Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Mountain

Leslie WEST - Unusual Suspects (2011)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 24 Octobre 2011          Consultée 3309 fois

Précisons tout de suite que "Unusual Suspects", le nouvel album de Leslie West, sort du cadre strict de Hard Rock et plus encore du Metal et de ses dérivés extrêmes. En effet, le guitariste américain officie dans le blues. Alors, pourquoi donc s’intéresser au bonhomme ?

Le fait d’avoir été le guitariste du groupe MOUNTAIN ne suffit pas. Et cela même si les riffs de West, fortement appuyés hard rock, ont participé à l’émergence de ce grand groupe des 70’s. De furtives apparitions sur l’album de CLUTCH "Pure Rock Fury" (2001) ("Immortal" titre réarrangé de son "Baby I’m Down") ou sur le "Under Cover" d’OZZY OSBOURNE (la reprise de son "Mississippi Queen") ne justifie pas non plus le coup de projo dans nos pages. Il convient néanmoins de saluer sa présence aux côtés de grands noms. Ce qui est aujourd’hui encore le cas.

Nous ne nous attarderons pas sur l’album dans son ensemble mais survolerons les titres voyant l’apparition de guests. Et pas n’importe lesquels, puisque se côtoient ici pas moins que Steve Lukather (TOTO), Slash (GUNS N’ROSES, VELVET REVOLVER), Billy F. Gibbons (ZZ TOP), Joe Bonamassa (BLACK COUNTRY COMMUNION) et Zakk Wylde (OZZY OSBOURNE, BLACK LABEL SOCIETY). Ainsi, sur pas moins de la moitié d’"Unusual Suspects", West s’illustre avec la crème du Hard Rock, historique et contemporain. Et ça, ça mérite de figurer sur Nightfall. Même si, les guitaristes en présence, sans dénaturer leur jeu, rejoignent l’univers blues de leur hôte. Il est aisé de différencier quel chanteur occupe le micro quand c’est le cas. Il relève néanmoins parfois du défi de déterminer l’auteur des parties de guitares. Mais le jeu est sympa.

Tout commence par "One More Drink For The Road", intro de blues classique au piano qui voit l’apparition de Steve Lukather. Trois minutes à peine pour plier le morceau, une construction des plus classiques avec une intervention des guitares en crescendo. Tout se tient en sobriété mais risque de ne pas séduire plus que ça le fan de Hard Rock.

Trois minutes également pour "Mudflap Mama", première apparition de Slash. La ritournelle sent bon le blues du sud. Chœurs masculins, bottleneck et envolées guitaristiques. La touche de Slash semble reconnaissable mais l’esprit est surprenant de sa part.

C’est à l’arrivée de Billy F. Gibbons que tout semble couler de source. En effet, il est l’artiste qui semble le moins éloigné de l’univers de West, ou celui qui apporte le plus de sa patte. La courte intro de "Standing On A Higher Ground", réminiscence "hendrixienne" enchaîne très vite sur un riff lourd hérité des vétérans du Texas. Les deux voix quasi similaires des maîtres d’œuvre se complètent parfaitement.

Dans la même veine, l’immense Joe Bonamassa, virtuose encore inconnu des hardos avant sa participation dans BLACK COUNTRY COMMUNION aux côtés de Glenn Hughes, font de lui un invité de marque mais également un choix judicieux. Tellement, le méconnu guitariste impose de son timbre et de sa patte "Third Degree". En effet, bluesman de formation, il parvient à réconcilier les styles avec autant de brio que ses pairs en conservant une approche très rock dans son jeu.

Nous connaissions l’étendue des goûts musicaux de Wylde depuis fort longtemps. Déjà sur "Book Of Shadows" (1996), l’Américain assumait pleinement son amour pour la folk, le southern rock et la country, l’influence de Neil Young ne faisant ici de secret pour personne. Dernièrement, pour la promotion d’"Order Of The Black"(2010), il enfonçait le clou, avouant composer au piano et citant Elton John comme compositeur de référence. "Nothing’s Changed", guitares grasses et orgue Hammond offrent cette fois encore une couleur différente à la palette du père Wylde. Le seul petit regret serait que le gaillard n’ait pas posé une ligne de chant aux côtés de West sur ce titre.

Nous nous souvenons qu’en 1995, GUNS’N ROSES recrutait un nouveau guitariste pour remplacer un Gilby Clarke poussé à la sortie. Wylde avait à l’époque auditionné pour le poste. Ça aurait eu de la gueule une paire Slash/ Wylde !!! Eh bien, c’est aujourd’hui sous l’impulsion de Leslie West que nous est donné la chance de nous rendre compte de la chose. "Turn Out The Lights", country blues est un petit plaisir de fan. Qui joue quoi ? Eh bien c’est ici le jeu le plus perturbant de la galette. A peine plus de trois minutes aussi, les notes pleuvent mais les gimmicks des uns et des autres restent au placard pour plus de confusion.

"Unusual Suspects" est avant tout un album de blues classique pour fans transis et guitaristes. Il y a peu de chance qu’il remporte les suffrages du grand public, mais cette curiosité mérite amplement une visibilité. Nul doute également que les copains ne se soient fédérés autour de West suite à l’amputation de sa jambe liée à des problèmes de diabète. Quoiqu’il en soit, la démarche est sympa et l’exercice intéressant. Merci Monsieur West.

Note : 2,5/5.

A lire aussi en DIVERS :


LUMSK
Det Vilde Kor (2007)
Mois féerique, très calme...en tout cas, superbe




MOLYBARON
The Mutiny (2021)
L'insurrection aux yeux de tous


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Leslie West (guitare, chant)
- Steve Lukather (guitare sur 1)
- Slash (guitare sur 2, 11)
- Billy Gibbons (guitare sur 4)
- Joe Bonamassa (guitare sur 5)
- Zakk Wylde (guitare sur 7, 11)
- Richard Christy (batterie sur 12)


1. One More Drink For The Road
2. Mudflap Mama
3. To The Moon
4. Standing On A Higher Ground
5. Third Degree
6. Legend
7. Nothing's Changed
8. I Feel Fine
9. Love You Forever
10. You And Me
11. Turn Out The Lights
12. Beetle Juice



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod