Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


JACKYL - Push Comes To Shove (1994)
Par THE MARGINAL le 24 Février 2005          Consultée 2983 fois

Le premier album éponyme de Jackyl, sorti en 1992, a été un franc au pays de l'Oncle Sam. Il est vrai que la bande à Jesse Dupree a eu le privilège de tourner en première partie de Lynyrd Skynyrd(et s'est fait éjecter pour cause de comportement turbulent) et d'Aerosmith. Autant battre le fer tant qu'il est chaud: Jackyl sort donc en 1994 son deuxième opus ayant pour titre "Push comes to shove".

Ce qu'il en ressort de ce deuxième album de Jackyl, c'est qu'il est plus mature, les compos sont plus abouties, plus travaillées. Visiblement, les nombreux mois en tournée ont été bénéfiques pour le quintette d'Atlanta.

Ceci dit, Jackyl ne se prend pas pour autant au sérieux (il suffit de voir le verso du CD pour en être convaincu) et il est hors de question de se prendre la tête comme l'atteste "Push comes to shove", un hymne hard bluesy court et immediat, mais efficace et surtout, qui permet de remarquer que le chanteur Jesse Dupree maitrise mieux sa voix. Ayant bénéficié d'un bon départ, l'album poursuit sur sa lancée avec des titres qui mettent de bonne humeur comme le rythmé "My life"" dont les paroles tournent en dérision le diktat des radios americaines, le long "Dixieland"(6' 03) dont on retient en particulier les consonances très roots et le fabuleux refrain qui nous transportent dans l'Ouest sauvage americain, l'enjoué "I want it", le nerveux et virevoltant "Private hell", l'entrainant "Rock-A-ho" qui nous fait penser à un sejour chez les Apaches, ainsi que le punchy et swinguant "Chinatown" qui voit arriver en renfort des cuivres et un saxophone.

Sur le précédent album, Jackyl avait attiré l'attention avec "The lumberjack", sur lequel on entendait un solo de tronçonneuse. Manifestement, il faut croire que ça a aussi marqué le groupe lui-même puisqu'il remet ça sur le mid-tempo "Headed for destruction", même si ladite tronçonneuse occupe une place moins prépondérante ce coup-çi. D'autre part, on trouve sur cet opus un titre country/blues plutôt inspiré: "Secret in the bottle". A ce propos, la bande à Jesse Dupree a clairement insisté en précisant à l'intérieur du livret qu'il s'agissait d'une chanson country, et non pas d'une ballade.

Si le précédent album m'avait laissé un sentiment mitigé, il n'en est pas de même pour "Push comes to shove" auquel j'adhère sans problème. Bien sûr, ce groupe n'est pas original puisqu'on trouve pas mal de ressemblances avec AC/DC periode Brian Johnson. Ceci dit, rassurez-vous: Jackyl n'est pas un clone du légendaire groupe australien et, bien aidé par la production de Bruce Fairbairn, a su donner du caractère à ses compos. Les musiciens ne sont pas les meilleurs du monde, c'est sûr, mais ils ne sont pas pour autant des manchots et, dans leur domaine, font très bien ce qu'ils ont à faire.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


JESSE STRANGE
Jesse Strange (1992)
Hard us classique, mais agréable à écouter




MÖTLEY CRÜE
Live: Entertainement Or Death (1999)
Hard rock

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jesse Dupree (chant)
- Jimmy Stiff (guitare)
- Jeff Worley (guitare)
- Tom Bettini (basse)
- Chris Worley (batterie)


1. Push Comes To Shove
2. Headed For Destruction
3. My Life
4. I Could Never Touch You Like You Do
5. Dixieland
6. I Want It
7. Private Hell
8. I Am The I Am
9. Secret Of The Bottle
10. Rock A Ho
11. Back Down In The Dirt
12. Chinatown



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod