Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL DéPRESSIF  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace.com : Jan Dorn (351)
 Infos Metal Archives (128)

DEPRESSIVE AGE - Electric Scum (1996)
Par FREDOUILLE le 4 Juillet 2006          Consultée 2394 fois
Il y a vraiment de quoi nourrir certains regrets parfois non!!!! Comment un groupe comme DEPRESSIVE AGE, combo d'origine Est-Allemande, faut-il encore le préciser, a-t-il pu rester injustement méconnu malgré un talent immense qui d'emblée sautait aux yeux! Pourquoi ce groupe n'a-t-il pas été signé sur un label autre qu'un label indépendant!!! Grrrr! Un groupe de cette trempe, aussi créatif, aussi ingénieux dans la composition de sa musique! Ce n'est quand meme pas croyable!
Si vous ne connaissez pas encore "First depression" (1992), "Lying in wait" (1993) ou encore "Symbols for the blue times" (1994), je vous conseille vivement de réparer cette erreur au plus vite car ces 3 albums sont 3 opus carrément géniaux, qui vous entraiîneront dans les méandres d'un thrash dépressif et débridé où la voix de Jan Lubitzki, emphatique et douloureuse, où les guitares de Jochen Klemp, gémissant et hurlant leur douleur, où les atmosphères, pesantes et sombres, ne vous laisseront certainement pas indifférents. Inutile de vous préciser que la musique du groupe n'est pas vraiment très gaie et affiche très clairement une vision très pessimiste de l'existence ; il n'y a qu'à contempler le visuel des pochettes de "First depression" ou de "Symbols for the blue times" pour s'en convaincre.

En 1996, DEPRESSIVE AGE qui, faut-il le rappeler, avait eu le privilège d'assurer la première partie de CORONER quelques années plus tôt (tournée "Mental Vortex"), sort ce qui sera son quatrième album mais malheureusement son dernier album aussi puisque le groupe splittera ensuite. Argghhh! Quel gâchis!
Derrière cette curieuse pochette, se dissimule certainement l'album le plus abouti du combo est-allemand, mais paradoxalement, celui aussi que j'aime le moins. Néanmoins, ne vous leurrez pas, cet album reste excellent. Le groupe s'éloigne quelque peu de ses premières amours et délaisse son thrash dépressif pour un metal un peu moins torturé et un brin moins virulent. "Electric scum", qui traite des évolutions technologiques s'inscrit dans une veine beaucoup plus accessible que ses prédécesseurs ; l'album, assez sombre dans l'ensemble (une des vertus du groupe! non mais!^^) est davantage éclectique et frise parfois le "pop". Preuve en est la reprise de BRONSKI BEAT (alias JIMMY SOMMERVILLE) "Small Town boy" magnifiquement interprétée et remise au goût du jour par le combo. DEPRESSIVE AGE nous réserve par ailleurs quelques belles surprises tel le magnifique morceau espagnol (chanté en espagnol s'il vous plait!!!) qu'est "Companero song" aux airs de flamenco (castagnettes et tout le toutim!^^). Assurément un des meilleurs morceaux de l'album! Un petit délice!!!
Le groupe qui a pour l'occasion perdu son deuxième guitariste, agrémente et renforce sa musique de machines, samples ("New machine wisdom", "Polar athletic son", "Highland hills") et même d'une boîte à rythmes laquelle vient soutenir les grosses guitares sur le surprenant "Sports yells". Ce genre de morceau qui pourra même faire penser à la musique de LORDS OF ACID (en moins techno quand même!). RAMMSTEIN n'est parfois pas très loin non plus.
Mais que les fans de la première heure se rassurent, DEPRESSIVE AGE reste DEPRESSIVE AGE. D'une part parce que Jan Lubitzki à la voix toujours aussi caractéristique est toujours derrière le micro. Difficile alors de penser à un autre groupe. Jan chante toujours aussi bien et sa voix n'a pas changé d'un iota (lorsqu'il n'y a pas d'effet dans sa voix comme sur l'excellent "Cairo rabat" bien entendu). D'autre part, parce que le groupe garde pas mal de "restes" de ses premiers méfaits :
- ambiances toujours aussi spéciales telles que sur le titre éponyme "Electric scum" ou encore sur "Featherflute", lesquels auraient d'ailleurs très bien pu figurer sur l'album précédent.
- rythmiques saccadées toujours aussi efficaces ("Cairo rabat") lesquelles rappellent sans aucun problème les albums "Lying in wait" et "Symbols for the blue times"
- introductions toujours aussi subtiles et magnifiques qui rappellent indubitablement l'ancien matériel ("Remember", "Featherflute"). A frissonner!
- enfin, le jeu de Jochen Klemp s'est sensiblement étoffé et ses soli sont toujours aussi caractéristiques et....torturés (sur l'inquiétant "New machine wisdom" par exemple). Sa "patte" est bien évidemment reconnaissable entre mille.

DEPRESSIVE AGE nous gratifie donc là d'un album légèrement différent par rapport à ces prédécesseurs puisqu'il explore de nouveaux horizons et incorpore samples et machines. Globalement plus diversifié et plus calme, "Electric scum" n'en demeure pas moins un excellent album de DEPRESSIVE AGE (et oui encore!!!) qui nous garantit une musique toujours aussi inventive et originale, suffisamment sombre, mélancolique (quelques relents gothiques sont également à noter) et musclée pour que les fans de la première heure s'y intéressent vivement.
Si vous souhaitez découvrir ce groupe, "Electric Scum" s'avère à mon humble avis, etre l'album par lequel il faut commencer. DEPRESSIVE AGE nous délivre là un somptueux testament.
Hautement recommandé!!!

Morceaux préférés : "Cairo rabat", "Featherflute", "Companero song"




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jan Lubizki (chant)
- Jochen Klemp (guitare)
- Tim Schallenberg (basse)
- Norbert Drescher (batterie)


1. Electric Scum
2. Cairo Crabat
3. Remember
4. Teenage Temples
5. Small Town Boy
6. Featherflute
7. Toyland Hills
8. Campanero Song
9. New Machine Wisdom
10. Polar Athletic Son
11. Weird Boy
12. Sports Yells



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod