Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


HOLY SOLDIER - Last Train (1992)
Par THE MARGINAL le 27 Avril 2007          Consultée 2402 fois

C'est dans la première partie des 90's que le quintette américain Holy Soldier s'est montré le plus actif. Oeuvrant dans le Hard US, Holy Soldier ne fait pas partie des groupes les plus connus de ce style, mais est loin d'être mauvais. Au contraire, ce combo est plutôt doué pour pondre des titres efficaces, axés sur la mélodie, le savoir-jouer des musiciens et les prouesses vocales de Steven Patrick, un des chanteurs les plus(injustement) sous-estimés de l'époque.

Groupe étant à classer dans le même registre que Stryper, Guardian, Siloam, Holy Soldier sort en 1992 "Last train", son second effort discographique, le premier étant sorti 2 ans plus tôt. Par rapport au premier opus, "Last train" s'inscrit dans la continuité, sans pour autant faire dans la redite.

"Virtue & vice" plante le décor: c'est un bon morceau hard mélodique et pêchu avec un formidable refrain qui prend aux tripes, un très beau son de guitare et sur lequel le chanteur Steven Patrick fait étalage de ses talents en modulant habilement sa voix. Le mid-tempo "Crazy" est, lui, accrocheur, tubesque juste comme il faut avec son refrain de haute volée et aurait été apte à cartonner sur les stations de radio rock à l'époque si la chance avait été au rendez-vous... Avec "Dead end drive", on est en présence d'un brulôt Hard US percutant, punchy, rythmé, remuant (on entend même le bruit d'une bagnole qui démarre en guise d'intro). "Fairweather friend", plus ouvertement branché big-rock, est tout aussi énergique, entrainant, fait taper du pied et ses guitares plus acérées ne laissent pas indifférent.

2 ballades complètent cet opus et Holy Soldier s'en est sorti plus qu'honorablement. "Love is on the way" signale surtout gràce à son final intense, haletant et s'avère mieux réussie que l'autre ballade au même titre que Saigon Kick qui, elle, avait cartonné la même année. "Tuesday morning", pleine de mélancolie et de sensibilité, est une ballade encore plus convaincante et ne laissera pas de marbre tant elle est bien faite. D'autre part, le groupe américain s'est aussi fendu, avec "Gimme shelter", d'une très bonne reprise des Rolling Stones, assez roots, bien dans l'esprit 70's et il convient d'ajouter que le chanteur Steven patrick est épaulé au chant par Jackie Gouche.

Pour compléter le tableau, signalons tout de même quelques titres globalement moins inspirés comme "Hallow's Eve" qui, s'il dévoile la facette hard FM du groupe et n'est pas foncièrement mauvais, n'a pas de quoi fouetter un chat, ou encore "Last train", un titre mi-électrique, mi-acoustique qui n'accroche pas vraiment.

Dans l'ensemble, ce "Last train" est donc une bonne production Hard US, assez inspirée et on comprend mieux, en l'écoutant, l'admiration que peut susciter le chanteur Steven Patrick chez de nombreux fans du genre car sa voix fait des merveilles. Ce second album de Holy Soldier a assez bien vieilli et devrait faire des heureux auprès des amateurs de hard mélodique ne connaissant pas encore ce groupe...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BLACKFOOT
Strikes (1979)
Hard rock à l'américaine inspiré, imparable

(+ 1 kro-express)



WILD FORCE
Jungle Of Love (1990)
Très bonne surprise hard rock/hard fm méconnue


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Terry Russell (batterie)
- Andy Robbins (basse)
- Jamie Cramer (guitare)
- Scott Soderstrum (guitare)
- Steven Patrick (chant)


1. Virtue & Vice
2. Crazy
3. Hallows Eve
4. Gimme Shelter
5. Love Is On The Way
6. Dead End Drive
7. Tuesday Mourning
8. Fairweather Friend
9. Last Train



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod