Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Great White

The ANGELS - Skin & Bone (1998)
Par DAVID le 26 Août 2017          Consultée 136 fois

11 ans après mon 4/5 sur mon commentaire initial, je reviens un peu sur mes propos. Pour dire que non, le méconnu "Skin & Bone" n'est pas une "bombe" à retardement ! Non, il ne surpassera pas "The Razor's Edge" et "Ballbreaker" des autres australiens. Par contre, il est clairement plus intéressant que tout ce que fera AC/DC à partir de "Stiff Uper Lip" (ce qui n'est pas très difficile !).

"Skin & Bone" commence bien et se termine bien, mais il a un coup mou à mi-chemin, sûrement assoiffé en plein désert australien. En effet, avec l'âge, les ANGELS ont pris de la bouteille et n'ont logiquement plus la fraîcheur de leurs débuts. Ils ont même tendance à se Rolling Stoniser... on parle bien des STONES des années 90 malheureusement... ce qui se traduit par un rock paresseux comme la ballade "My Light Will Shine", le bluesy "World Stops Turning" et surtout le stonien "Soul Surgeon" avec harmonica et tout (ils ont trop écouté "Voodoo Lounge" des STONES, c'est clair !)...

Pas vraiment de "hits" non plus sur ce "Skin & Bone", c'est dommage, même si les ANGELS tentent à plusieurs reprises de nous refaire un petit "Dogs Are Talking" des familles, et personne ne s'en plaindra : sur "Northwest Highway", "With Or Without You" et surtout "Call That Living" (avec le même style de refrain punchy que "Dogs Are Talking", un refrain qui fait mouche) !

Les meilleurs titres sont donc Dogs Are... pardon "Call That Living" déjà mentionnés, mais aussi l'imparable "Skin & Bone" sur lequel le rock'n' roll des ANGELS ridiculise bien sûr tous les clones d'AC/DC ! Les ANGELS n'ont pas perdu non plus leur côté pop sur le décontracté "Invisible Man", le titre le plus radio-diffusable de cette galette. Et quand les ANGELS nous la jouent à la AC/DC, on s'incline devant tant de classe et authenticité : guitares mélodiques, et Doc Neeson a les crocs acérés, comme sur l'excellent "Wasteland" (meilleur titre de l'album... les ANGELS en disent plus sur cette chanson qu'AC/DC ces 20 dernières années !) et le final "Movin' On", bluesy là encore (ces guitares !), la grande classe !
Que dire d'autre ? "Skin & Bone" se défend bien, même si évidemment il ne fera pas oublier les indispensables "Dark Room" et "Face To Face" (la compil !) !!!

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


AEROSMITH
Draw The Line (1977)
Hard rock




URIAH HEEP
Fallen Angel (1978)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   DAVID

 
   (2 chroniques)



- Doc Neeson (chant)
- John Brewster (guitare, chant)
- Rick Brewster (guitare)
- Jim Hilbun (basse)
- Brent Eccles (batterie)


1. Northwest Highway
2. Skin & Bone
3. Caught In The Night
4. With Or Without You
5. Invisible Man
6. Wasteland
7. What The Hell
8. World Stops Turning
9. My Light Will Shine
10. Soul Surgeon
11. Call That Living
12. Movin' On



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod