Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2006 2 Almah
2008 Fragile Equality
 

- Style : Hibria
- Membre : Angra, Nightwish, Kamelot, All Things Fallen
- Style + Membre : Edu Falaschi
 

 Site Officiel Du Groupe (1048)
 Almah France (762)

ALMAH - Fragile Equality (2008)
Par DARK BOUFFON le 20 Novembre 2008          Consultée 3541 fois

Qui l’eut cru ? Qui aurait pensé qu’ALMAH, qui n’était que le projet solo d’Edu Falaschi (actuel chanteur d’ANGRA pour ceux qui auraient hiberné pendant la dernière décennie), puisse devenir un tel groupe abouti et mature ? Qui aurait affirmé, il y a deux ans à peine, que la chrysalide allait donner naissance à une entité digne d’intérêt ?

N’en ferais-je pas un peu trop ? Et bien revenons un instant en arrière pour mieux comprendre l’engouement de votre serviteur. En 2006, Edu Falaschi désire prendre un peu d’air frais en dehors d’ANGRA et s’octroie les services d’une dream-team. Jugez plutôt : Emppu Vuorinen (NIGHTWISH) à la guitare, Lauri Porra (STRATOVARIUS) à la basse et Casey Grillo (KAMELOT) à la batterie ; tout cela a de la gueule, surtout pour tout amateur de heavy mélodique. Seulement voilà : les compositions de Falaschi ne sont pas toutes inoubliables et il en ressort un premier album un peu bancal, alliant bon et moyen, sans grande envergure.

En cette année 2008, c’est un tout nouveau ALMAH que nous propose le chanteur brésilien. Exit les noms très (trop ?) connus, exit l’idée de projet, c’est un véritable groupe qui officie sur Fragile Equality. Première surprise : on retrouve à la basse Felipe Andreoli, le comparse de Falaschi au sein d’ANGRA. Le bassiste est connu pour son hyperactivité et le calme plat régnant du côté d’ANGRA a dû lui peser tant et si bien qu’il se retrouve aujourd’hui en tant que musicien, co-compositeur et co-producteur sur ce nouveau ALMAH.

Du côté des autres protagonistes, signalons la présence de Marcelo Barbosa (déjà membre du combo pop-rock ZERO 10 et du groupe progressif KHALLICE) et Paulo Schroeber aux guitares et de Marcelo Moreira (membre de BURNING IN HELL et musicien connu au Brésil depuis déjà quelques années) à la batterie. Peut-être des inconnus pour nous, Européens, mais des personnalités bourrées de talent et très populaires chez les métalleux brésiliens.

Nous voilà donc devant un album de heavy metal mélodique à la ANGRA mais qui sait habilement se démarquer de références ou d’emprunts trop évidents. Les cinq compagnons ont participé à la composition de ce deuxième opus d’ALMAH, ce qui prouve la volonté d’Edu Falaschi de faire de son combo un véritable groupe alors qu’il avait tout écrit de A à Z pour le précédent album. Cela amène également une certaine variété dans les morceaux. On peut y trouver de bonnes pincées de speed ("Birds Of Prey", "Magic Flame", "Meaningless World"), quelques grains de progressif pouvant évoquer PAGAN’S MIND ("Fragile Equality") ou même quelques touches de thrash sur une intro ou un couplet ("Torn", "Fragile Equality"). Groupe brésilien oblige, on se retrouve en présence d’un titre ("Invisible Cage") qui fait couleur locale et qui rappelle immanquablement l’autre combo de Falaschi et d’Andreoli. Pour autant, ici encore, l’inspiration est présente et évite les comparaisons trop évidentes.

Bien sûr, le triptyque d’ouverture ("Birds Of Prey", "Beyond Tomorrow", "Magic Flame") ne révolutionne pas le genre mais il est d’une efficacité redoutable. De même pour "You’ll Understand" ou le final "Meaningless World". Mais quelques lourdeurs dans l’ensemble restent encore à gommer : je serais par exemple plus mesuré concernant l’une des deux ballades de l’album ("All I Am"), moins intéressante que le reste des morceaux. Ce sentiment est certainement dû à quelques maladresses vocales de Falaschi, qui pourtant s’en sort remarquablement bien sur la quasi-totalité du disque : les aigus de ce titre sont quand même un peu douteux… Mais saluons en revanche la performance vocale judicieuse de "Torn" plus rock que metal ou le très bon rendu de "Shade Of My Soul", la seconde ballade de l’album. Ajoutons à cet ensemble une production qui se situe dans le haut du panier et qui permet de faire ressortir certaines ambiances de manière notable ("Beyond Tomorrow", "You’ll Understand").

Pour terminer, je dois dire qu’après l’album éponyme de 2006, je n’attendais pas grand-chose d’ALMAH. Et pourtant, ce groupe (car c’est de cela dont il s’agit à présent) a su créer la surprise en cette fin 2008 grâce à un bon album (c’est certain) qui flirte même à plusieurs reprises avec le très bon. Chapeau ! A suivre de près, surtout si cette évolution s’inscrit dans la pérennité…

Note indicative : 3,5 / 5 (arrondie à l'inférieur car je suis certain que les bougres peuvent encore progresser davantage)

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


REVENGE
Handle With Care (2000)
Heavy metal




SCORPIONS
World Wide Live (1985)
Heavy metal

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Edu Falaschi (chant)
- Marcelo Barbosa (guitare)
- Paulo Schroeber (guitare)
- Felipe Andreoli (basse)
- Marcelo Moreira (batterie)


1. Birds Of Prey
2. Beyond Tomorrow
3. Magic Flame
4. All I Am
5. You’ll Understand
6. Invisible Cage
7. Fragile Equality
8. Torn
9. Shade Of My Soul
10. Meaningless World



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod