Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE METAL  |  STUDIO

Commentaires (22)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2004 Soma
 

- Membre : Hellfest Open Air Edition, The Mars Chronicles , Myrath

ETHS - Soma (2004)
Par POWERSYLV le 6 Octobre 2004          Consultée 4775 fois
Que voilà un groupe et une musique peu ordinaires ! Et français s'il vous plait. De Marseille plus exactement, ville qui ne brille pas que par son soleil. Cependant, c'est plutôt d'ombres dont nous allons parler ici, avec ETHS, jeune combo créé en 1999 et qui risque de faire parler de lui avec ce premier album.

Fort de plusieurs concerts et de deux démos qui lui ont permis de se faire connaître au sein de l'underground français (Samantha en septembre 2002, Autopsie le premier maxi remasterisé et mis en bac en juin 2003), ETHS a enregistré ce premier album à Salerne puis aux studios de Sriracha de mai à juillet 2004. Fred et Pendule de WATCHA se sont occupés du mix, puis le mastering a eu lieu à l'"Autre Studio".

J'avais parlé d'ombres au tout début de cette bafouille. Il suffit de visualiser la pochette et lire les titres pour comprendre que les thèmes abordés et l'ambiance musicale ne vont pas fleurer la lumière et les petits oiseaux. Obscure, étrange, violente et poétique, dégageant sur tout l'album une atmosphère aussi énigmatique que son patronyme, ETHS nous emmène dans un voyage où poésie, sensualité et mort sont intimement liés.

Une musique la plupart du temps rouleau-compresseur, thrash/hardcore avec influences néo, des riffs hypnotiques, des alternances passages calmes/passages lourds agrémentent tout le voyage. Véritable membre indispensable du groupe, la chanteuse/charmeuse/crieuse Candice mène la danse de main de maître et sait captiver son auditoire (le duo poétique "L'instant sourd" est assez particulier). Qu'est-ce que ça va donner en concert ?

Parfois susurrée, sensuelle, la jolie voix naturelle de la nymphe noire se mue en une démone à la voix gutturale impressionnante. Aurait-on trouvé (bien que le style soit différent) la Angela Gossow française ? Souvent seule, parfois assistée (Stef sur "Septum Lucidum" et "Rutsah", Runo et Phil de LOFOFORA sur "Ailleurs c'est ici"), son registre est sidérant.

Les textes sont beaux, énigmatiques et emprunts d'une noirceur décalquée sur le côté le plus noir de l'âme humaine. Sexe, procréation, avortement, machisme, masochisme ..., ils peuvent s'avérer dérangeants et provocants (lorsqu'on les comprend, ce qui n'est pas toujours aisé il faut bien l'avouer). D' autre côté, cela fait aussi partie du charme du style ETHS.

Je dois avouer que je ne suis pas fan de ce style habituellement, et j'aurai eu du mal dans un autre cas à dépasser la moyenne en terme de note. Mais les différents arguments exposés ci-dessus font de l'écoute de Soma une expérience assez étrange et inédite. Soma est un disque qui laisse des traces et c'est bien ça le plus important. Je ne sais pas si je serai client à fond, mais je pressens un bel avenir pour ce groupe original, jeune et déterminé.




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Candice (chant)
- Stef (guitare, chant)
- Greg (guitare)
- Roswell (basse)
- Guillaume (batterie)


1. Méléna
2. Crucifère
3. Détruis-moi
4. Septum Lucidum
5. La Fruit Des Anges
6. (infini)
7. Rutsah
8. Je Vous Hais
9. L'instant Sourd
10. Simiesque
11. Ailleurs C'est Ici
12. Elle S'endort



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod