Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1999 Odyssey
 

- Membre : Stormwitch

TAROT'S MYST - Odyssey (1999)
Par DARK SCHNEIDER le 20 Mai 2007          Consultée 2673 fois

En 1989, Harald Spengler, alors guitariste et surtout tête pensante du formidable combo allemand STORMWITCH, a l’idée de créer un concept album basé sur le poème épique de l’Odyssée d’Homère. Mais les choses de la vie prirent un autre chemin pour Spengler, et après son départ de STORMWITCH en 1990, son projet fut mis en veilleuse pendant presque 10 ans. Mais comme il n’est jamais trop tard pour se mettre à l’œuvre, en 1999 Spengler rencontra enfin les musiciens qu’il lui fallait et sorti son album sous le nom de TAROT’S MYST, une référence directe à l’ancien pseudo du guitariste : Lee Tarot.

En réalité, Harald Spengler se contente en tout et pour tout d’un seul solo de guitare sur tout l’album. Il produit le disque, écrit tous les textes, compose la musique en compagnie du guitariste Uwe Hörmann, mais laisse ses musiciens interpréter seul l’album. Un choix que j’ai du mal à comprendre mais Harald Spengler avait très certainement ses raisons.

Odyssey est vraiment un album à conseiller aux fans de STORMWITCH, surtout ceux des cinq premiers albums. N’oublions pas qu’à l’époque Spengler était le principal compositeur, son style n’a guère changé depuis. On retrouve donc avec bonheur ce heavy metal traditionnel et mélodique, aux lignes de chants subtiles et travaillées. D’ailleurs le chanteur, Thommy Bloch, a une voix assez proche de celle d’Andy Mück, il navigue vraiment dans le même registre vocal, dans les médiums donc. La musique prend ici une tonalité un peu plus épique mais c’est avant tout l’aspect mélodique qui prime.

Concept album oblige, Odyssey fait preuve d’unité et de cohésion. Des éléments sonores d’ambiance agrémentent l’album : bruits de bataille sur « Troja », chants de sirène sur « Siren’s song »… On sent cependant que les moyens manquent un peu, les chants de sirène sont particulièrement kitch et dispensables, à tel point qu’ils gâchent pas mal le morceau concerné. Mais les autres effets d’ambiance, comme le ressac des vagues, passent plutôt bien.

Une des forces de TAROT’S MYST est de proposer le même type de refrains mélodiques et accrocheur que ceux de STORMWITCH. Le morceau d’ouverture, « Blood on the horizon », en est un exemple typique. « The one to bend the bow » ou le somptueux « Odyssey » et ses chœurs évocateurs sont également des merveilles à ce niveau. « Come hell or high water » a des sonorités nettement plus hard rock mélodique, rappelant par là des groupes comme AXXIS ou VICTORY. Tandis qu’un « Flesh and blood » se montre plus speed et belliqueux.
Par contre, les riffs de guitare ne sont pas toujours aussi bons et accrocheurs qu’à l’époque de STORMWITCH. Toutefois cette légère différence de niveau est compensée par l’atmosphère générale qui se dégage de l’album, la finesse des morceaux, et les petites trouvailles qui émaillent chaque titre.

Odyssey est vraiment un conte qui nous est narré. Chaque morceau évoque un des passages clés du voyage d’Ulysse, de son départ de la ville de Troie à son retour à Ithaque. Riffs et mélodies se succèdent et imprègnent l’auditeur d’images fortes. Difficile de ne pas se laisser embarquer par cette musique. Cet album est donc un voyage musical qu’il est impossible de ne pas écouter d’une traite.

Les aventures d’Ulysse mises ici en musique sont pour le moins attrayantes. Cette odyssée là est quand même bien plus plaisante que celles narrés par d’autres groupes (n’est ce pas SYMPHONY X ?). J’en viens à regretter qu’une seule chose : que cet album soit le dernier réalisé par Harald Spengler, j’aurais tant souhaité qu’il nous conte d’autres histoires fantastiques.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


GRAND MAGUS
Sword Songs (2016)
Né pour la bataille




POKOLGEP
Pokoli Szinjaték (1987)
En hongrie aussi, le heavy metal existe.


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Tommy Bloch (chant)
- Uwe Hörmann (guitare et clavier)
- Dieter Bernert (batterie)
- Jens Hörmann (basse)


1. Blood On The Horizon
2. Troja
3. The Giant's Eye
4. Lord Of The Winds
5. The Creature Within
6. Kingdom Of The Shadow
7. Siren's Song
8. Jaws Of Deep
9. Come Hell Or High Water
10. Flame In The Maze
11. The One To Bend The Bow
12. Flesh And Blood
13. Odyssey



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod