Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (235)

DARZAMAT - Semidevilish (2004)
Par VOLTHORD le 1er Février 2005          Consultée 1755 fois
Ralala qu’il était bon le Darzamat des In the Truc of Black Machin, comme il était dommage de les voir changer de cap sur Oniriad, d’un black metal symphonique unique à un metal gothico-atmosphérique plus calme jouant la carte de la diversité… Après cette légère déception (pour plus de détails se rapporter à ma chronique), avec de la chance on aurait pu espérer un retour aux sources devant l’annonce de ce troisième LP...ce qui n'est malheureusement pas le cas.

Car après un remaniement quasi-complet de Line Up, la troupe Polonaise ne joue plus la même musique que sur In The Flames Of Black Art et ne prend pas non plus en compte les changements opérés sur Oniriad…bref, on a cette fois-ci à faire à du gothic/ dark, qui revient sur des bases plus extrêmes, mais qui « vire » totalement les ambiances féeriques ou médiévales ainsi que les petites expériences électro, trip-hop ou ambiant du précédent album pour laisser place à une atmosphère bien plus pesante et démoniaque, parfois proche d’un The Sins Of Thy Beloved ou Orphanage (en plus puissant).

Après ma petite nostalgie de « l’ancien Darzamat », il va bien falloir se faire un vrai avis sur ce Semidevilish. Donc je bannis un instant mes regrets pour me concentrer sur les aspects plus positifs. Car mine de rien si cet album m’a surpris par sa forme, il ne m’a tout de même pas complètement déçu !

Déjà, première chose à noter, Flauros a repris du service niveau chant hurlé, laissant un instant de côté les essais bien peu satisfaisants en chant clair sur Oniriad. La nouvelle chanteuse est cependant moins talentueuse que Katarzyna Banaszak bien que le registre de voix soit différent : Nera a un timbre plus grave (d’où mon rapprochement avec Orphanage) .Alors comme je l’ai déjà dis, Semidevilish joue sur une corde beaucoup plus pessimiste, dans une ambiance diabolique où les démons et les succubes règnent en maître. La production (pas méprisable du tout !) favorise des guitares puissantes ainsi qu’une batterie jouant la carte des changements de tempos. Les claviers ne sont bien entendus pas laissés de côté, ils viennent tisser des ambiances sombres et inquiétantes, affirmées par une alternance des voix parfaite.

Entre violence et mélodie, Semidevilish est un bon album, qui n’atteint pas des sommets dans le genre mais qui montre un certain potentiel que le groupe n’a pas perdu. Pour tous les fans de dark metal gothique et autre « Beauty and the Beast metal », vous trouverez ici votre dose d’ambiances morbido-angoissantes…
Bien que très loin des précédents albums du groupe, Semidevilish voit une nouvelle fois Darzamat sous un autre jour, qui une nouvelle fois, mérite l’approfondissement…à suivre donc, en espérant que le groupe saura trouver son camp !




Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Nera (chant féminin)
- Flauros (vocaux)
- Chris (guitares)
- Daamr (guitares et basses)
- Spectre (claviers)
- Golem (batterie)


1. Intro
2. In Red Iris
3. Era Aggression
4. Time Of Obscure Emotions
5. Fistful Of Ashes
6. Demise
7. Absence Of Light
8. The Darkest One
9. Dusk
10. From Beyond
11. In Its Cobweb



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod