Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Msg

Michael Lee FIRKINS - Michael Lee Firkins (1990)
Par LATIMUS le 31 Décembre 2006          Consultée 1761 fois

Enième poulain de l’écurie Varney, Michael Lee Firkins n’est en tout cas pas le moins talentueux. Il est surtout l’un des plus singuliers. En effet, son style est vraiment spécial : outre le fait qu’il mélange allègrement le Hard-Rock, le Rock , le Blues et la Country dans ses compositions, il joue le plus souvent sans médiator, ou parfois aussi à la fois au doigt, avec le médiator et en utilisant le vibrato (ou tremolo ou whammy bar si vous préférez) de sa guitare Yamaha. Il a même été surnommé par un magazine de guitare américain "L'Homme aux 3 mains droites" !

Le résultat de tout cela ? Un son bien particulier, assez doux, qui met en valeur les aigus et qui lui permet « d’imiter » à loisir la guitare slide, voire la pedal steel. Et aussi d’approcher des sonorités un peu « hawaïennes », qui évoquent les plages de sable et le soleil (et aussi les p'tites femmes bronzées pendant qu'on y est !). Tout en se situant assez en retrait de la course à la vitesse des shredders en folie qui sévissent un peu partout lorsqu’il débute sa carrière discographique.

Le premier album de Michael Lee Firkins, paru en 1990, permet déjà d’apprécier pleinement ce style, même si les albums suivants iront encore plus loin dans l’originalité et la diversité. Secondé par la section rythmique composée de l’ex-DOKKEN Jeff Pilson et surtout du formidable cogneur James Kottak (KINGDOM COME, WARRANT, MSG... et surtout SCORPIONS depuis 1996), Michael Lee Firkins nous délivre des compositions de grande qualité, qui nous plongent dans un univers assez irréel le temps de l’écoute de ce premier album.

Si « Laughing Stacks » et « Runaway Train » jouent plutôt la carte de la vitesse et de l’efficacité, « 24 Grand Avenue », « Rain in the Tunnel » ou encore « The Sargasso Sea » privilégient la mélodie et le feeling, pour le plus grand plaisir de l’auditeur. Quant à « Cactus Cruz », « Hula Hoops », ou « Space Crickets », ils sont tout simplement très agréables, même si manquant peut-être un peu d’originalité. Mais la pièce maîtresse de l’album est selon moi le superbe « Déjà Blues » de plus de 6 minutes, le genre de morceau nonchalant qui prend son temps, mais qui fait sacrément du bien quand il vous passe entre les oreilles.

Conclusion : un premier effort convaincant bien servi par une technique originale, avec à la clé des sonorités agréables. 16 ans après sa sortie, je l'écoute toujours avec plaisir. J’aime aussi beaucoup le jeu et le son du batteur James Kottak, excellent de bout en bout. Quant à Michael Lee Firkins, il s'est plutôt fait discret ces dernières années. Son dernier album en date est sorti en 2003. Et il s'agit d'un disque de reprises (HENDRIX, LYNYRD SKYNYRD, DUKE ELLINGTON...).

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par LATIMUS :


Marty FRIEDMAN
Introduction (1994)
Superbe album pour se reposer les oreilles




Borislav MITIC
Borislav Mitic (1998)
Album instrumental très agréable...


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Michael Lee Firkins (guitares)
- Jeff Pilson (basse)
- James Kottak (batterie)


1. Laughing Stacks
2. 24 Grand Avenue
3. Runaway Train
4. Cactus Cruz
5. Déjà Blues
6. Space Crickets
7. Rain In The Tunnel
8. Hula Hoops
9. The Sargasso Sea



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod