Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE/NEO  |  STUDIO

Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NARCISSUS - Crave And Collapse (2004)
Par POWERSYLV le 18 Février 2004          Consultée 1396 fois

Oh rage, oh désespoir, un disque de hardcore se profile. Bouh, cette musique n'est pas ma tasse de thé. Mais vraiment pas. Définitivement pas. Et certains disques ne sont pas faits pour me faire changer d'avis. Et quand c'est matiné de réminiscences néo, c'est même peut-être pire. NARCISSUS est un groupe originaire de l'Ohio et formé en Juillet 1998 afin de se lancer à la conquête de la scène hardcore/néo américaine, suivant ainsi des groupes reconnus tels que DEFTONES ou KORN. Après un EP qui a bien marché (And Forthwith Came Out Blood And Water, 1999), le quartet signe sur Takehold Records pour 2 albums (New Wave Techno Homicide en 2000, Becoming Leviathan en 2001). Voilà pour la petite histoire. Et ce Crave And Collapse est leur troisième album.

Le visuel est important pour un disque : celui-ci sort chez Century Media et est doté d'une très jolie pochette. L'auteur de cette oeuvre étant Niklas Sundin (DARK TRANQUILLITY, IN FLAMES, ARCH ENEMY), un à-priori positif s'empare de moi à sa découverte. J'allais pourtant avoir confirmation à mes dépends que l'habit ne fait définitivement pas le moine.

Reprenant tous les clichés les plus évidents et prévisibles du groupe néo Américain type "DEFTONES Twin" à la mode, NARCISSUS ... m'a tuER. Mais pas dans le bon sens. Mélange de passages bourrins où le chanteur gueule comme un goret qui "fuck the society" ("Pride/Politics") et de passages pop/psyché/deftoniens plus calmes où il se mue en Laurent Voulzy rock peu inspiré et plat ("Talented Prey - Weak Hunter", "Sound Of Silver"), ce groupe ferait sensation en reprennant le générique ado de la série Friends à leur sauce, oh oui ! Je n'aime pas ce style, je n'aime pas ce disque : le chant m'horripile, les guitares font tout le temps les mêmes plans rythmiques bourrins ... où alors des arpèges plus calmes mais ennuyeuses. A la limite, le travail à la basse est intéressant mais sinon ... quel ennui ! Ah oui, on peut penser aussi à du sous-RAGE AGAINST THE MACHINE par instant ("To James"), ce qui n'est pas forcément fait pour me rendre plus clément. NARCISSUS, du hardcore/néo pour les p'tits jeunes rebelles piercés, bandanas et cheveux raccourcis du metal ? NARCISSUS, suiveurs ? J'en sais rien, et je n'ai même pas envie de soulever une question qui au final ne me passionne guère tant cette musique m'indiffère totalement. Ce que je sais à l'écoute, c'est que c'est pas encore demain que je me ferai des dreadlocks ...

Bref, vous l'aurez compris, chez moi, l'ennui s'installe très vite à l'écoute de ce genre de zique, et la tentation a été grande de le virer de ma platine avant même la fin de la première écoute. Ce Grave And Collapse ira donc pour ma part rejoindre irrémédiablement ses compères néo et hardcore au fin fond de mon étagère de disques, lieu qui a mon avis deviendra une résidence toute trouvée où il sera heureux et aura beaucoup de petits punks. Je laisse aux fans du style le choix de la note et l'appréciation de ce type de disque. Moi j'ai mis que 1/5, préférant réserver mes quotas de bonnes notes à la musique que j'aime. J'aurai eu le mérite d'essayer, mais quel ennui à l'écoute de ce disque ... un MANOWAR ! Vite !

A lire aussi en HARDCORE :


CONVERGE
Jane Doe (2001)
De l'acmé du Hardcore

(+ 1 kro-express)



THURSDAY
War All The Time (2003)
Fort et fondant à la fois


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- John Pope (chant)
- John Larussa (guitare)
- Justin Caroll (basse)
- Josh King (batterie, basse sur 2)
- Steven Cushman (batterie sur 2)


1. Division Of The Figureheads
2. Crave And Collapse
3. Talented Prey - Weak Hunter
4. Pride/politics
5. To James
6. The Recovery
7. Seveneight
8. Blessed Coma
9. Indifference Of Living
10. Anticardia
11. Grey



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod