Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : MÖtley CrÜe, L.a. Guns, 58
- Style + Membre : Sixx: A.m.
 

 Myspace Officiel Du Groupe (285)

BRIDES OF DESTRUCTION - Here Come The Brides (2004)
Par THE MARGINAL le 25 Mars 2004          Consultée 4063 fois

Brides of Destruction: cela fait plusieurs mois qu'on a entendu parler de ce projet réunissant Nikki Sixx (le fameux bassiste-compositeur de Mötley Crüe), Tracii Guns (l'excellent guitariste- injustement mésestimé - des L.A.Guns, qui fit également partie de la 1ère incarnation de Guns N'Roses), John Corabi (qui a chanté dans Mötley Crüe en 94). Vu le line-up sur le papier, il y avait de quoi saliver. Des mois ont passé, mais aucun album n'a pointé le bout de son nez. On a même appris que John Corabi, préposé à la guitare rythmique, a quitté les Brides en plein enregistrement pour poursuivre des projets solos (signalons toutefois qu'il est crédité sur l'album); imité peu après par le batteur Kris Kohls (également crédité sur l'album), suppléé par Scot Coogan.

Toutefois, en ce début d'année 2004, le voile est enfin levé: les Brides of Destruction sortent leur album début mars dans le monde (et dès janvier au Japon). En tant qu'amateur de Mötley Crüe et L.A.Guns, je ne voulais absolument pas rater cette galette et j'avais hâte de découvrir ce que valait London LeGrand en tant que vocaliste vu que Nikki Sixx en disait le plus grand bien.

Première impression à l'écoute de ce "Here come the brides": la production signée Stevo Bruno est moderne et donne aux compositions un gros son. Quand aux compositions en elles-mêmes, qui constituent l'essentiel, nous y voilà: avec "Shut the fuck up", ça démarre en trombe. Ce morceau punk-metal aux relents sleaze dépote sévère, mais reste quand même catchy et London LeGrand fait admirer ses capacités en s'arrachant littéralement les cordes vocales. N'allez pas pour autant croire que tous les titres sont dans cette veine. Au contraire, l'ensemble est assez varié. On trouve, et cela ne surprendra personne, des titres d'inspiration 80's; mais avec une touche personnelle appréciable: "I don't care", puissant et punky, nous renvoit aux heures glorieuses de Guns N'Roses, Skid Row, L.A.Guns. "2x dead" est un mid-tempo puissant, à l'arraché et mélodique, empreint de cette touche sleaze sur lequel le solo de Tracii Guns fait mouche. "Revolution" est un très bon mid-tempo heavy-rock catchy et tapageur au refrain glam (mais néanmoins avec une pointe de subversion) chanté par Nikki Sixx en compagnie de London LeGrand, sorte de parfait compromis entre Guns N'Roses et Mötley Crüe. A signaler que le solo de guitare joué sur un rythme lent contraste avec l'ensemble du titre, plus musclé, plus pêchu. Dans un tout autre registre, on trouve 2 titres lorgnant vers les 90's, plus précisément vers des sphères modern-rock, grungy: "I got a gun", dont l'intro a un parfum gothique, et "Brace yourself". Parmi les autres titres, on peut signaler "Natural born killers", sorte de power-pop dans l'air du temps avec un refrain flirtant avec le rap-rock: pas de doute, ce titre est largement inspiré par ce qui cartonne sur les radios US et d'ailleurs, je le considère comme le titre le plus faible de l'album. En revanche, "Life" est nettement plus convaincant: ce titre est un parfait compromis entre le côté sombre du rock des 90's et la facette plus enjouée du hard des 80's. Les couplets tristes et mélancoliques et le refrain plus énergique, plus pêchu et super catchy (on sent bien la patte de Nikki Sixx dans cette compo). Sorte de croisement réussi entre Mötley Crüe et Soundgarden, ce titre pourrait réconcilier et rapprocher fans des 80's et adeptes des 90's. Enfin, la ballade "Only get so far" vient clôturer l'album.

Quelques remarques à signaler: l'album est trop court (il dure en tout 37'39) et on était en droit d'espérer que 2 titres supplémentaires soient présents. D'autre part, 2 titres font sensiblement baisser le niveau d'ensemble de "Here come the brides": le déjà-nommé "Natural born killers", ainsi que "I got a gun".

Verdict: si ce n'est pas la grosse baffe espérée, "Here come the brides" est quand même un album de bonne facture avec de bonnes idées. Le chanteur London LeGrand y montre l'étendue de ses possibilités vocales, puisqu'il est à l'aise tant dans le registre mélodique que dans les intonations criardes. Pour l'instant, on ne sait pas si les Brides of Destruction vont donner suite à cet opus mais ce super groupe tient assez bien la route. Si l'aventure de ce projet se poursuit, on attend confirmation et, si possible, certaines améliorations.

Véritable note: 3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KINGS OF THE SUN
Full Frontal Attack (1990)
2ème album réussi de kings of the sun




RADIOVIPERS
The Morning Sunburst (2005)
Du hard us(fait par des européens) fort prometteur


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- London Legrand (chant)
- Tracii Guns (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Scot Coogan (batterie)


1. Shut The Fuck Up
2. I Don't Care
3. I Got A Gun
4. 2x Dead
5. Brace Yourself
6. Natural Born Killers
7. Life
8. Revolution
9. Only Get So Far



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod