Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


FAT NANCY - Pure American Muscle, Baby (2005)
Par THE MARGINAL le 19 Juin 2010          Consultée 1848 fois

Le nom de Alex Mitchell ne doit pas évoquer grand chose pour une grande majorité d'entre vous. Alex Mitchell est l'ancien chanteur de CIRCUS OF POWER, un groupe de hard rock américain à tendance sleaze qui avait sévi à la fin des 80's et au début des 90's, tapé aux portes de l'élite du Hard US, mais malheureusement pour lui a dû rester scotché en 2ème Division (comme beaucoup d'autres, d'ailleurs).

Après le split de CIRCUS OF POWER (qu'on peut situer en plein milieu des 90's, je pense), Alex Mitchell a refait surface en 2005 avec un nouveau projet répondant au nom de FAT NANCY. Le chanteur tatoué a bien changé depuis toutes ces années puisqu'il n'a plus un seul cheveu sur son crâne. Cela, c'est pour l'anecdote extra-musicale. Musicalement, si FAT NANCY n'est pas une copie conforme de CIRCUS OF POWER, il n'en est pas non plus très éloigné. Le style pratiqué par FAT NANCY: du hard rock cru, roots, rugueux, mâtiné d'ambiances parfois planantes, psychédéliques. Bref, "Pure American Muscle, Baby", sorti en 2005 sur le label Perris Records, est un disque suffisamment varié, tout en restant cohérent et pas redondant.

Parmi les choses positives à retenir de ce skeud, on trouve des titres résolument sleaze comme "Dance Little Suzy", très cru avec ses relents punkoïdes, hyper-énergique et joué sur le fil du rasoir, et l'entêtant "Man On The Hill", des compos plus roots comme "Hot Lottie", du hard rock binaire pour bikers qui sent la bière, et "Sweet Judy Brown". Dans un registre différent, "Just Another Mother", plus groovy, s'avère intéressant avec son inspiration typiquement "hendrixienne", son ambiance un peu plus 70's et on apprécie la voix plus claire, moins hargneuse de Alex Mitchell, qu'on retrouve un peu sur "American Monster", à la fois punchy, énergique et aérien (sa voix mélodique contraste avec la musique crue).

Il y a aussi du nettement moins bon sur cette galette. Par exemple, le mid-tempo "Secret Love", plus sombre et évoquant CIRCUS OF POWER période "Magic & Madness" (disque sorti en 1993), est un peu trop répétitif. La ballade psychédélique et planante "Candy Cane Girl", en plus d'être sous-inspirée, est tellement soporifique qu'elle ne suscite que de l'ennui profond. L'autre ballade de l'album, "Lonely Fucked Up And Blue" aux accents sudistes, est un peu gâchée par la voix de Alex Mitchell qui, pour le coup, donne l'impression d'avoir été alcoolique au moment d'enregistrer ce titre, ce qui est fort dommage car il y avait certaines mélodies excellentes.

Donc, "Pure American Muscle, Baby" est un disque varié juste comme il faut, mais néanmoins sans grande prétention. On y trouve quelques bonnes idées, mais certaines compositions auraient pu être améliorées, perfectionnées. De plus, la production laisse un peu à désirer. Cet album devrait ravir en premier lieu les fans de CIRCUS OF POWER, JUNKYARD, SLASH'S SNAKEPIT, NASHVILLE PUSSY. Si ce premier (et pour l'instant unique) essai de FAT NANCY est sympa, il ne restera toutefois pas dans les annales.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


WICKED SENSATION
Reflected (2001)
Hard rock




DANGEROUS TOYS
Dangerous Toys (1989)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Alex Mitchell (chant)
- Billy Tsounis (guitare)
- Steg Von Heintz (guitare)
- Jon Sharkey (basse)
- Tony Portillo (batterie)


1. Dance Little Suzy
2. Hot Lottie
3. Just Another Mother
4. Secret Love
5. Children Of The Midnite Sun
6. 99 Pounds Of Soul
7. Candy Cane Girl
8. American Monster
9. Lonely, Fucked Up And Blue
10. Sweet Judy Brown
11. Man On The Hill
12. Train Song # 69



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod