Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (2 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2000 Origin
2003 1 Fallen
2006 1 The Open Door
2011 Evanescence
2004 2 Anywhere But Home
 

- Style : Lacuna Coil, The Gathering , Within Temptation

EVANESCENCE - Origin (2000)
Par VOLTHORD le 30 Janvier 2004          Consultée 15915 fois

EVANESCENCE, c’est pas bien du tout. EVANESCENCE, c’est commercial. EVANESCENCE, ça passe sur Europe 2 et sur NRJ. EVANESCENCE ça fait la une de MinetteMag. EVANESCENCE, c’est des copieurs. EVANESCENCE, c’est le générique de Daredevil, et Daredevil, c’est de la merde. EVANESCENCE, c’est des méchants. Et en plus de toute façon c’est même pas du vrai metal.

EVANESCENCE, pourtant, avant, c’était bien avant (peut-être que ce sera également bien après, mais pour ça je préfère rester de mauvaise foi, vais pas réécrire cent fois cette chronique). Je sais je parle comme un vieux, et alors, ça a du bon de se sentir vieux vous savez.
Bah voilà, n’en déplaisent aux détracteurs du groupe, aux Origin, EVANESCENCE était un groupe qui apportait son lot de fraîcheur et d’innovation. A sa manière certes.

Certainement plus préoccupés à faire de l’art plutôt que du blé, les américains nous présentent un premier album aux ambiances envoûtante, d’un métal atmosphérique fortement influencé par LACUNA COIL (dire que maintenant c'est LACUNE COIL qui se revendique néo métal, ça craint du boudin, mais que voulez vous), WITHIN TEMPTATION dans une moindre mesure, avec quelques traces de néo métal Linkin parkien pas encore trop redondantes (au niveau de la plupart des riffs et de la prod).

Play.
Passons « Origin », qui tient plus de l’erreur de montage que de l’intro pertinente, retrouvons l’excellent « Whisper » qui pourrait à lui tout seul résumer les deux albums du groupe :riff entêtant, refrain excellent, musique simple mais envoûtante. « Imaginary » enfonce le clou, puis s’ensuit le très beau « My immortal », ballade qui promène, et sera honteusement reprise sur Fallen, mais qui n’en demeure pas moins attrayante et charmeuse, à dresser sur le même plan qu'un « Restless » de Within temptation (à noter que le "plan" en question n'est pas si haut que ça, mais quand même assez pour que cette phrase demeure un compliment).

L’électronique « Where will go » précède à la seconde ballade « Field of innocence» plus instrumentée que « My immortal », aussi légère et efficace. Puis vient ensuite « Even In Death », où on retrouve un peu certaines ambiances psychédélique à la Björk, un refrain à la teneur quasi religieuse et un final très linkin coil-ien !Tiens, changement de style, la huitième piste « Anywhere » sonne carrément rock pop, on aime ou on aime pas. Ouais, dans l'absolu ça a un côté franchement niais, mais EVANESCENCE l'a stratégiquement assez bien placé pour que ça demeure aussi crédible que prenant. Ah ! Un p’tit coup de boost avec le retour d’un riff typiquement neo, un couplet rappé/murmuré…ça réveille un peu. « Away from me », partiellement électronisé, et un dernier titre instrumental concluent le voyage, la magie EVANESCENCE s’estompe en nous laissant aux lèvres un sourire bien mérité.

Ok, c'est léger, et peut être un peu superficiel. Mais ça marche bien. Peut être que trop de légèreté tue la légèreté, que la boîte à rythme pète un peu les couilles. Peut être qu'après dix écoutes, cet album est peu passé à la trappe. Mais bon, certains jours, entre un petit IN EXTREMO, un bon PSYKICK LYRIKAH et avant un super TERROR 2000 ou tout aussi super FORGOTTEN TOMB, et ben ça fait toujours plaisir.

(A noter qu'à l'occasion de la réédition de cet album, certains morceaux ont été retouchés. Les légère symphonisation de « Whisper » et « Imaginary » me conviennent tout à fait, elles apportent même un petit plus. Je ne sais pas pour ce qui est de potentiels autres retouches, en tout cas, ça ne semble pas baisser la qualité de cet album.)

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE par VOLTHORD :


BATTLELORE
Evernight (2007)
Le vrai successeur de sword's song ... excellent




AKPHAEZYA
Anthology Ii (2008)
Un superbe mélange de genres (et une fille)


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Amy Lee (chant)
- Ben Moody (guitare, basse, batterie)
- David Hodges (claviers)


1. Origin
2. Whisper
3. Imaginary
4. My Immortal
5. Where Will You Go ?
6. Field Of Innocence
7. Even In Death
8. Anywhere
9. Lies
10. Away From Me
11. Eternal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod