Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ELIXIR - The Son Of Odin (1986)
Par THE MARGINAL le 22 Juin 2007          Consultée 2810 fois

Elixir fait partie de ces groupes cultes de la scène N.W.O.B.H.M qui fut florissante dans la première moitié des 80's surtout. Bien sûr, Elixir est moins connu que les ténors du genre, mais son premier album studio "The son of Odin" a tout de même marqué certains esprits. Pour ce quintette britannique, l'aventure a commencé en 1986. C'est en effet cette année-là que Elixir sort cet album qui, à defaut de se vendre comme des petits pains, deviendra culte avec le temps.

Il va sans dire que ce premier opus de Elixir est très fortement ancré dans la pure tradition N.W.O.B.H.M: riffs costauds, chant mélodique, mélodies travaillées et recherchées...

D'ailleurs, dès le mid-tempo "The star of Beshaan", heavy à souhait avec ses riffs incisifs, mordants et le bon travail vocal du chanteur Paul Taylor, le ton est donné. Le mid-tempo suivant "Pandora's box", à la fois mélodique, catchy, accrocheur, entrainant, se distingue grâce au solo de guitare quasi-épique et aurait pu passer en radio à l'époque. L'énergique "Hold high the flame", avec ses guitares incandescentes et sa rythmique très puissante, durcit sensiblement le ton, "Children of tomorrow", un morceau heavy à la fois puissant et mélodique, explore des ambiances un peu plus sombres, épiques et ses riffs tranchants comme un rasoir sont fort appréciables, en dépit d'une fin un peu laborieuse. Quand à "Trial by fire", c'est un titre cru, brut de décoffrage qui aurait pu être mortel si la production était moins légère et le refrain moins convenu. Avec "Starflight" et "Treachery(ride like the wind)", on accélère le tempo et un réel sentiment d'urgence transparait sur ce titre. Quand à "Son of Odin", c'est un mid-tempo lourd, prenant, qui tient l'auditeur en haleine.

Réédité il y a peu, cet album contient 3 bonus-tracks qui ont certainement dû ravir les fans du groupe: "Chariot of the Gods" est un instrumental heavy, il n'y a pas grand chose de plus à ajouter, "Winds of time" est plutôt un mid-tempo mélodique, mélancolique, prenant, haletant qui fait certainement partie des meilleurs moments de l'album. En revanche, la version live de "Treachery" n'est pas franchement indispensable, d'autant que le solo de batterie présent suscite rapidement du désintêret, voire de l'ennui...

Tout compte fait, on peut dire que "The son of Odin" est un bon album dans le style N.W.O.B.H.M, bien mis en valeur par un bon chanteur à la voix puissante, chaleureuse, mélodique, des musiciens compétents et des compos solides. On peut juste regretter que la production de cet album manque de peps car celle-ci ne valorise pas les compos de l'album comme il se doit, et c'est bien dommage... Quoiqu'il en soit, à l'écoute de ce premier album de Elixir, on comprend pourquoi il a fait l'objet d'un tel culte avec le temps.

A lire aussi en HEAVY METAL par THE MARGINAL :


PRETTY MAIDS
Carpe Diem (2000)
Toujours aussi efficace, pretty maids




BANSHEE
Race Against Time (1989)
Du heavy metal culte des 80's


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Paul Taylor (chant)
- Phil Denton (guitare)
- Norman Gordon (guitare)
- Kevin Dobbs (basse)
- Nigel Dobbs (batterie)


1. The Star Of Beshaan
2. Pandora's Box
3. Hold High The Flame
4. Children Of Tomorrow
5. Trial By Fire
6. Starflight
7. Dead Man's Gold
8. Treachery
9. Son Of Odin
10. Chariot Of The Gods [bonus-track]
11. Winds Of Time [bonus-track]
12. Treachery (live)[bonus-track]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod