Recherche avancée       Liste groupes



      
GOREGRIND  |  STUDIO

Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Carcass
- Membre : Avulsed, Hellfest Open Air Edition

HAEMORRHAGE - Apology For Pathology (2006)
Par GORR le 30 Mai 2006          Consultée 2394 fois

Bienvenue au bloc opératoire ! Au programme aujourd'hui c'est HAEMORRHAGE, ou de la tripaille en pagaille si vous voulez. Ces vieux boy-scout de la scène espagnole sont effectivement de retour après la sortie en 2002 d'un « Morgue Sweet Home » très typé death metal. Entre temps, qu'est-ce que le groupe a fait ? Bah comme tout bon groupe de grind qui se respecte, il a enchaîné les splits et les EPs (dont un excellent avec le groupe DENAK) et a même sorti un joli petit DVD de sa hotte (« Vision From The Morgue »). Mais on était loin de se douter qu'il allait falloir poireauter 4 ans avant la sortie d'un nouvel album. Car il est enfin là, le nouveau skeud des HAEMORRHAGE. Toujours rempli d'horreur et établi sur un style gore majeur, ce nouvel opus est pourtant totalement différent par rapport à son prédécesseur. Un retour aux sources, et un grand même.

Le groupe revient piocher dans les influences de ses premières compositions, à l'époque de « Grume » ou encore « Emetic Cult ». Autant « Morgue Sweet Home » plaçait ses bases dans un death metal lourdingue mâtiné de grind, autant avec « Apology For Pathology » nous revenons vers un goregrind malsain et ravageur. Du HAEMORRHAGE quoi. Car il est bien évident que ce style a toujours été celui des espagnols. D'ailleurs, même sur ce nouvel album, ils restent fidèles à leurs convictions. L'esprit underground flotte toujours au dessus du marasme sonore de Luisma et sa bande et ce retour en force nous le prouve encore une fois amplement. En force, oui, car « Apology For Pathology », c'est pas pour les fillettes. Pourtant, je pense que certains vont sûrement se surprendre à aimer ce nouveau stuff espagnol, renouant avec les vieilles influences CARCASS, volontairement old-school et « pathologiste » à souhait.

Cet album est composé de 14 titres pour 33 minutes pile poil de goregrind de la pire espèce. Et on n'aura pas le temps de souffler. Dès le disque enclenché, la folie horrifique des espagnols nous assène de tous les côtés. Une puissance lâchée à bras ouverts, qui ne cesse d'avancer et de grappiller plus d'énergie au fil de l'album. Lugubrious vomit du pus à travers son micro et Ana tient les rythmes en place à coup de gros riffs bien gras et glaireux. Une basse apocalyptique imposant un écrasement sonore sublime ("Frenzied Genital Carbonization"). Un groove complètement malsain et ravageur, prenant la place de blast beast pas si fréquents que cela. Plus l'album avance, plus on se surprend à comparer encore un peu plus celui-ci avec le « Symphonie of Sickness » de vous savez qui. Les quelques ralentissements de tempos sur "Festerfeast", la voix de crapaud de Lugubrious (parfaitement secondée par Luisma) sur "Edible Necrectomy" ou encore les riffs ultra accrocheurs et rentre-dedans de "Excruciating Denervation of The Lumbar Spine", pourront venir confirmer tout ça.
On retrouve aussi de bons vieux morceaux grind, très courts et racoleurs, tel le sublime "Cadaveric Metamorphose" à la batterie dantesque. Même un petit solo fera son apparition sur "Syndicate of Sickness".

En étant objectif, nous ne pouvons réfuter la puissance et la force qu'engendre cet album, qui n'est au passage, pas lassant pour un sou. On ne peut que prendre son pied avec du HAEMORRHAGE ! Et l'écoute que l'on se fera de ce « Apology For Pathology » sera encore plus magique de part sa production exemplaire. La batterie est surtout le meilleur exemple de ce son excellent. Loin d'être triguée, les coups de battoirs du batteur renforce la brutalité de cet album, qui au final ne l'est pas tellement que ça. Car il faut tout de même l'avouer, HAEMORRHAGE nous montre des relents mélodiques totalement inédits sur cet album, bien que ça soit toujours du bon grind qui envoie et tache comme jamais ! Ne considérant pas cet attrait comme négatif, nous nous retrouvons au final avec un nouvel album sensationnel des cultissimes HAEMORRHAGE. L'opération s'est bien passée.

A lire aussi en GRINDCORE par GORR :


LAST DAYS OF HUMANITY
Putrefaction In Progress (2006)
Un disque majeur de goregrind

(+ 1 kro-express)



INGROWING
Cloned & Enforced (2006)
Totale tuerie de grindcore tchèque


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Luisma (guitares/chant)
- Ramon (basse)
- Lugubrious (chant)
- Ana (guitares)
- Rojas (batterie)


1. Posthumous Predation
2. Feasting On Purulence
3. Frenzied Genital Carbonization
4. Antemortem Thanatopraxis
5. Disgorging Innards
6. Excruciating Denervation Of The Lumbar Spine
7. Cadaveric Metamorphose
8. Syndicate Of Sickness
9. Edible Necrectomy
10. Festerfeast
11. Intravenous Molestation Of Obstructionist Arteries
12. Furtive Dissection
13. Surgical Extravaganza
14. Apology For Pathology



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod