Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2006 Skithingi
2005 Jul
 

- Style : Ensiferum, Menhir

XIV DARK CENTURIES - Skithingi (2006)
Par VOLTHORD le 11 Décembre 2006          Consultée 2145 fois

L'automne m'offre souvent des périodes musicales assez étranges.

Ces périodes où le metal semble loin.
Où la clarinette d'un David Krakauer m'apparaît dix fois plus communicative que la guitare d'Alexi Laiho, où le timbre monocorde et les textes d'un PSYKICK LYRIKAH se font plus émouvants et éreintants que les hurlements désespérés et la saturation malsaine d'un FORGOTTEN TOMB, où les mélodies minables et mièvres des minettes de TATU apporte des crises de joies aiguës que n'importe quel autre groupe de metal symphonique, popeux ou "romantique" n'arrive même plus à déclencher. Où les ambiances orientales et mystiques d'un ION ou d'une LOREENA MC KENNITT s'avèrent plus riches et plus évasives que n'importe quelle ambiance nordico-épique.

Néanmoins, en tant que « spécialiste » (qu’est ce que j’aime ce pseudo statut) VIKING METAL sur Nightfall, il serait indécent de ne pas être sur le pied de guerre lors d’un retour comme celui de XIV DARK CENTURIES.

Automne oblige, les premières écoutes du descendant direct de Jul ne m’ont pas fait froid dans le dos, ni chaud dans le cerveau d’ailleurs. La direction était à peu près la même que ce sur cet EP qui m'avait plutôt fait plaisir à l'époque. Et maintenant que les brumes automnales se sont un peu dissipées, voilà que chaque écoute de ce Skithingi me fait frémir comme n’importe quel album de Viking metal bien écrit et efficace se devrait. Quel bonheur finalement de retrouver ce que le précédent EP du groupe avait laissé, ce mélange entre heavy épique, metal extrême et touches folklo germaniques, ce lot de chœurs païens imparables, de rythmes plus souvent mid tempo et trottant (mais qui savent bastonner au bon moment!), de mélodies qui ont ce don (certes assez commun à l’heure actuelle) pour agripper l'image du valeureux guerrier qui est en nous !

Skithingi est un bon album de Viking metal en cela qu’il fourmille de morceaux dynamiques et enflammés, d’hymnes imparables à la gloire des barbares mythifiés, des dieux (de la guerre si possible) et de ces quatorze siècles noirs (me demandez pas exactement lesquels). Skithingi est un bon album de Viking metal en cela qu’il sait créer une atmosphère à partir d’une corrélation d’éléments « metalliques » et folkloriques variés, et surtout un travail admirable sur les parties acoustiques.

Skithingi est un bon album de Viking metal et se fera sans doute "l’album de la maturité" pour un XIV DARK CENTURIES qui commence clairement à se forger une âme digne de ce nom.
Skithingi est un album de Viking metal comme ils devraient tous « AU MOINS » être. Les Thuringiens avancent sur la bonne voie et viennent ajouter à leur manière une pierre à l’édifice, ça, ça paraît clair, net et précis.

Oui, Skithingi est bon (je le répète pour ceux qui n’auraient pas encore compris : ) ). Et là, nous approchons l’instant I où le « mais » sceptique du chroniqueur va apparaître. Alors mais quoi ?
Et ben mais, mais parce que mine de rien, les morceaux se ressemblent un peu à force. Malgré un jeu entre guitares acoustiques et électriques maniées avec précaution, avec finesse et surtout avec talent, des chœurs toujours aussi classieux dans un allemand tout aussi classieux, des mélodies aussi accrocheuses qu’une forêt de feuillus en automne, et ben malgré tout ça, la demi-heure passée, on a un peu l’impression d’entendre toujours la même chose. En aucun cas ça devient chiant, mais c'est certainement le point qui n'amènera pas Skithingi au très espéré (pour moi) 4/5.

Ce sera le petit « dommage » de la chronique, largement rattrapé par un dernier petit salut amical en direction de l’Allemagne. Mine de rien, si cet album n’a pas marqué mon automne, m’étonnerait pas qu’il rythme sans peine la période tant attendue (et qui tarde à venir d’ailleurs) des premières neiges.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


THYRFING
Valdr Galga (1998)
Viking metal majestueusement trippant




ENSIFERUM
Ensiferum (2001)
Viking metal, mode d'emploi


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Michel (chant)
- Tobalt (guitare)
- Uwe (guitare)
- Marley (basse)
- Rued (batterie)
- Tobi (clavier)


1. Suedwaerts
2. Toringi
3. Louvia - Die Ewigen Waelder
4. Thing
5. Skiltfolk
6. Bardensang - Eschenhain
7. Herzyn Harug
8. Runibergun
9. Silbermaehrn
10. Ahnenland
11. Bardensang - Balderes Wolon
12. Skithingi
13. Warnenkrieg
14. Hwerenofelda



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod