Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Du Groupe (419)

ALCOHSONIC - Songs From The Delirium Tremens World (2009)
Par THE BLUE OYSTER le 12 Octobre 2009          Consultée 3253 fois

Le delirium tremens est un trouble neurologique issu du syndrome de sevrage chez les personnes alcooliques. Ce trouble hallucinatoire est également le nom de la célèbre marque de bière belge à l'éléphant rose. C'est sous cet angle que se présente le premier « vrai » album des Français d'ALCOHSONIC, un véritable délire hallucinatoire ancré dans les années 70. Cela est tout d'abord visible au niveau de l'artwork : une bonne pochette de toxico et surtout un livret au contenu aussi varié que cinglé... danger, substances illicites. Dans ce livret bourré de clins d'oeil, on peut apercevoir Lemmy en forme de poireau, Jimi Hendrix, John Bonham et Bon Scott en train de boire un coup dans un bar passant du Spiritual Beggars et d'autres délires soigneusement dessinés. Le genre de visions que l’on pourrait avoir après avoir trop abusé de la Marie-Jeanne… Welcome to the Delirium Tremens world.

Comme je le disais au dessus, ALCOHSONIC est resté la tête dans les années 70 et cherche à faire monter (ou descendre) l'auditeur vers des contrées aux arbres pourpres, avec des poneys qui mangent des accordéons et où les zèbres fument la pipe en jouant à cache-cache avec des harmonicas volants (non, il ne s'agit pas d'une séance à l'assemblée nationale). Au vu de l'intro vraiment barrée avec des petits lutins qui vous accueillent dans ce pays des merveilles, on pourrait s'attendre à des compositions psychédéliques tellement déchirées que l'on se pendrait a écouter un album cradingue de hippies des années 60, il n'en est rien. ALCOHSONIC s'annonce comme un canalyseur d'influences diverses sans partir dans tous les sens et les compositions, malgré leur style imprimé dans une décennie où tout était permis, restent encore assez encadrées. Entre autres, le groupe préfère emporter l'auditeur dans des égarements hallucinatoires plutôt que d'y mettre les pieds comme certains de ses ancêtres le faisaient sous substances, il évite donc de s'embourber dans une musique bordélique et non accrocheuse.

Tout en restant hard rock, nos Français touchent un blues à la LED ZEPPELIN sous un enrobage stoner qui n'est pas sans rappeler le son de KYUSS ou BLACK SABBATH. La touche psychédélique rappelle de nombreux groupes des années 70 ou plus récemment les Suédois de SPIRITUAL BEGGARS. Quant à la qualité générale de l'album, l'auditeur ne risque pas d'être déçu. Le groupe utilise ses influences diverses pour empêcher la monotonie de s'installer, il arrive à composer des morceaux variés tout en laissant à l'album son homogénéité. On trouve ainsi des compositions qui s'inscrivent dans un Hard Rock lourd zeppelinien comme l'excellent "Follow Me, I'll Flee From you", l'accrocheur "Spam Me" et le très agressif "You're Not Rock N' Roll", morceau le plus énervé de l'album qui atteint la violence d'un SPIRITUAL BEGGARS.

Le groupe laisse également une belle part au charme de la bonne vieille gratte folk ; ainsi, l'album se retrouve perlé de guitare acoustique qui donne un superbe relief à de nombreux morceaux. Elle est présente avec plus ou moins de discrétion sur tout l'album et permet également de rendre le disque plus facile à digérer. Elle est même dominante dans les titres les plus psychédéliques comme le magnifique "Cathodic Way of Life" et le très hippie "Hanuman' Chest" avec ses sonorités hindoues, titre le plus reposant de l'album à l'effet franchement réussi. Sinon, comment pourrais-je oublier le meilleur titre de l'album ? Le terrible "Mojo Driver" où le groupe arriver à mêler avec subtilité tout ses registres pour compter l'incroyable histoire d'un certain Juan Do, un morceau absolument passionnant avec de grandes envolées hard rock, stoner, psychédéliques et le tout perlé de guitare folk, un régal. N'oublions pas l'excellent "Delirium Song", qui clôt le skeud avec son riff qui tourne en boucle, le temps de laisser l'auditeur sortir de son coma éthylique.

C'est donc un album de très bonne facture que nous ont livré les Français d'ALCOHSONIC. Ceux-ci nous livrent le meilleur du Rock des années années 70 avec une certaine richesse sur toute la longueur du disque, une production au poil et une pointe d'humour. Le skeud, malgré ses diverses influences, n'en reste pas moins homogène et planant, une véritable surprise pour un style très peu représenté en France.

A lire aussi en HARD ROCK par THE BLUE OYSTER :


Ted NUGENT
Free-for-all (1976)
Il fut un temps où ce con cassait la baraque !




MONTROSE
Montrose (1973)
Culte

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE BLUE OYSTER

 
  N/A



- Benjamin Colin (batterie)
- Guillaume Colin (basse)
- Pierre Monjoin (guitare)
- Sébastien Bismuth (chant et guitare)


1. Enter The Delirium
2. Follow Me, I'll Flee From You
3. Mojo Driver
4. Stoned Morning
5. Hanuman' Ches
6. Spam Me
7. I'm Your Man
8. The Cathodic Way Of Life
9. You're Not Rock'n'roll
10. Delirium Song



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod