Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : CrashdÏet
- Style + Membre : Zan Clan

SHOTGUN MESSIAH - Shotgun Messiah (1989)
Par THE MARGINAL le 5 Janvier 2006          Consultée 2637 fois

Si les Etats Unis et la Grande Bretagne ont vu fleurir plethore de groupes de hard rock à tendance glam et/ou sleaze dans les 80's, la Suede n'était pas en reste à l'époque. En effet, ce pays scandinave a vu apparaître Easy Action, Princess Pang, Glorious Bankrobbers, Shotgun Messiah. Et c'est le dernier nommé qui nous intéresse le plus dans le cadre de cette chronique. Shotgun Messiah sort son premier album éponyme en 1989 chez Relativity Records.

Ce premier essai discographique tend ouvertement vers le hard rock/glam. Le look qu'arborent les musiciens est d'ailleurs explicite. "Bop city", groovy à souhait, oscille entre L.A Guns et Faster Pussycat, voit le chanteur Zinny J.San moduler sa voix qui se fait plus criarde, plus féline sur le refrain. Ce n'est pas très novateur, mais ça reste d'un niveau acceptable. Si ce titre constituait une bonne mise en jambe sympa, le meilleur est à venir avec "Don't care 'bout nothin' ", un mid-tempo punchy sur lequel Zinny J. San alterne chant et récitation, "Squeezin' teazin' " à la fois festif et entrainant, le big-rock "Nowhere fast" et ses choeurs glam ("na-na-nana-na..."), "Nervous" avec ses mélodies contagieuses, ses choeurs désinvoltes.

Toutefois, la perle de cet album est l'instrumental "The explorer" sur lequel le guitariste Harry K. Cody fait étalage de tout son savoir-faire: évoluant tantôt sur un tempo moyen, ou accélérant tantôt la cadence, il se montre à chaque fois à son aise et fait même parfois à Steve Vai.

En revanche, un titre comme "Shout it out" s'apparente à du rap-metal avant l'heure avec le phrasé rap présent sur les couplets (on croirait entendre un sous-"Walk this way") et, pour être franc, ce n'est pas du tout ma tasse de thé. Qui plus est, les "na na na" présents ne cadrent pas avec ce titre...

Pour un premier album, Shotgun Messiah a produit un travail honorable, même si ce n'est pas le meilleur disque du genre. Néanmoins, on sent que ce quartette a un certain potentiel, est perfectible. Outre le guitariste qui est très bon, le bassiste Tim Skold (futur Marylin Manson) s'en donne à coeur joie avec son instrument qu'il fait résonner plus que de raison. Voilà qui prouve que sur le plan instrumental, les groupes de glam ne sont pas aussi incompétents qu'on le prétendait à l'époque...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


EZO
Ezo (1987)
Débuts discographiques prometteurs pour ezo




KINGS OF THE SUN
Full Frontal Attack (1990)
2ème album réussi de kings of the sun


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Zinny J. San (chant)
- Harry K. Cody (guitare)
- Tim Tim (basse)
- Stixx (batterie)


1. Bop City
2. Don't Care 'bout Nothin'
3. Shout It Out
4. Squeezin' Teazin'
5. The Explorer
6. Nowhere Fast
7. Dirt Talk
8. I'm Your Love
9. Nervous



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod