Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



GRAYSON MANOR - Back On The Rock (2003)
Par THE MARGINAL le 16 Décembre 2006          Consultée 3186 fois

En 2003, un groupe de jeunes loups affamés pousse son premier cri par l'intermédiaire d'un EP de 6 titres: "Back on the rock". Ce groupe s'appelle Grayson Manor et, comme la pochette de ce disque semble l'indiquer, joue une musique lorgnant vers le hard rock. Les influences de SKID ROWN, MÖTLEY CRÜE(à ses débuts), voire GUNS N' ROSES sont perceptibles chez ce combo qui, à l'écoute de ce "Back on the rock", a la rage au ventre, l'envie farouche de tout casser sur son passage.

Il est clair que Grayson Manor, mené par un chanteur explosif répondant au nom de Brad Cox, ne calcule pas et envoie la purée sans se poser de questions.

Cet EP démarre au quart de tour avec "Ragdoll", une speederie hard rock punkisante qui explose tout sur son passage avec des riffs qui crachent, une section rythmique déchaînée et un chanteur qui ne l'est pas moins. Il n'y a pas à dire: ça déménage. Le titre suivant, "Enemy", est plus axé mid-tempo et rappelle MÖTLEY CRÜE à l'époque de "Too fast for love" avec ses riffs plombés et son refrain catchy, presque ensorcelleur. Le tapageur "Down and dirty" prend le relais et la rage du combo américain est très perceptible. De par son côté sleaze, ce titre a de grandes chances de plaire aux fans de HARDCORE SUPERSTAR. Le veritable hymne de cet EP, celui qui aurait le plus de chances de cartonner sur les stations de radio rock, c'est le mid-tempo "Losing salvation" qui retranscrit à lui seul les meilleurs moments de SKID ROWN, MÖTLEY CRÜE et GUNS N' ROSES. Le chanteur Brad Cox en profite par la même occasion pour montrer ses capacités à varier ses intonations vocales: tantôt mélodieuses, tantôt criardes. Le mid-tempo accrocheur "No more no way" lorgne du côté du hard US tendance sleaze. Enfin, cet EP se conclut de la même manière qu'il a commencé: par un titre qui dépote. Le virulent "One shot" se charge de faire monter l'adrénaline et Brad Cox éructe lorsqu'il en ressent le besoin.

Résultat des courses: cet EP transpire le heavy-rock n'roll par tous les pores, respire la spontanéité et l'urgence et retranscrit fort bien la rage qui anime Grayson Manor. Le chant énergique de Brad Cox et les riffs de guitare crunchys, tranchants sont les armes principales de ce "Back on the rock" qui, dans l'esprit, me fait un peu penser au mythique "Live like a suicide" de GUNS N' ROSES. D'ailleurs, cet EP est épuisé et, fort heureusement, figure en bonus avec le premier album du groupe "Children of the manor", récemment sorti chez Bad Reputation. Avec "Back on the rock", l'histoire est en marche et les USA ont peut-être trouvé en Grayson Manor l'antidote contre l'actuelle musique mainstream.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KICK AXE
Vices (1984)
Du bon hard rock des 80's originaire du canada




MAD MAX
Stormchild (1985)
Bon hard rock 80's à la sauce germanique


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Brad Cox (chant, basse)
- Gk Via (guitare, basse)
- Kevin Talley (batterie)


1. Ragdoll
2. Enemy
3. Down & Dirty
4. Losing Salvation
5. No More No Way
6. One Shot



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod