Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH FUTURISTE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANACRUSIS - Screams And Whispers (1993)
Par POSSOPO le 28 Septembre 2008          Consultée 2835 fois

Un groupe de Thrash qui passe en première partie d'un groupe de Death est un groupe de Thrash qui a failli. Et on peut voir dans cet exercice de réveil d'une foule avant l'arrivée de celui pour qui elle s'est déplacée une tentative de rattrapage perdue d'avance. Le Thrash, antérieur de cinq années au Death, ne devrait se satisfaire de cette fonction ingrate de chauffeur de salle pour un genre qui l'a éjecté sans ménagement de son statut de roi de l'extrême. Comme un ennemi vaincu condamné à terminer son existence en tant que bouffon de son vainqueur, le Thrash vit là une humiliation.

Mais si ce petit paragraphe conviendrait parfaitement à une affiche regroupant, je ne sais pas moi, FORBIDDEN et MORBID ANGEL, l'affiche ANACRUSIS / DEATH, qui plus est en 1993, nécessite une autre analyse.

Car en 1993, ANACRUSIS et DEATH ne sont pas si différents. Si DEATH visite déjà les arcanes d'un Thrash progressif qui n'ose dire son nom, ANACRUSIS ne se contente pas de jouer du sous-SLAYER / ANNIHILATOR / DEATH ANGEL / KREATOR / OVERKILL / SODOM (rayez les mentions inutiles). ANACRUSIS, orchestre américain né dans le Missouri, jongle ici avec les idées pour livrer un disque certes Thrash mais aussi Progressif, futuriste. Au lieu des 1000 kilomètres qui séparent FORBIDDEN de l'ange morbide, on se retrouve avec quelques courtes bornes à parcourir pour effectuer la jonction entre le fondateur officiel du genre de mort et un artiste qui n'a jamais connu le succès qu'il aurait dû.

ANACRUSIS, un combo que je découvre donc sur un concert parisien de la tournée "Individual Thought Patterns", un combo qui réussit son effet de surprise grâce à une prestation aussi courte qu'efficace. ANACRUSIS, talentueux galériens du Metal que Chuck Schuldiner, l'homme de bon goût, décide de soutenir le temps de quelques concerts.

Ouvrant sur une paire de morceaux irrésistibles, "Screams And Whispers" éblouit les esgourdes tant par sa maîtrise du spectre sonore que par la finesse de son écriture. En bien des points électronique et avant-gardiste, la production aiguise des guitares au ton froid et perçant, respecte une section rythmique à l'action sèche et dévastatrice, caresse tout le monde dans le sens du poil. Bien loin de la chaleur étouffante et grasse d'un PANTERA ou d'un MACHINE HEAD, plus dessiné que les premiers chefs-d'œuvre du thrash, ce maniement de boutons si personnel se veut art. Un art qui épouse un sens musical rare.
Parler de "Sound The Alarm" ou "Sense Of Will" ne sert à rien tant leur efficacité tait toute tentative d'analyse. Soulignons plutôt les accents new wave expérimentale de "Too Many Prophets" (et de bien d'autres morceaux) ou le déhanchement ballade à gauche brûlot à droite de "Release" sur laquelle le chanteur Kenn Nardi use au mieux de son talent bi-goût, mi-sensible, mi-cri d'orfraie. Un double chant remarquable sous ses deux masques. Il y aurait encore beaucoup à dire sur le climat années 2050 d'un opus à part que je gratifierais bien de cinq étoiles s'il ne se terminait pas de façon un peu faible (exception faite d'un tout dernier titre, le très orchestré "Brotherhood", véritablement émouvant) par rapport à un départ tonitruant.

ANACRUSIS, nouveau héros du peloton des oubliés des médias, un des plus jolis coups de pédale du milieu thrash.

A lire aussi en THRASH METAL par POSSOPO :


DEATH
Symbolic (1995)
Techno thrash

(+ 4 kros-express)



FLOTSAM AND JETSAM
Doomsday For The Deceiver (1986)
Thrash futuriste


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Kenn Nardi (chant, guitares)
- Kevin Heidbreder (guitares)
- John Emery (basse)
- Paul Miles (batterie)


1. Sound The Alarm
2. Sense Of Will
3. Too Many Prophets
4. Release
5. Division
6. Tools Of Separation
7. Grateful
8. A Screaming Breath
9. My Soul's Affliction
10. Driven
11. Brotherhood?



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod