Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Deep Purple
- Style + Membre : Rainbow

BRAZEN ABBOT - My Resurrection (2005)
Par NAUSICA75 le 19 Novembre 2005          Consultée 2463 fois

Le fondateur de Brazen Abbot, Nikolo Kotzev, bien que bulgare d’origine, vit en Finlande depuis 1989. Après avoir enregistré deux albums avec les suédois de Baltimore, il se lance dans une carrière en solo que couvre le nom de Brazen Abbot. « Live and Learn » paraît en 1995, suivi de « Eye of the Storm » en 1996, « Bad Religion » en 1997 et « Guilty as Sin » en 2003. Tous ces enregistrements se caractériseront par la participation de plusieurs chanteurs.
En 2001, Nikolo Kotzev avait publié un opéra-Rock (double album), l’ambitieux et excellent « Nostradamus », avec un orchestre de trente-cinq musiciens, auquel s’ajoutait les trois musiciens suédois du groupe Europe et, à nouveau, quelques chanteurs de gros calibre (Glenn Hughes, Joe Lynn Turner, Göran Edman, Doogie White, Alannah Myles, Sass Jordan, Jorn Lande).

Si la tradition de plusieurs chanteurs différents sur une même oeuvre se perpétue ici, le trio de ses accompagnateurs est renouvelé pour ce nouvel album.

Le premier morceau, « My Resurrection », se caractérise par son rythme endiablé, ses guitares acérées et le chant classiquement hard du multi-capé Joe Lynn Turner (ex-Rainbow, ex-Deep Purple, Hughes/Turner Project, ex-Malmsteen ...). Un morceau bien hard, bien foutu où tout le talent de Kotzev à la guitare, de Turner au chant nous font irrésistiblement taper du pied.
Dans « Bad Madman », le rythme se fait plus saccadé. L’importante participation du Sofia String Orchestra et des claviers enrichit positivement l’ensemble. Göran Edman (ex-Malmsteen, ex-Johansson Brothers), que l’on a déjà entendu derrière Yngwie Malmsteen (Eclipse, Fire and Ice), est très convaincant aux vocaux. Cependant cela semble etre du réchauffé pour ceux qui ont déjà entendu le « Notradamus » de Kotzev.
Sur le speedé « Godforsaken », la guitare redevient plus agressive avec quelques bons soli. Tony Harnell (T.N.T., Westworld, Starbreaker) interprète magnifiquement cette pièce dans un registre rappelant tout à la fois Jon Bon Jovi, Ray Gillen et Ronnie James Dio.
« Dreams » convient idéalement au chant de Joe Lynn Turner. Dans cette ballade, le rôle du piano devient plus important. La couverture de l’orchestre est impeccable. Piano et guitare partent chacun en solo. Bref un morceau qui aurait pu trouver sa place dans un des albums solo de Joe Lynn (voire de sa période Rainbow).
« Flyin’ Blind », à l’exacte croisement des deux pièces précédentes, impressionne nettement moins tout en restant d’un bon niveau. Göran Edman revient au chant sur ce morceau. J'aime beaucoup ce chanteur qui a quelques chose de vibrant, d'émotif dans sa voix.

La pièce maîtresse de cet opus s’intitule « Another Day Gone » et démarre dans une ambiance de foire. Rythme saccadé, heavy, excellente mélodie, guitares plus lourdes et soli accrocheurs, superbes couvertures de claviers et un immense Tony Harnell.
Difficile de succéder à une telle claque. « More Than Money » y parvient plutôt bien. Décidément, Joe Lynn Turner reste un chanteur très marqué par ses années Rainbow. Morceau très rock, soli endiablés. Très efficace !
Une autre ballade avec une participation importante de la section de cordes, « The Shadows », peut sembler incongrue au premier abord. Autant par l’orchestration que par la pureté de la voix du chanteur Erik Martensson, cette pièce et ce chanteur conviendraient parfaitement à la musique récente de Uli Jon Roth. Agréable mais décalé par rapport à l’ensemble ! J'aurai bien vu ce morceau comme le dernier de l'album ...
« Beggar’s Lane » m’a paru une composition plus faible avec un rythme trop banal que ne rattrape jamais vraiment complètement ni la flamboyante guitare de Nikolo Kotzev, ni le Sofia String Orchestra, pourtant tous brillants. Par contre j'adore le chant de Edman sur ce morceau (« The last viking » des Johansson Brothers).
« Rage of Angels » relance bien la mécanique avec un Nikolo Kotzev explosif tout comme Joe Lynn Turner, indiscutablement stimulé par l’appui aux vocaux de Erik Martensson. Même climat et même performance dans « Lost » mais avec un sublime Tony Harnell.
La jolie ballade suave « Shades of Grey » permet de reprendre ses esprits et de clôturer tout cela dans plus de quiétude même si Nikolo Kotzev exécute un long solo, impressionnant de précision et d’à-propos.

Cet album, sans être une révolution musicale, n’en cumule pas moins beaucoup de bonnes surprises. En effet, d’abord, les compositions sont d’un niveau élevé. Ensuite, l’apport de ces différentes grandes voix aère l’ensemble et le diversifie. Puis, tout en étant bien présent aux instruments, Nikolo Kotzev ne fait pas que cela, car il dirige véritablement une formation. En conclusion, un album vraiment bon, très divers. Une réussite.

A lire aussi en HARD ROCK par NAUSICA75 :


ALCATRAZZ
Live Sentence (1984)
Le meilleur d'Alcatrazz ...




WARRANT
Born Again (2006)
Warrant est de retour ... et ça fait mal !!!


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Nikolo Kotzev (guitars, keyboards, piano, per)
- Joe Lynn Turner (vocals)
- Göran Edman (vocals)
- Tony Harnell (vocals)
- Erik Mårtensson (vocals)
- Nelko Kolarev (organs)
- Wayne Banks (bass)
- Mattias Knutas (drums)
- String Orchestra : The Sofia Strings


1. My Resurrection
2. Bad Madman
3. Godforsaken
4. Dreams
5. Flyin' Blind
6. Another Day Gone
7. More Than Money
8. The Shadows
9. Beggar's Lane
10. Rage Of Angels
11. Lost
12. Shades Of Grey



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod