Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Backlash

DEAFENING SILENCE - Backlash (2007)
Par FREDOUILLE le 22 Mai 2007          Consultée 2071 fois
DEAFENING SILENCE, formation originaire de Metz et fondée en 1997, enregistre 3 démos entre 1998 et 2000 et sortira même un premier album en mars 2003, intitulé "Edge of life" et marqué par des influences telles que IRON MAIDEN et HELLOWEEN. Le groupe défendra ce premier disque en écumant quelques scènes durant 2003 et 2004 et assurera même une prestigieuse première partie de Jeff Scott Soto.
Depuis le groupe a changé de chanteur et en 2006, le groupe a travaillé d'arrache-pied pour enregistrer son deuxième album "Backlash". Un album qui marque inlassablement sa sympathie pour le heavy metal aussi varié qu'il puisse paraitre.

"Backlash" possède une production (il s'agit d'une autoproduction d'ailleurs!) assez soignée, clinquante mais dont le mixage reste un tantinet approximatif que ce soit au niveau de la batterie (presque trop en avant) ou du chant. Néanmoins, elle donne à l'album un aspect lourd, légèrement "brut", très spontané et rend hommage à des guitares sans cesse mordantes et carrément incisives. Je ne vous cache pas que DEAFENING SILENCE est principalement influencé par quelques grands représentants du heavy metal et du speed metal européen mais aussi outre-atlantique.
On pourra donc citer les noms de IRON MAIDEN, HELLOWEEN, GAMMA RAY, STRATOVARIUS, EDGUY et même RIOT.

"Backlash" débute en douceur, serais-je tenté de dire, par une intro épique façon "marche militaire" (ça sent d'ailleurs le PAGAN'S MIND en tout début d'intro) qui aurait pu tout à fait avoir sa place sur une bande son de film. Cette introduction laisse place à un "The straight line" qui déboule sans coup férir, façon rouleau compresseur. DEAFENING SILENCE rappelle ici que le speed metal a encore de beaux restes, et il n'est d'ailleurs pas si stupide que cela que de dire que ce morceau évoque le nom de RIOT, tant il rappelle l'époque "Thundersteel" de la bande à Mark Reale (mais en plus lourd). Ce premier morceau dépote sévèrement on peut le dire et nous montre par la même ocassion que Nicolas Griette possède un registre vocal assez large puisqu'il est tout aussi capable de chanter très haut perché dans les aigus que de chanter de façon plus grave et plus classique, un peu à la Tobias Sammet, mais en plus écorché (plus agressif aussi!) et en moins maîtrisé. Un chant qui pourra rebuter dans un premier temps mais qui semble se bonifier au fil du disque.

Un disque qui alterne donc les morceaux très pêchus comme les thrashisants "When will the black day end" et "Groundbreaker" (il dépote sèvère celui-ci! basse à l'appui!) ou les très compacts "Hellbitch" et "Backlash" (à l'esprit rock) aux rythmiques efficaces et soli soignés, les morceaux plus classiques tel que l'excellent et mélodique "Too young to die" (Introduction à la STRATOVARIUS) qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler un certain EDGUY époque "Vain Glory opera" ou encore les morceaux à tendance speed tels donc "the straight line" et le tonitruant "Promised land" qui vient terminer l'album avec brio.
Enfin, comment ne pas évoquer "The seal of the damned", rélle pièce maîtresse de l'album qui du long de ses 7 minutes alterne passages mid-tempos (l'influence d'EDGUY se fait drôlement sentir), passages atmosphériques avec choeurs éfféminés, changements de rythmes du plus bel effet agrémentés de soli mélodiques presque Maidenesques. Une véritable réussite que cette composition.

"Backlash" s'avère un album particulièrement plaisant malgré quelques imperfections ci et là. Beaucoup d'influences certes, un manque d'originalité (même si des efforts ont semble-t-il été consentis quant à la composition), le heavy metal puissant et burné pratiqué sur "Backlash" ne pourra que vous convaincre si vous êtes déjà adeptes de groupes aussi variés que ceux précédemment cités.

Un bon album, véloce et détonant qui fout une pêche d'enfer!

Morceaux préférés : "The seal of the damned", "Groundbreaker", "Backlash"

Note : 3.5/5




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Nicolas Griette (lead vocals)
- Guillaume Corsale (guitares)
- Michaël Magagna (guitares)
- Phil Wax (basse)
- Romain Silvano (batteur)


1. Dawn Of The Deaf
2. The Staight Line
3. Hellbitch
4. Too Young To Die
5. Backlash
6. The Seal Of The Damned
7. Judgement Day
8. When Will The Black Day End
9. Nothing Remains
10. Groundbreaker
11. Metallic Meltdown
12. Promised Land



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod