Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1990 Break Out

COLD SWEAT - Break Out (1990)
Par THE MARGINAL le 13 Avril 2007          Consultée 2074 fois

Cold Sweat fait partie de ces groupes de Hard US apparus sur le tard, entre la fin des 80's et le tout début des 90's, qui n'auront pas eu la chance et l'opportunité de se faire un nom dans le monde du hard rock. De nos jours, seule une poignée de personnes(les plus mordus de la scène Hard US, surtout) se souvient encore de ce groupe.

Venant tout juste de quitter Keel vers 1988, le guitariste Marc Ferrari, bien décidé à rebondir, s'est entouré d'une paire de musiciens solides et doués, puis a fondé Ferrari, avant de rebaptiser son bébé Cold Sweat. L'histoire retient que le chanteur Oni Logan a fait partie de ce groupe avant de rejoindre Lynch Mob. C'est finalement Rory Cathey qui décrochera le poste de vocaliste. Une fois stabilisé, le line-up de Cold Sweat enregistre son premier album et le sort en 1990 sous le titre de "Break out"(sur le label MCA).

Musicalement, Cold Sweat ne révolutionne pas le monde du hard rock, mais pratique un Hard US mâtiné de relents FM qui le rapproche de groupes tels que Lynch Mob, Keel, Dokken, voire Killer Dwarfs. Ce qu'on remarque à travers les compos de cet album, c'est que la paire guitaristique Marc Ferrari/Erik Gamans est très complémentaire et se partage judicieusement les solos à chaque titre(parfois même sur le même titre).

L'album démarre en trombe avec "Four on the floor", un titre rapide, rythmé, plein de punch, d'enthousiasme, de conviction et avec des choeurs de circonstance pour soutenir comme il faut le refrain. Voilà du Hard US punchy comme on l'aime ! La suite, sans être aussi explosive, est quand même très efficace, le groupe maîtrisant à merveille les ficelles propres à ce style musical. Pour s'en apercevoir, il suffit d'écouter "Cryin' shame", un mid-tempo accrocheur, prenant, "Lovestruck", un titre typique de ce qu'on connait du Hard US, mais plaisant, qui fait taper du pied et se signale par son esprit positif, joyeux, le groovy "Killing floor" sur lequel on perçoit quelques (très) légers relents jazzys, "Let's make love tonight", un titre hard rock à caractère commercial, accessible au grand public, mais néanmoins pas désagréable, rehaussé de surcroît par un somptueux refrain et un joli intermède acoustique(en passant, ce clip était diffusé sur MTV à l'époque et peut être vu sur Youtube), l'up-tempo musclé et punchy "Jump the gun" qui déborde d'enthousiasme et se voit boosté par un refrain qui ravage tout sur son passage, ainsi que quelques relents bluesy du plus bel effet, ou encore "I just want to make love to you", un mid-tempo à la fois rythmé, énergique, rugueux et entêtant sur lequel les 2 guitaristes se déchainent.

Pour arrondir un peu les angles, Cold Sweat a proposé "Waiting in vain", une ballade acoustique de facture classique(avec le refrain plus musclé de circonstance), mais de bon ton, plaisante à écouter, et surtout "Riviera/Long way down" qui regroupe en une seule plage un instrumental sur lequel les guitares acoustiques et électriques se superposent et un mid-tempo heavy-rock mélodique dans le style Dokken/Lynch Mob qui captive l'attention grâce à de superbes choeurs, un refrain prenant, beau à pleureur, qui restera scotché dans les esprits des plus sensibles parmi vous...

Par contre, le titre mélodique "Take this heart of mine" est moins convaincant. Il aurait très nettement gagné en efficacité si les riffs étaient plus tranchants, plus lourds et, de ce fait, laisse un sentiment d'inachevé...

Mais dans l'ensemble, "Break out" est un très bon album de Hard US. Il est le fruit d'un excellent travail vocal du chanteur Rory Cathey, impressionnant dans ce qu'il fait, ainsi que de la remarquable performance des 2 guitaristes Marc Ferrari et Eric Gamans. Même avec du recul, on se dit que ce disque est solide, fort plaisant à écouter de bout en bout(malgré quelques légères et occasionnelles baisses de régime). Il est probable que si Cold Sweat était apparu 1 an plus tôt, il aurait pu être aussi gros que Skid Row ou Warrant...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


PRIVATE LINE
Six Songs Of Hellcity Trendkill (2002)
Hard rock




D.A.D
No Fuel Left For The Pilgrims (1989)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Rory Cathey (chant)
- Marc Ferrari (guitare)
- Erik Gamans (guitare)
- Chris Mclernon (basse)
- Anthony White (batterie)


1. Four On The Floor
2. Cryin' Shame
3. Lovestruck
4. Waiting In Vain
5. Take This Heart Of Mine
6. Killing Floor
7. Riviera/long Way Down
8. Let's Make Love Tonight
9. Fistful Of Money
10. Jump The Gun
11. I Just Want To Make Love To You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod