Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CYCLE SLUTS FROM HELL - Cycle Sluts From Hell (1991)
Par THE MARGINAL le 25 Décembre 2004          Consultée 1071 fois
Cycle Sluts From Hell... Voilà peut-être un nom qui rappelle quelque chose à ceux qui avaient vécu le début des 90's... Ce quintette US, originaire de New York, était constitué de 4 nanas (ou plutôt 4 tigresses) et 1 mec et avait sorti chez Sony un album éponyme en 1991, tourné la même année en 1ère partie de Motorhead, avant de disparaître de la circulation.

Seulement voilà... Même en 2004, il y a des personnes qui ont gardé en mémoire le souvenir de ce groupe devenu culte avec le temps, à défaut d'avoir eu du succès. Et comme rien ne se perd, voici venu le temps d'exhumer l'album éponyme de Cycle Sluts From Hell.

Tout d'abord, la pochette est assez olé-olé, délurée, mais néanmoins pas scandaleuse. Ensuite, le line-up du groupe se compose, tenez-vous bien, de : Venus Penis Crusher, She-Fire of Ice, Queen Vixen, Honey 1%er et Road Kill. Avec de tels alias, il est difficile de prendre ce combo au sérieux. Qui plus est, il n'est mentionné nulle part qui fait quoi sur l'album, ce qui expliquerait peut-être pourquoi Cycle Sluts From Hell entretient encore un certain mystère aujourd'hui.

Musicalement, ce quintette joue un hard-rock sévèrement burné qui fait parfois penser à Motorhead, avec parfois quelques inclinaisons vers le heavy metal. Le 1er titre de l'album "Conqueress" est un mid-tempo tendant vers le metal mélodique. Les parties de guitares sont joliment exécutées et la chanson elle-même, sans être originale, est sympa à écouter. "By the balls", le titre suivant, lorgne plus vers le rock n'roll et la voix féminine se fait plus agressive, plus couillue (comme le titre le suggère). En tout cas, on se laisse volontiers entraîner par le rythme entêtant et le refrain accrocheur. Et le début de cet album démontre que les musiciennes (et le musicien) du groupe savent jouer, les guitares étant particulièrement mises en avant. C'est le cas notamment sur "Queen high love", servi par une très longue intro instrumentale.

Les autres bons titres à retenir sont la power-ballad "Soultaker", particulièrement heavy et musclée, mais néanmoins empreinte de feeling et d'émotion, le mid-tempo "Speed queen" à la fois rageur et catchy, avec son refrain fédérateur (j'imagine très bien l'unisson entre le groupe et le public sur scène), "Taste the flesh", ou encore "Badass mama" qui sonne plus hard US que le reste de l'album et où quelques relents sleaze viennent enjoliver ce titre.

Ah, je ne pouvais décemment pas chroniquer cette galette sans évoquer "I wish you weer a beer". Ce titre est LE mega-hymne de l'album et justifie presque à lui seul son achat. Incontournable, cet up-tempo est une véritable salve heavy-rock n'roll percutante et les paroles se moquent ouvertement des suiveurs de mode, de ceux qui se font passer pour ce qu'ils ne sont pas. Qui plus est, ce titre contient une bonne dose d'humour et le solo de guitare singe joyeusement l'air de "Singing in the rain". "I wish you weer a beer" fut d'ailleurs le seul clip de Cycle Sluts From Hell et avait été diffusé (modérément, je pense) sur MTV. Culte de chez culte !!

Ce qu'on peut regretter, c'est que ce combo tombe parfois dans le caricatural et que quelques titres moins intéressants (notamment le mid-tempo heavy metal "Dark ships" et "E.R.K.S") complètent ce disque.

Malgré tout, Cycle Sluts From Hell s'est quand même fendu d'un bon album accrocheur, qu'on peut situer à mi-chemin entre Motorhead et Warlock. Dommage que l'aventure se soit arrêtée là, il eût été marrant de voir ce que ce groupe aurait fait en pleine vague grunge si elles avaient continué. A l'heure actuelle, un tel combo serait le bienvenu dans le paysage musical et constituerait certainement un coup de taloche dans la tronche des Britney Spears, Christina Aguilera, Avril Lavigne, Lorie et autres pouffiasses de la Star Academy. Rien que pour ça, je souhaite une reformation de Cycle Sluts From Hell et un 2ème album à la clé (mais, cette fois-ci, ce serait bien de préciser qui joue quoi).

Le mot de la fin : c'est un album culte réalisé par un groupe culte.

Véritable note: 3,5/5




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Venus Penis Crusher (chant)
- She-fire Of Ice (chant)
- Queen Vixen (chant)
- Honey 1%er (chant)
- Road Kill (guitare)


1. Conqueress
2. By The Balls
3. Queen High Love
4. Dark Ships
5. I Wish You Were A Beer
6. Soul Taker
7. E.r.k.s.
8. Speed Queen
9. Taste The Flesh
10. Bad Ass Mama
11. Blood Lust



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod