Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BROTHER CANE - Seeds (1995)
Par THE MARGINAL le 24 Mars 2006          Consultée 1526 fois

En 1993, le quartette americain Brother Cane avait réussi un premier album éponyme fort prometteur qui avait ravi les adeptes du hard rock bluesy aux consonances très roots. 2 ans plus tard, ce combo revient avec un second opus ayant pour titre "Seeds". Pour Brother Cane, il s'agit de confirmer ses bons débuts discographiques. Le line-up du groupe a subi un petit changement puisque le bassiste Glenn Maxey a quitté le navire, remplacé au pied levé par le guitariste Roman Glick, le poste de guitariste revenant alors au nouveau venu David Anderson. Quand au label Virgin, il continue de faire confiance au groupe, malgré des chiffres de ventes confidentiels.

"Seeds" est un disque plutôt éloigné des tendances de l'époque et contient son lot de titres rock-hard efficaces. Ceux qui retiennent le plus l'attention sont "Horses & needles", le pêchu et direct "Hung on a rope"(quoique flirtant un peu avec le grunge), "Kerosene", tantôt soft, tantôt plus percutant, le très roots et très groovy "Breadmaker", servi par une intro jazzy, "20/20 faith" qui, avec ses faux airs de ballade, plonge l'auditeur au coeur de l'Amérique profonde, "Stain" ou encore l'entrainant "High speed freezin'", avec ses très bonnes textures de guitare et la superbe performance vocale du chanteur/guitariste Damon Johnson.

Tout n'est cependant pas idyllique sur cet album. En effet, celui-çi offre aussi quelques titres bien moins convaincants. On pense notamment au lancinant "And fools shine on", à la ballade "Voice of Eujena" et à "Intempted", trop timorés pour pouvoir convaincre.

Dans l'ensemble, "Seeds" est un album décent, correct, mais globalement moins accrocheur et moins convaincant que le précédent opus, il faut le dire. Le groupe, tout au long de l'album, joue assez bien, mais il semble que la flamme ne soit plus aussi palpable qu'auparavant. Quelque part, en dépit des nombreux titres de qualité présents, on peut trouver que l'album laisse sur sa faim car Brother Cane donne le sentiment de ne pas exploiter pleinement son potentiel.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BOMBAY BLACK
Mercy (2005)
Du bon hard us, mais avec quelques imperfections




PSYCHOPUNCH
The Pleasure Kill (2002)
Attention les oreilles: ça déménage !


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Damon Johnson (chant, guitare)
- David Anderson (guitare)
- Roman Glick (basse)
- Scott Collier (batterie)


1. Horses And Needles
2. Hung On A Rope
3. And Fools Shine On
4. Kerosene
5. Breadmaker
6. Rise On Water
7. 20/20 Faith
8. Bad Seeds
9. Stain
10. Intempted
11. Voice Of Eujena
12. High Speed Freezin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod