Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dew Scented

CASKETGARDEN - This Corroded Soul Of Mine (2003)
Par MOX le 23 Mars 2004          Consultée 1123 fois
Bon...Depuis une ou deux heures j'essaie de me souvenir d'un mot, et pas moyen de mettre le nez dessus. Tant pis ça viendra...Revenons à des choses plus importantes, en l'occurrence un petit combo hongrois formé en 1998 par Attila Cseh (batterie), Peter Musitz (vous avez dit destiné?) et Balasz Toth (guitares, et je vous épargne les accents de partout). Des références pas mauvaises somme toute: AT THE GATES et CARCASS, et donc en définitive le but de ce groupe était de mélanger un peu des deux styles. Le parcours classique: démos, démos et re-démos pour en venir à ce premier album "This Corroded Soul Of Mine" qui puise allègrement de ces deux côtés: thrash et death-metal. On pourrait d'ailleurs comparer le résultat à du DEW-SCENTED quelque part.

Leur idée de départ (jetez un oeil à la pochette) était d'exprimer la souffrance d'une personne lambda au sein de notre société moderne. Alors à partir de là vous être seuls juges de la pertinence de l'idée. Un thème assez bien représenté tout au long de l'album, mais pas foncièrement monopolisant. C'est une autre paire de manches au niveau de la musique. Intense, elle mélange subtilement une aggressivité, une rapidité des tempos avec d'autres passages plus calmes, parfois plus lourds. En tout cas on a une constante compétition entre accélérations et ralentissements, ce qui rend l'ensemble pas trop linéaire, et emprunte cette technique à un bon vieux death-metal enchaînant breaks sur breaks. Bref une musique travaillée, dans laquelle les guitaristes décochent à plusieurs reprises des riffs bien sentis, créateurs d'une mélodie sacrément entraînante. Acérées et fustigeantes, les nappes de guitares s'accompagnent d'une basse claquante assez mise en avant.

Le hic concerne le chant. Ca gueule, ça on ne peut pas le remettre en cause. Mais le chant tend souvent souvent vers le criard, et va soit saoûler soit horripiler. Et c'est un gros détail tout de même, le chant. Un peu dommage de ce côté-là. Car même si toutes les compos ne renferment pas en elle-même une boule d'énergie prêt à vous exploser au visage (et vous en redemanderiez encore), l'esprit est bien retranscrit. Ce mélange de styles, entre riffs destructeurs et accrocheurs d'un thrash, et rapidité et changements de rythme d'un death, emprisonne l'auditeur dans la conscience du pauvre hère en pochette: un véritable labyrinthe mental, ou la représentation en musique d'une torture intérieure. Rien de bien "technique" dans leur musique (les solos font même preuve de feeling bien vu plus que de boucherie auditive), juste quelques morceaux aux riffs prenants que ce soit "Human Corrosive Disease", "The Day When The Silence Died" ou "Widow Mother Earth" bien plus lourd de sens, comme un désespoir humain. On a même droit à quelques notes de synthés, notamment dans "Across The Vast Oceans Of Time" (je me pose encore la question: que vient faire ce titre ici?) en double teinte (un départ quelconque pour une bonne conclusion très "heavy").

Et c'est assez violent dans l'ensemble. Ce n'est pas le petit répit de "Grief 100%" qui me contredira. Mais comme je l'ai dit plus haut, la sauce est pratiquement la même pour tous les morceaux, et tous ne brillent pas par leur originalité. Arrêtons là les défauts car pour ce petit groupe, le mélange thrash/death est convaincant la plupart du temps. Ô surprise je me souviens du mot: prometteur (j'essaie de vous tenir en haleine comme je peux).




Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Attila Cseh (batterie)
- István Cseh (chant)
- Péter Musitz (guitare)
- Gábor Őri (basse)
- Balázs Tóth (guitare)


1. Human Corrosive Disease
2. I Witness
3. Grief 100%
4. Song Of Tears (ashes)
5. The Day When The Silence Died
6. Immortality Inc.
7. Non-existent
8. 7th Scar
9. Widow Mother Earth
10. Across The Vast Oceans Of Time



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod