Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2001 Altum
2006 1 Seducia
 

- Style : Anathema, Madrigal

SILENTIUM - Seducia (2006)
Par BAST le 12 Juillet 2006          Consultée 3428 fois

Quatrième album pour les Finlandais de SILENTIUM, groupe totalement mésestimé qui mériterait plus d’attention. Car, après une carrière de près de 10 ans, SILENTIUM démontre aujourd’hui un savoir-faire qui tient autant à son origine géographique qu’à une belle expérience du style dans lequel il évolue.

SILENTIUM navigue dans un heavy / dark symphonique que domine un duo masculin / féminin au chant, Riina Rinkinen (Riina étant un prénom féminin !) se taillant toutefois la part du lion. A mon sens, un groupe très proche de LACRIMAS PROFUNDERE (du temps où le chant était assuré par un duo), les voix black en moins. Car le chant masculin, au contraire d’EPICA par exemple, est heavy, un peu comme celui de Marco Hietala sur les albums de NIGHTWISH, mais en plus hargneux. Les lignes de chant de Riina Rinkinen me font souvent penser à du ANATHEMA, de même que les guitares sur certains passages. L’aspect gothique rappelle parfois PARADISE LOST. Enfin, le violon et le violoncelle qui font leur apparition çà et là (« Unbroken », « Empress Of The Dark ») évoquent TRISTANIA (les premiers albums) ou THE SINS OF THY BELOVED.

« Seducia » est majoritairement doux, quoique quelques passages plus dynamiques fassent de temps à autre irruption. La sensualité du chant de Riina Rinkinen est séduisante, avec cette mélancolie qui sied parfaitement au style des compositions. Moins technique que Simone Simons (EPICA), elle parvient toutefois à faire passer toutes les émotions désirées.

Les passages les plus languissants s’avèrent à mon sens les plus réussis, parsemant l’album de bout en bout (le superbe « Unbroken »). Au contraire - et c’est certainement affaire de goût - ceux sur lesquels intervient Matti Aikio, avec ce chant plus pêchu, ont tendance à rendre confus les morceaux. Pas toujours bien intégrées, ses interventions rendent les enchaînements entre douceur ou volupté de Rinkinen et hargne d’ Aikio difficiles à bien saisir (Serpentized », «Empress Of The Dark »).

Quoi qu’il en soit, « Seducia » est riche de très beaux passsages, surtout ceux sur lesquels Riina Rinkinen, le violon et le piano pleurent de concert.

Au reproche relatif au chant masculin, j’en rajouterai un second : comme au sein d’autres formations évoluant dans un genre similaire, on sent quelques emprunts à EVANESCENCE qui manquent de discrétion (le refrain de « Hangman’s Lullaby », par exemple). Sachant que le premier album de SILENTIUM fut aussi le tout premier du label Spikefarm, ces emprunts, aussi légitimes soient-ils, me donnent l’impression de faire du tort, intellectuellement parlant, à la scène scandinave, initiatrice du genre. C’est un peu comme si IRON MAIDEN avait décidé dans les années 90 de jouer à la manière d’OFFSPRING...

Un groupe très agréable, quelques titres réussis, l’achat de « Seducia » peut être envisagé sérieusement.

Note : 3,5 / 5

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


AVA INFERI
Onyx (2011)
Attention vitesse supérieure enclenchée...




The BRONX CASKET CO
The Bronx Casket Co (1999)
Metal gothique


Marquez et partagez




 
   BAST

 
   KARL VON KARL

 
   (2 chroniques)



- Sami Boman (clavier)
- Riina Rinkinen (chant)
- Matti Aikio (basse, chant)
- Juha Le Htioksa (guitare)
- Jari Ojala (batterie)
- Toni Lahtinen (guitare)


1. Hangman’s Lullaby
2. Serpentized
3. Dead Silent
4. Unbroken
5. Frostnight
6. Children Of Chaos
7. Empress Of The Dark
8. Seducia



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod