Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TATTOOED LOVE BOYS - Bleeding Hearts And Needle Marks (1988)
Par THE MARGINAL le 28 Avril 2006          Consultée 1846 fois

Comme le glam marchait fort dans les années 80, on a assisté à un afflux massif de groupes dans ce style aussi bien aux USA qu'en Grande Bretagne. De l'autre côté de la Manche, Wrathchild et Tigertailz, notamment, ont fait leur trou. Voilà qu'à la fin des 80's, un groupe du nomm de Tattooed Love Boys débarque avec "Bleeding hearts and needle marks" comme premier album.

Musicalement, ce quartette n'est pas très loin de Mötley Crüe, Poison et Tigertailz. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça dépote sévère ! Le premier titre de l'album "Why waltz when you can rock n'roll" envoie la purée méchamment et le batteur, derrière ses fûts, est déchainé. On enchaine avec le titre suivant "Read my lips", qui dégage quasiment autant d'énergie et se distingue par un gros refrain tapageur repris en choeur.

Si l'album a bien commencé, sur la longueur, il semble manquer de constance. En effet, les titres s'enchainent et n'apportent pas grand chose de neuf. "Stale lipstick", "Sweet raggamuffin", ou "Chase the ace" ne sont pas déplaisants à écouter, par exemple, mais il manque un petit quelque chose à ces titres pour qu'ils soient élevés au niveau des titres des meilleurs groupes du genre. D'autre part, on relève 2 défauts majeurs sur cet opus: la production est plutôt limite et ne sert pas les compos comme il le faudrait. Enfin, la voix du chanteur Gary Mielle, à mi-chemin entre Taime Down(Faster Pussycat) et Lemmy Kilmister de Motorhead(oui, vous avez bien lu, mais ce n'est quand même pas le même niveau), n'est pas terrible, malgré la bonne volonté de l'intéressé.

Toutefois, ce disque n'est pas une daube, loin de là, et on y trouve quelques bonnes choses comme "Doin' it for the jazz", "Saturday nite", "Who ya bringing to the party", des titres rock n'roll festifs bourrés d'énergie, de vitamines, sans oublier "Ride lonesome", le seul titre qui se démarque vraiment par sa touche d'originalité: ça ccommence comme une ballade acoustique, ensuite les riffs électriques prennent le relais et le ton se muscle, puis la chanson alterne passages secoués et moments plus mid-tempos. Pas mal du tout, comme trouvaille !

En conclusion, ce premier album de Tattooed Love Boys n'est pas mauvais. Parmi ses points forts, on mentionnera que les quelques bons titres qui valent le détour, ainsi que les bons riffs qu'on retrouve à plusieurs reprises. Dans ce style, il y a eu des disques beaucoup moins intéressants que ce "Bleeding hearts and needle marks", mais on peut trouver beaucoup mieux aussi. Il en faut davantage à Tattooed Love Boys pour se hisser au niveau de Mötley Crüe, Poison, voire Tigertailz. Finalement, ce quartette britannique excelle surtout dans les titres les plus percutants. Ce premier album de Tattooed Love Boys n'est pas ultime, mais reste quand même sympa pour la collection (surtout qu'il est très rare, de nos jours).

Veritable note: 2,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


RHINO BUCKET
And Then It Got Ugly (2006)
Du hard rock bluesy "acédècien" inspiré




BEAUTIFUL CREATURES
Beautiful Creatures (2001)
Hard/glam


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Gary Mielle (chant)
- Nick Singleton (guitare)
- Dean Marshall (basse)
- Mick Ransome (batterie)


1. Why Waltz When You Can Rock N' Roll
2. Read My Lips
3. Stale Lipstick
4. Ride Lonesome
5. Doin' It For The Jazz
6. Sweet Little Raggamuffin
7. Stikky Stuff
8. Chase The Ace
9. Saturday Nite
10. Who Ya Bringing To The Party



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod