Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Suidakra, Eluveitie
- Membre : Alestorm, Darkest Era

WAYLANDER - Kindred Spirits (2012)
Par GEGERS le 27 Octobre 2012          Consultée 1606 fois

Le Metal celtique est un genre musical qui nécessite un réel investissement. Il ne suffit pas d'aligner deux riffs tout en narrant en rimes sa cuite de la veille. Le genre, de par sa nature-même, se fait exigeant et demande que les thèmes abordés et les paroles des morceaux fassent preuve d'une certaine pertinence historique ou mythologique. Rien que ce petit tour de force, les Nord-Irlandais de WAYLANDER méritent le respect, eux qui pratiquent le genre depuis bientôt 20 ans, bien qu'auteurs d'une discographie des plus frugales (quatre albums studio seulement). Malgré son statut de vétérans, il faut néanmoins reconnaître qu'à l'exception du récent "Honour Amongst Chaos", les sorties estampillées Heavy/Black Metal folklorique du groupe ne revêtent pas d'un intérêt primordial pour le metalleux amateur. On retiendra le fondateur "Reawakening Pride Once Lost", qui donna probablement à l'époque des idées aux jeunes pousses en devenir SUIDAKRA et ELUVEITIE. Rien à sauver en revanche du deuxième album, dont la seule valeur est apportée par sa rareté.

Sur "Kindred Spirits", WAYLANDER fidèle à ses racines ne joue pas la carte de la facilité. Pas de contes mal ficelés sur les beuveries de taverne, pas de gigue cul nul au clair de lune. Le groupe se fait l'auteur d'un Metal plutôt Heavy, souvent Black, et non dénué d'influences Thrash (particulièrement sur ce nouvel album) qui rappellent ostensiblement les débuts du groupe. L'ensemble sonne de manière épique et très belliqueuse, replaçant WAYLANDER dans la niche la plus extrême du Metal celtique. Se redéfinissant ainsi, le groupe se démarque de ses nombreux enfants, devenus depuis des concurrents, qui rencontrent un succès certain depuis le "celtic-revival" qui a marqué la fin des années 90 et le début des années 2000. Alors que WAYLANDER a vu son précédent guitariste, Gareth Murdock, s'envoler chez les pirates metalleux d'ALESTORM en 2008, le groupe semble bien décidé à se positionner de nouveau en précurseur d'un genre qui lui doit beaucoup.

Comme à son habitude, le groupe use et abuse des thématiques guerrières et sanguinolentes. C'est un fait, l'usage du "guerrier celte" en tant qu'entité belliqueuse permet aux groupes de dénoncer la mondialisation et la perte des spécificités culturelles des régions dites celtiques (*). En bons Irlandais du Nord, les membres de WAYLANDER traitent de l'histoire guerrière des peuplades dites celtiques pour mieux asseoir son héritage et sa légitimité à proposer une musique violente et sans concession. Longs et épiques, les morceaux déploient une énergie brute basée sur les riffs de guitare et la voix écorchée de d'Ard O'Hagan. Des morceaux qui doivent beaucoup à la présence de la flûte, qui leur offre une identité et une musicalité bienvenue. Les deux premiers, "Echoes Of The Sidhe" et "Lamh Dearg", parviennent ainsi aisément à retenir l'attention et à se montrer au niveau de "Honour Amongst Chaos". Le reste, malheureusement, manque de variété et d'audace. Si l'interlude acoustique "Grave Of Giants" et sa cornemuse réussissent à nous faire tendre l'oreille, on a globalement l'impression que WAYLANDER a proposé le minimum syndical, et aucun morceau, à l'exception du titre final "Kindred Spirits", ne parvient à reproduire la qualité des deux premiers.

Routinier et prévisible, WAYLANDER déçoit légèrement avec ce nouvel album qui ne répond pas aux attentes suscitées par l'album précédent. Reste que, pour les déçus de CRUACHAN et d'ELUVEITIE, "Kindred Spirits" reste un album bien construit qui ne fait pas tâche dans la discographie du groupe.

(*) : Pour les personnes intéressées par l'usage des symboles, esthétiques et thématiques celtes dans la musique Metal, je suis le modeste auteur d'un ouvrage universitaire traitant du sujet, accessible via le lien suivant : http://gri2m.files.wordpress.com/2012/02/ter_guillaume_gaguet.pdf

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME :


FINNTROLL
Visor Om Slutet (2003)
Folk surréaliste




SKYFORGER
Perkonkalve (2003)
La Lettonie a finalement trouvé son emblême


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Ardchieftain O'hagan (chant)
- Saul Mcmichael (guitare)
- Michael Proctor (basse)
- Den Ferran (batterie)
- Dave Briggs (flûte, bouzouki, mandoline, bodhran)
- Tor Dennison (guitare)


1. Echoes Of The Sidhe
2. Lámh Dearg
3. Twin Fires Of Beltíne
4. Of Fear And Fury
5. Grave Of Giants
6. A Path Well Trodden
7. Quest For Immortality
8. Erdath
9. Kindred Spirits



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod