Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/GROOVE   |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


WARBEAST - Krush The Enemy (2010)
Par EVILMAN le 8 Octobre 2010          Consultée 3235 fois

"Krush The Enemy" est un album de Thrash Metal, sorti le 27 avril 2010.

Voilà, je préférais vous prévenir, je sais que ce n'est pas très malin et j'ai sans doute perdu la moitié de mon lectorat à l'heure actuelle, mais en bon serviteur je vais m'efforcer d'ajouter à cela un complément d'informations utile pour les rares intéressés.

WARBEAST donc (connu sous le nom de TEXAS METAL ALLIANCE de 2008 à 2009), groupe fondé par d'anciens briscards de la scène Thrash, et pas n'importe lesquels. Si je vous parle de Bruce Corbitt, vous ne serez probablement pas très avancé, hormis pour les plus poussiéreux d'entre vous. En revanche, en mentionnant le nom de RIGOR MORTIS, je pense que quelques têtes chevelues devraient se relever. Idem, si je vous glisse discrètement un GAMMACIDE dans l'oreille. WARBEAST n'est ni plus ni moins qu'une réunion de famille du hurleur de RIGOR MORTIS et du duo guitares + basse de GAMMACIDE, deux groupes cultes du Thrash underground de la fin 80's. Anecdotiques pour certains, quasi-légendaires pour d'autres, ces deux groupes (le premier surtout) restent des valeurs sures pour l'amateur assidu de speederies meurtrières. Bref, on est pas là pour parler d'eux mais plutôt de leurs retrouvailles.

Ce qui devait s'annoncer comme un bon album de Thrash old-school ne sera au final qu'une pierre de plus lancée dans l'eau, pas de raz-de-marée à l'horizon, non, seulement un minable "plouf" sans incidence sur le quotidien. "Krush The Enemy" n'est foncièrement pas mauvais, juste banal. Banal, comme la majorité des albums de Thrash aujourd'hui. C'est un fait, le genre est mort, la résurrection tant attendue n'a pas eue lieu, et malgré une mode agaçante consistant à nous rappeler la belle époque, on ne peut s'empêcher de souffler un grand coup à chaque nouvelle sortie étiquetée "Revival". Défenseurs d'une cause perdue d'avance, la nouvelle génération a pourtant plus d'armes sous la main que n'en avaient les mecs de SLAYER à l'époque de "Seasons In The Abyss", mais comme dirait l'autre « C'est pas l'arme qui fait le soldat, c'est le soldat qui fait l'arme. »

Bon, je vais m'arrêter là car sinon je vais vraiment vous dégoûter de l'album, qui en toute franchise n'est pas spécialement mauvais, seulement très basique comme je l'ai déjà dit plus haut.

Le groupe joue dans un registre Groove/Thrash relativement conventionnel, misant avant tout sur des grosses rythmiques qui tâchent et un batteur qui cogne comme un gorille, bêtement mais efficacement. L'efficacité au détriment de l'originalité, recette typique du bon album estampillé Thrash, mais ici tout est tellement déjà vu et entendu que malgré les quelques qualités de l'album, il ne parviendra pas à se frayer un chemin à travers la masse. Il faut dire également que le résultat est très décousu : la piste éponyme est franchement très moyenne, comme tout le début de l'album. Il faudra attendre le troisième morceau pour enfin relever le nez, avec son jeu de basse cinglant, et sa rythmique rouleau compresseur du plus bel effet, pas franchement incroyable mais toujours efficace. La suite est de bonne facture également, avec de très bons moments disséminés ici et là. Soli bien sentis ("Blackened Heart", belle performance, la meilleure de l'album pour moi), tempos d'enfer ("The Controller"), l'album pourrait en gros être résumé comme étant un soufflé qui se dégonfle trop vite (vous savez le gâteau là) : un début lent et pas très mirobolant, puis une montée très encourageante, et un final qui retombe légèrement à plat...

Sortie perdue dans la masse, "Krush The Enemy" est au final un album correct, pas vraiment novateur ni même réjouissant, mais appréciable pour peu que l'on ne s'attende pas à une nouvelle révélation musicale. Les amateurs de gros riffs apprécieront en tout cas l'ensemble.

Sentence finale : un honnête 3/5, mention assez bien.

Highlights : "Blackened Heart", "The Controller".

A lire aussi en THRASH METAL :


REVOCATION
Deathless (2014)
Back on groovy fucking track




TRIVIUM
In The Court Of The Dragon (2021)
Masterpiece ébouriffante...


Marquez et partagez




 
   EVILMAN

 
  N/A



- Bruce Corbitt (chant)
- Rick Perry (guitare)
- Scott Shelby (guitare)
- Alan Bovee (basse)
- Joe Gonzalez (batterie)


1. Krush The Enemy
2. Unleashed
3. Self Will Run Riot
4. The Plague At Hand
5. Blackened Heart
6. Scorched Earth Policy
7. Guardian Angel
8. The Controller
9. Stalker
10. We Are The Vultures



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod