Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2004 Evil Star
2006 1 The Black Flame
2009 1 Ravenous
 

- Style : Blaze Bayley
- Membre : Memory Garden, At The Movies

WOLF - Ravenous (2009)
Par POWERSYLV le 10 Mars 2009          Consultée 3760 fois

Ça faisait trois ans que les loups suédois n’avait montré le bout de leurs truffes. Mon seul contact avec les canidés remonte à 2004, année bénie où j’ai pu découvrir l’album "Evil Star" que j’avais vraiment beaucoup apprécié. Je pense même qu’il s’agissait d’un de mes coups de cœurs de l’année. Seulement voilà, je me souviens vaguement en 2006 d’un album à la pochette toute verte ("The Black Flame") et, ne me demandez pas pourquoi, je ne me suis pas penché sur le sujet. Mais alors, j’ai vraiment aucune idée sur le fait d’avoir zappé ce skeud. Donc, avec ce "Ravenous", 5ème album venu du froid, je me suis dit que j’allais me rattraper.

Je ne me faisais pas d’illusion en me mettant à l’écoute du disque. Car WOLF est de la trempe à rester fidèle à ses fondamentaux, comme son compatriote HAMMERFALL. Et puis, quand on sait bien jouer du heavy metal mélodique, pourquoi aller s’emmerder sur les plates-bandes des autres ? C’est vrai quoi. Qu’on se le dise, WOLF fait du heavy metal et c’est très bien comme ça. Afin de pouvoir mettre tous les atouts de son côté, les suédois sont aller frapper à la porte du prestigieux Roy Z, connu pour ses travaux avec des légendes comme HALFORD, JUDAS PRIEST ou BRUCE DICKINSON. Le producteur de la Cité des Anges joue d’ailleurs un peu de guitare acoustique sur l’album (à la fin du titre « Blood Angels »). Après avoir côtoyé Peter Tägtgren et Fredrik Nordström comme producteur, on peut dire que le quatuor a un beau palmarès niveau prod. Quelques petits changements de personnel ont été nécessaires au niveau de la section rythmique avec l’arrivée d’Anders Modd à la basse et Richard Holmgren à la batterie et revoilà déjà les musiciens en studio.

Que nous a concocté WOLF ? Un heavy metal assez convenu, pas original, avec des morceaux suffisamment accrocheurs pour dresser l’oreille et permettre plus tard de se dire : « Ah oui, "Ravenous", c’est l’album de WOLF où il y a le titre « truc » et le morceau « machin » ». Convenu et pas original en effet, car même si l’album est plutôt bon dans le genre (c’est avec plaisir que je l’ai écouté plusieurs fois), je le mettrais en deçà de "Evil Star" : pas eu vraiment à l’écoute de "Ravenous" la p’tite étincelle que j’avais eue avec son aîné et aussi un peu plus de temps pour rentrer dedans. Pourtant, il y a bien ce « Speed On » qui démarre l’album en trombe, avec ces guitares acérées qui taillent dans le gras, une basse serpentine et un tempo … speed comme l’indique son titre. Sans parler d’un solo lumineux. Ou ce « Hail Caesar » avec sa rythmique galopante et son riff qui vous scotchent dès le début. L’ensemble de l’album est bon, fort honnête même si sans grande perturbation à l’horizon. Un sens de la mélodie, quelques twins guitars … et voilà, on ne peut s’empêcher de retomber dans la comparaison avec IRON MAIDEN, une constante pour WOLF depuis ses débuts. Surtout quand Niklas Stalvind le chanteur se met à faire dans l’épique et donc se mue en Bruce Dickinson ou en Andy Deris (« Ravenous », « Whisky Psycho Hellion » et ses guitares à la MAIDEN, « Love At First Bite » où intervient en guest le chanteur Mark Boals).

IRON MAIDEN certes (la dextérité du guitariste Johannes Losbäck est à souligner), mais aussi l’ombre de MERCYFUL FATE plane sur l’ensemble : histoires de sorcières et de démons (le superbe « Curse You Salem »), titre plus sombre et lent avec chœurs (« Voodoo », qui fait un peu penser à GRAVE DIGGER), intro mystérieuse, limite doom (l’inquiétant mais racé « Hiding In Shadows ») … et surtout un invité de marque en la personne d’Hank Shermann (MERCYFUL FATE, FATE) venu apposer un solo sur « Ravenous ». On termine avec le plus lourd et puissant « Secrets We Keep »).

Ne nous voilons pas la face : "Ravenous" ne sera pas l’album de l’année. Il s’agit d’un album supplémentaire de WOLF et donc de heavy metal mélodique. C’est bien fait, ça joue bien, y a de bons moments mais … enfin bon, disons que cette cinquième offrande est sympathique sans être essentielle. Un bon gros 3/5 quand même (mais pas 4 pour cette fois, faut pas pousser).

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


KILLERS
Habemus Metal (2002)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



HAMMERFALL
Rebels With A Cause - Unruly, Unrestrained, Uninhibited (2008)
Le new dvd des suédois en attendant la suite


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   RENERION

 
   (2 chroniques)



- Niklas “viper” Stalvind (chant, guitare)
- Johannes “axe” Losbäck (guitare)
- Anders “tornado” Modd (basse)
- Richard “raptor” Holmgren (batterie)


1. Speed On
2. Curse You Salem
3. Voodoo
4. Hail Caesar
5. Ravenous
6. Mr Twisted
7. Whisky Psycho Hellions
8. Hiding In Shadows
9. Love At First Bite
10. Blood Angels
11. Secrets We Keep



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod