Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Shameless

TUFF - Fist First (1994)
Par THE MARGINAL le 2 Décembre 2006          Consultée 2174 fois

Tuff est de retour en 1994 avec un second album sous le bras. Etant donné le raz-de-marée qui a secoué la vague Hard US dans cette première moitié des 90's, on ne donnait pas cher de la peau de Tuff. Mais Stevie Rachelle et ses acolytes persévèrent et sortent donc leur deuxième album intitulé "Fist first".

Quelques changements sont à signaler par rapport au premier album "What comes around goes around": le quartette a vu arriver un nouveau batteur et un nouveau bassiste, et évolue désormais sur un label indépendant(RLS Records). On se demande toutefois si le quartette américain ne va pas retourner sa veste et se conformer aux nouvelles tendances.

S'il n'y a pas de "retournage de veste", en revanche, on ne peut nier que Tuff a durci sa musique par rapport au précédent album. On navigue plus résolument dans les eaux du heavy-rock par ici, comme l'atteste le mid-tempo musclé "Tied to the bells" avec la voix de Stevie Rachelle plus proche de celle d'Alice Cooper. Toutefois, Tuff ne s'est pas éloigné du Hard US et les compos restent assez catchys dans l'ensemble, même si l'aspect glam s'est estompé. Et il serait dommage de passer à côté de cet album car celui-ci renferme quelques titres de premier choix. Par exemple, "In dogs we trust" est un missile hard rock n'roll décapant, qui secoue, fait headbanguer, "Electric church" est un mid-tempo heavy aux riffs crus, acérés, tout comme le très bon et expéditif "Rattle my bones". Les entêtants "I like what I see" et "Simon says" marquent un retour aux sources du Hard US tendance glam et font taper du pied comme il se doit. Enfin, pour varier les plaisirs, Tuff s'est fendu d'une excellente power-ballad, "Better off dead", à la fois sombre, mélancolique et subtile, ainsi que de "Sixteen tons", une cover de Tennessee Ernie Ford(un chanteur country des 50's) super cool et entraînante avec sa version boogie retro et son ambiance cabaret, d'autant plus qu'on entend Stevie Rachelle miauler par instants.

Au final, "Fist first" est un album très sympa à écouter et Tuff a évolué de façon assez intelligente. Il a durci le ton, tout en restant fidèle à l'esprit Hard US. Ceci dit, cet opus n'a pas le côté imparable qui caractérisait "What comes around goes around" 3 ans plus tôt et on peut aussi regretter la durée trop courte de ce "Fist first". Toutefois, si ça vous intéresse, sachez que cet album a été réédité en 1995 sous le titre de "Religious fix" avec un artwork différent et 2 bonus(dont "Daddy's money").

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


WARRIOR SOUL
Salutations From The Ghetto Nation (1992)
Heavy-rock inspiré, intelligent, de grande qualité




PSYCHOPUNCH
The Pleasure Kill (2002)
Attention les oreilles: ça déménage !


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Stevie Rachelle (chant)
- Jorge Desaint (guitare)
- Jamie Fonte (basse)
- Jimi Lord (batterie)


1. Tied To The Bells
2. In Dogs We Trust
3. Better Off Dead
4. I Like What I See
5. Electric Church
6. Simon Says
7. God Bless This Mess
8. Rattle My Bones
9. Sixteen Tons



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod