Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY COLD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Français (39)
 Myspace (44)

DUSTBOWL - Drops Of Chaos (2007)
Par METAL le 20 Novembre 2007          Consultée 3253 fois
Mis à part de rares privilégiés qui, portés par la grâce, atteignent le Saint Graal sitôt la puberté terminée, le long chemin séparant la genèse d'un groupe et la sortie très attendue de son premier album studio, s'apparente plus à un parcours du combattant qu'à une promenade de santé pour préretraité du service public, protégé des problèmes du monde moderne par des acquis sociaux datant d'une époque révolue mais ô combien présente encore dans le cœur militant d'une génération contestataire et déphasée de la réalité socio-capitalo-libéralo-socialiste actuelle (parfaitement, cette phrase ne veut rien dire).

C'est donc dix longues années après les premiers balbutiements juvéno-lycéens que la désormais plus si jeune formation francilienne nous propose enfin, son premier effort issu d'une auto-production : Drops Of Chaos.
Et l'on peut dire que l'album tient déjà toutes les promesses allouées depuis la parution de son dernier EP "Not The Same" et du deux titres "Bound(s)" qui en contenait en fait trois et qu'on appellera donc judicieusement un "trois titres" (dénomination des plus audacieuse, je vous l'accorde) :

Tout commence par l'instrumentale "Drops Of Chaos" qui nous transporte immédiatement dans un paysage délabré où tout n'est que ruine et dévastation. Les samples Electro nous font alors cheminer aux abords d'une usine faites de pistons et turbines tandis qu'en arrière-plan, commence à se dessiner les prémisses d'une vague métallique, n'attendant que la fin de cette belle (mais un peu trop longue) intro pour dévaster les fondations décrépites de ce long mur de silence.
Et nous ne sommes pas déçus avec le duo "Thrown To You" - "Gemini" qui enflamme indubitablement ce début d'album. A l'aide de guitares techniques mais sachant faire parler la poudre et accompagné d'une assise rythmique carrée et appliquée, DUSTBOWL nous montre son visage le plus énergique et le plus à même d'aguicher l'oreille de l'auditeur curieux, mais peu enclin à savourer une musique trop complexe. "Thrown To You" est donc un titre direct, au tempo élevé mais qui garde tout de même la mélancolie propre au groupe grâce au chant de G.Host (Guillaume Richard, mais ça fait moins classe) qui après quelques égarements sur ses premiers enregistrements, parvient enfin à trouver la justesse et la puissance qui lui faisait souvent défaut jusqu'à présent.

Et cette mélancolie, nous la retrouvons sur "You'll Make This All Go Away" où le groupe nous offre un mid-tempo émotionnel assez complexe, où l'ajout d'un chœur féminin, complète à merveille les lignes vocales tantôt voluptueuses, tantôt déchirées de G.Host. Le groupe se plaît également à proposer des interludes instrumentales pour recentrer l'auditeur sur le côté planant de sa musique comme sur "Eighty Eight Past Eight" ou "Calling For Heroes" qui nous berce langoureusement pour mieux contraster avec la dureté de "Unworthy", un titre sombre, froid et extrêmement poignant. Toutefois, ce titre pêche sur certaines lignes de chant trop aggressives et gâche la première partie de cette composition originale...

Pour finir, on notera la présence de la succulente "Glory Doors", seule rescapée de la démo "Not The Same" ainsi que de l'étrange "The Last Temptation", titre le plus Electro de l'album et qui attire immédiatement l'oreille par son ossature plus synthétique qu'à l'accoutumée… Mais il nous donne cependant un sentiment d'inachevé, comme si le groupe n'avait pas été assez loin dans son "délire" et que d'une composition plaisante aurait pu naître un tube. D'ailleurs c'est un peu le sentiment général de l'album : une grande qualité d'écriture, alliant le classicisme et l'originalité mais dont découle comme souvent, une certaine platitude… Comme s'il leur manquait ce petit plus qui fait d'une bonne formation, un groupe retenant plus l'attention qu'un autre.

Alors si une comparaison avec PARADISE LOST et ANATHEMA a déjà été citée à plusieurs reprises, la formation Essonnienne conserve toutefois un style qui lui est propre. De par des incorporations Gothique, Electronique mais également sa grande recherche atmosphérique, DUSTBOWL livre avec ce Drops Of Chaos une œuvre mature et maîtrisée de bout en bout. Avec une orientation audacieuse, sans titre faible et un disque d'une homogénéité qualitative certaine, ce premier LP est une bonne surprise pour la scène Metal française et l'avenir nous dira si DUSTBOWL a les moyens de se faire un nom au niveau national... La réponse dans quelques mois.




Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- G.host (chant)
- Julien Cornolo (guitare)
- Nicolas Cornolo (guitare)
- Fabien Laville (basse)
- Stephane Pavic (batterie - samples)


1. Drops Of Chaos
2. Thrown To You
3. Gemini
4. For My Own Sake
5. Calling For Heroes
6. Unworthy You
7. You’ll Make This All Go Away
8. Eighty Eight Past Eight
9. Glory Doors
10. The Last Temptation
11. Stay Cold Under Colors
12. Another World
13. D.u.s.t.b.o.w.l



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod