Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hammerfall, Angel Dust, Mob Rules

CHINCHILLA - Take No Prisoners (2004)
Par POWERSYLV le 22 Décembre 2004          Consultée 3299 fois

Aujourd'hui, dans le monde du heavy-metal burné, rares sont les nouveaux groupes qui peuvent prétendre sortir du lot dans un marché saturé en productions sans grand apparat ou en clônes des HELLOWEEN, HAMMERFALL et autres. Il faut faire preuve dans ce contexte d'une identité bien affirmée ou d'une réelle force de persuasion au niveau des compositions. CHINCHILLA possède les 2. Du moins, c'est ce qui est illustré par ce disque. Une identité qui va au delà de cette musique à la fois mélodique et rugissante. Les 2 principaux atouts ? Des guitares affutées, maîtrisées qui savent à la fois arracher les poils, puis les brosser dans le bon sens, tout au longs de morceaux variés et enthousiastes. Et surtout un chanteur à la voix caractéristique et charismatique, dont le timbre est un mix entre la vigueur germanique et un côté rock erraillé dont les intonations évoquent parfois Sebastian Bach !! (ex-chanteur de SKID ROW).

CHINCHILLA est un groupe allemand qui existe depuis un bon moment maintenant. La première démo Who Is Who ? date de 1994, et le premier album Horrorscope de 1997. Take No Prisoners est la cinquième longue offrande de ce groupe très singulier, dont le patronyme et la pochette se situent pourtant à 1000 lieux d'une quelconque imagerie ... metal. Cachés derrière leur voiture, les 4 teutons n'attendent qu'une chose : sortir leurs flingues et vous remplir de leur plomb. Car dès "The Almighty Power", pas de compromis ! Cavalcades, gros refrain à l'allemande, énergie à tout prix. Comment ne pas taper du pied ? Les refrains imparables forcent à l'enthousiasme : comment en effet résister à l'entrain et à la puissance de "Death Is The Grand Leveller" ou "The Call" ? Le genre de brulôts qui vous poussent de l'avant, qui vous donnent une pêche pas possible et une trique d'enfer. Héroique ("Take No Prisoners" est un hymne !), plus timoré (le moins bon "Lost Control") ou mid-tempo puissant ("Stillborn Soul"), la puissance des compos cartonne sévère.
Et puis si ça ne suffisait pas, on invite les copains : le guitariste Stefan Leibing (PRIMAL FEAR) vient gratter des 6-cordes sur "Money Talks". Comme quoi, il y a des références qui prouvent CHINCHILLA n'est pas un groupe de figuration. En parlant de références heavy-metal, il est à signaler que Take No Prisoners est sorti sur Armageddon Music (label de Lars Ratz, bassiste de METALIUM).

Et ce n'est pas pour rien que le combo a ouvert pour SAXON sur sa nouvelle tournée en cette fin 2004. Il faut dire que la bande à Biff a toujours su s'entourer de bonnes premières parties. Preuve que CHINCHILLA n'est pas qu'un ramassis de brutes épaisses, ils nous offrent une jolie ballade "Silent Moments" où la voix de Thomas se rapproche d'un certain Andy Deris.

10 titres pour trois quarts d'heure bourrés jusqu'à la gueule de true heavy-metal original et de qualité. Dis Papa Noel, on les trouve en France les albums précédents ? Que voulez-vous, moi je craque. Sans doute ma meilleure surprise dans le style avec le dernier WOLF en cette année 2004. HEAVY METAL RULES ! Ben quoi ? =))

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


MANTICORA
Roots Of Eternity (1999)
Le premier album des danois (remaster 2005 svp !)




ICED EARTH
Dark Genesis (2001)
Power metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Thomas Laasch (chant)
- Udo Gerstenmeyer (guitare, claviers)
- Roberto Palacios (basse)
- Chris Schwinn (batterie)


1. The Almighty Power
2. Death Is A Grand Leveller
3. The Call
4. The Ripper
5. Take No Prisoners
6. Lost Control
7. Money Talks
8. Silent Moments
9. Stillborn Soul
10. Rich Hounds



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod