Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Stratovarius
- Membre : Angra, Helloween, Kotipelto, Sonata Arctica, Masterplan, Chaos Magic, Holy Moses
- Style + Membre : Cain's Offering

SYMFONIA - In Paradisium (2011)
Par FREDOUILLE le 2 Mai 2011          Consultée 4326 fois

Les choses n'ont donc pas traîné. Je vous l'avais annoncé dans la chronique du dernier album en date de REVOLUTION RENAISSANCE ("Trinity"). T. Tolkki l'ex-mentor de STRATOVARIUS s'en est donc allé former un nouveau groupe, SYMFONIA, avec un line-up pour le moins prestigieux : Andre Matos (Ex-ANGRA), Uli Kusch (HELLOWEEN), Mikko Härkin (SONATA ARCTICA, KOTIPELTO) et Jari Kainulainen l'ancien bassiste de... STRATOVARIUS. De quoi nous donner légèrement envie quand même !

Un lecteur, StratoEdguy pour ne pas le nommer, avait écrit suite à ma chronique de "Trinity", que je comparais trop ce dernier opus de REVOLUTION RENAISSANCE avec le dernier album de STRATOVARIUS, que les deux groupes étaient différents et que même le guitariste dépressif finlandais souhaitait également ne plus être comparé à STRATOVARIUS. Soit. Je veux bien admettre la chose mais à l'écoute de ce "In Paradisium", enfin bon quand même quoi... Difficile encore une fois de ne pas comparer SYMFONIA et STRATOVARIUS. Sans déconner. Je veux bien croire que le gros Timo ne souhaite plus qu'on le compare à STRATOVARIUS, mais encore faut-il qu'il change un tant soit peu son sens de la composition. Qu'il innove un peu bordel ! En est-il capable ? Permettez moi d'en douter. Sincèrement.
Parce que là, sur "In Paradisium", de quoi dispose-t-on réellement ? Eh bien vous l'avez dans le mille ! On a droit à des titres calqués en tout point sur d'anciennes compositions de STRATOVARIUS ("Fields Of Avalon", "Come By The Hills" ou encore "In Paradisium").

On ne risque certainement pas d'être dépaysé (en revanche, l'indigestion peut-être ?). Loin de là. Car, en plus de récupérer la belle fleur de lys présente sur les pochettes des anciens albums de STRATO (au passage, quelle affreuse pochette qu'on a là !), Timo Tolkki continue de nous recycler, de nous refourguer ses riffs, ses sempiternels soli guitares et claviers (écoutez donc les clavier d'intro sur "I Walk In Neon"), ses gammes, ses ballades mielleuses ("Alayna") ou encore ses passages acoustiques maintes fois utilisés par le passé (exemple flagrant ? le passage acoustique présent sur "Santiago"). Bilan ?
Eh bien, à l'écoute de "In Paradisium", on est en terrain archi-méga-supra connu. Peu ou pas de grosses surprises donc, si on excepte "Pilgrim Road" et son coté agréablement folk ou encore la rugosité et l'agressivité d'un titre comme "Santiago", plutôt réussi d'ailleurs. On a tout simplement l'impression d'écouter un clone de STRATOVARIUS avec un Andre Matos au chant que l'on retrouve ici certes avec un certain plaisir, mais le Brésilien n'est lui-même pas exempt de tout reproche. En plus d'être parfois limite sur les parties vocales les plus haut perchées, le vocaliste semble avoir la voix un tantinet enrouée (comme si le Dédé avait mué!). Pas la meilleure impression qui soit à ce niveau.

Coté compositions, même s'il n'y a pas de réelles surprises, bien au contraire, l'album s'écoute tout de même avec un certain plaisir... même si ça sent le réchauffé et le STRATOVARIUS à plein nez. On a donc droit à des titres mélodiques bien dans la lignée de ce que les ténors finlandais pouvaient nous délivrer sur des albums comme "Episode" ("Fields Of Avalon", passages de "In Paradisium" qui rappelleront à bien des égards ceux d'un titre comme "Night Time Eclipse"), "Infinite" à l'image du hit en puissance qu'est "Come By The Hills" (y'a un peu de "Hunting High And Low" là-dedans, non ?!!!) ou encore "Elements" avec un très pompeux "In Paradisium" (presque 10 minutes au compteur), gros choeurs à l'appui, heureusement certaines accélérations rythmiques viennent nous sauver de notre torpeur.

Vous l'aurez donc compris. Rien de bien folichon sur ce "In Paradisium", pas une once d'originalité en tout cas. Juste du T. Tolkki, honnête, qui continue de faire du Tolkki et/ou du STRATOVARIUS. En moins bien cependant, même si on observe avec un très grand plaisir et un gros enthousiasme un certain retour aux sources avec des morceaux beaucoup plus speed qu'à l'accoutumée ("Fields Of Avalon", "Forevermore", "Santiago"), en tout cas par rapport à ce que nous proposait T. Tolkki avec REVOLUTION RENAISSANCE. Le guitariste finlandais ne nous avait plus habitués à pareille fête depuis des lustres. Un bon point de ce coté là.


Note finale : 3/5 parce que "In Paradisium" est quand même pas mal à défaut d'être original. C'est un disque honnête.


Morceaux préférés : "Come By The Hills", "Santiago", "Fields Of Avalon", "I Walk In Neon".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


SYMPHORCE
Twice Second (2004)
Power metal




INMORIA
Invisible Wounds (2009)
Side-project d'un ex-MORGANA LEFAY et ex-TAD MOROSE


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Timo Tolkki (guitares)
- Andre Matos (chant)
- Jari Kainulainen (basse)
- Uli Kusch (batterie)
- Mikko Harkin (claviers)


1. Fields Of Avalon
2. Come By The Hills
3. Santiago
4. Alayna
5. Forevermore
6. Pilgrim Road
7. In Paradisium
8. Rhapsody In Black
9. I Walk In Neon
10. Don't Let Me Go



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod