comme pour "The Dark Ride". Un excellent morceau final, avec un refrain qui en jette et des soli de guitare de haut niveau.

Mon coup de coeur va à "Mission Motherland", superbe titre de 9 minutes qui possède une excellente ambiance, notamment grâce à Deris dont le chant, qui tantôt véhicule un sentiment d'urgence, tantôt est planant, est parfait. Sans doute LE titre des Citrouilles qui gagnerait à être plus connu et estimé.

Un album sans réelle faiblesse, hormis peut-être le titre happy "Anything My Mama Don't Like", pas le meilleur qu'HELLOWEEN ait fait. On pardonne néanmoins facilement cette faute au vu des chansons de haute qualité qui constituent cet album. En 1996, HELLOWEEN est très grand.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod