Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2011 Towards The Megalith
 

 Site Officiel (706)

DISMA - Towards The Megalith (2011)
Par DEADCOM le 28 Février 2012          Consultée 3845 fois

Le moins que l'on puisse dire est que Graig Pillard n'a pas chômé depuis son départ d'INCANTATION. Et comme ce gaillard ne fait pas les choses à moitié, c'est aussi dans un orchestre Mortuaire qu'il va trouver refuge pour y loger toutes ses visions les plus noires. Oui, noires comme l'ébène, noires comme un sac de crin. C'est sur ces images que nous allons nous diriger vers un obscur voyage, pour d'obscures contrées, là ou la trinité OLD/SKULL/DEATH règne en ces lieux.


OLD

A l’aube d'une ère nouvelle, le son des anciens temps est glorifié. "Towards The Megalith" s'illustre dans cet art décharné et poussé par des flots moribonds. C'est ici que nous nous prosternons devant notre maître. Coiffés de nos capuches, munis de nos flambeaux, nous nous laissons guider par cette marche morbide incarnée par cette litanie sinistre et nuptiale à la fois. La conception de l'œuvre découle d’anciens procédés. Un choix judicieux quand on y pense car ces apôtres expérimentés (des ex-INCANTATION et d'autres de FUNEBRARUM) se laissent volontairement charmer par un décorum stylistique subjuguant. Tout aussi étonnant, l'artiste (Ola Larsson) qui dédie son pinceau à de splendides représentations, nourries d'une belle profondeur qui rend le tout assez magnifique. Autant par la beauté du contenant que l'efficacité du contenu, nous voici donc plongés dès les premiers instants dans cette boue, ce Death Metal pesant et obscur, voire nocturne et surtout morbide à souhait.

SKULL

Cette lente anamorphose, sinistre représentation de la géhenne s'écoule en huit chapitres pour plus de quarante minutes. L'orchestre nous administre une copieuse volée de coups durs et breaks écrasants, pour ne pas dire laminant. Le symbole du crâne représenté en ces lieux devient un élément récurrent. Car il s'agit bien de Death Metal et rien d'autre. Un Death parfaitement interprété et conçu d'après les commandements des anciens, le dogme est ainsi respecté et nous pouvons désormais reposer en paix. De riches couleurs verdoyantes s’assombrissent par la cendre et la poussière. Quel beau travail que celui de DISMA, qui depuis 2009 s'est engagé dans une course pour la sauvegarde d'un style et d'une musique aux mille facettes. Pourtant ce combo du New Jersey ne choisit que le plus pur des aspects d'une musique créée des mains d'artistes totalement voués au sacre du Death le plus rugueux et pachydermique qui soit.

DEATH

Depuis les premiers cris datant de 1983 du regretté Schuldiner jusqu'aux râles de Graig Pillard enregistrés de nos jours sur ce disque, le Métal moribond a trouvé ses lettres de noblesse dont certains de ses (dignes) représentants s'en sont allés vers d'autres voies. Mais qu'importe, ici l'honneur est sain et sauf. Ce style des plus classiques du Métal extrême semble jouir d'une seconde jeunesse face à une génération moderne de musiciens aguerris qui perdurera encore et encore et encore pour de longues années voire des décennies, l'héritage que l'on leur a transmis car héritage il y a ; Graig pillard porte à lui tout seul le poids de toutes ces tourmentes matérialisées par le talent de Daryl Kahan qui soigne chacune de ces pièces. Le menu est plus que savoureux et le volume des décibels semble s'amplifier à chaque remous. Cette matière au départ inerte devenant vivante, frissonnante et son élasticité se manifeste à tous moments, contrôlée par le tempo, le riff, l'agonie et le growl.

"Towards The Megalith" en est la parfaite illustration.

OLD... SKULL... DEATH !!!


Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


GRAVE
Into The Grave (1991)
Un petit bijou de la scène suédoise




INTERNAL BLEEDING
Voracious Contempt (1995)
Quand le Death se fait "slam"


Marquez et partagez




 
   DEADCOM

 
  N/A



- Daryl Kahan (guitares)
- Bill Venner (guitares)
- Craig Pillard (chant)
- Randi Stokes (basse)
- Shawn Eldridge (batterie)


1. Chaos Apparition
2. Chasm Of Oceanus
3. Spectral Domination
4. Vault Of Membros
5. Purulent Quest
6. Lost In The Burial Fog
7. Of A Past Forlorn
8. Towards The Megalith



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod