Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Rusty Cooley , Sorcerer

BOOK OF REFLECTIONS - Chapter Ii – Unfold The Future (2007)
Par BAST le 28 Août 2007          Consultée 3167 fois

Premier livre du projet de Lars Eric Mattsson... Trois pages déchirées, pas des moindres. La première, en tout début d’ouvrage se rapportait à l’ambition. La seconde, un peu plus loin, traitait de cohésion. Et la dernière, dans les ultimes chapitres, développait l’accroche. Trois petites pages en moins et voila l’ouvrage relégué parmi les nanars les plus infâmes. Pour sa seconde tentative, Lars Eric Mattsson ne réitère pas l’inattention. Et la relecture vigilante paye.

Un opéra metal qui réunit plusieurs chanteurs et propose à quelques instrumentistes de venir agiter leurs doigts mérite beaucoup d’attention pour suborner un tant soit peu le chaland. Sur « Unfold The Future », Lars Eric Mattsson dispose d’une production plus charnue, les compos bourrées d’arrangements bénéficient ainsi d’habits mieux armés pour lutter contre le froid. On ne parlera plus systématiquement du NOSTRADAMUS* du pauvre. Ensuite, par rapport au premier volet, on remarque que le chanteur / guitariste ne s’est pas bêtement laissé aller à la fougue, laissant de côté les circonvolutions masturbatoires qui avaient pour seule conséquence de noyer l’auditeur dans un méandre de thèmes accolés les uns aux autres. La cohésion, voila certainement ce qui permet à n’importe quel titre de tenir la route. Enfin, en aménageant sa galette d’agencements aux rouages bien huilés plutôt que de tonnes de ressorts incapables à faire la jonction entre eux, « Unfold The Future » capte l’attention, prend de l’avance sur la lassitude. Bref, il séduit, interpelle.

BOOK OF REFLECTIONS bivouaque à la croisée des chemins du metal progressif à tendance néo-classique et du hard rock. Plus précisément, on a droit à des compos reposant sur une base simple et solide, qu’on décrira comme étant du même grès que MALMSTEEN (« Unfold The Future ») et à quelques idées plus complexes apposées par endroit. Si le premier titre a du mal à convaincre, officiant dans une veine SYMPHONY X dans son plus simple appareil, le suivant a le mérite de proposer un esprit mieux arrangé. On se laisse facilement porter par ce chant rauque et intense sur une rythmique hachurée. Mieux, « Free My Soul » constitue à mon sens le temps fort de « Unfold The Future ». Le chant de Lars Eric Mattsson s’avère séduisant et la pêche communicative de ce titre aéré emporte jusqu’au refrain coloré. La ballade « Heal Me » figure elle aussi parmi les réussites de BOOK OF REFLECTIONS ; batterie caressante, chant aguicheur, cordes envoutantes... Bien vu. Sur « Uncover The Lie », on déboite vers un titre hard rock joliment foutu : ambiances arabisantes qui n’en font pas des tonnes mais qui transportent, refrain travaillé ou solo de clavier jouissif orchestré d’une main de maître par Mistheria. On retrouve d’ailleurs le claviériste de Bruce Dickinson sur « Ashes To Ashes », morceau le plus heavy de l’album qui fait l’étalage d’une rythmique aux relents expérimentaux. Un bon moment quoiqu’un peu long à apprivoiser. L’autre ballade, l’acoustique « Blink of An Eye » n’a pas grand-chose pour elle. C’est que des ballades de ce type, on s’en coltine régulièrement depuis plus de vingt ans. Difficile alors d’apporter une nouvelle pièce à un édifice écrasé sous son propre poids. Constat identique pour la troisième et dernière, « Love Conquers All ». Avec un titre pareil, on s’attendait à du collant, à du dégoulinant, à du bourratif. C’est bien le cas.

Comme sur « Book Of Reflections », « Unfold The Future » se réserve quelques instants où l’objectif premier consiste à en mettre plein la vue. Parce que la parcimonie à su museler les élans d’une représentation qui se serait avérée vite gonflante, on arrive facilement à en profiter, qu’il s’agisse de la souplesse des cordes vocales ou de l’agilité des doigts, avec un jeu de guitare de la part de Lars Eric Mattsson riche et plaisant. Mistheria ne bénéficie pas d’un temps de parole équivalent, mais sa dextérité suffit à satisfaire l’appétence de soli au feeling caressant.

Avec ce second volet, qui n’est rien moins qu’un premier pas lancé à retardement, BOOK OF REFLECTIONS prend une consistance nettement plus agréable que vitrine des talents de Lion Music. De quoi permettre à Lars Eric Mattsson de conjuguer une troisième fois ses efforts et ceux de ses musiciens de session. Que le concept enfle en attraction, que les titres fassent preuve d’une régularité encore mieux soutenue et BOOK OF REFLECTIONS rejoindra quelques camarades de qualité estampillés « Opera Metal ». Et les majuscules ne sont pas de trop. A l’aune des débuts tâtonnants du combo, on ne s'y attendait pas.

* NOSTRADAMUS est un formidable projet initié par Nikolo Kotzev mariant superbement la musique classique et le hard rock avec une palanquée de voix somptueuses et dont le second album ne devrait plus tarder... Trois lignes hors sujet ou comment se laisser gagner par l’impatience...

A lire aussi en HARD ROCK :


EDEN LOST
Road Of Desire (2005)
Dans la lignée de firehouse,bon jovi,fair warning




DOOMFOXX
Doomfoxx (2005)
Nouveau groupe de hard rock australien prometteur


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Lars Eric Mattsson (guitare, basse, clavier, chant)
- Björn Jansson (chant)
- Martin Lemar (chant)
- Anand Mahangoe (guitare)
- Mistheria (clavier)
- Eddie Sledgehammer (batterie)


1. Unfold The Future
2. Bringer Of The Torch
3. Free My Soul
4. Heal Me
5. Uncover The Lie
6. Ashes To Ashes
7. Make Sure You Don’t Fall
8. Deep Inside
9. Blink Of An Eye
10. Got To Get Low
11. Love Conquers All



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod