Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Blues Pills, Dool, Led Zeppelin, Psychedelic Witchcraft, Rival Sons, Spiral Skies
 

 Site Officiel (70)
 Chaine Youtube (36)

BLACK MIRRORS - Look Into The Black Mirror (2018)
Par DARK BEAGLE le 24 Septembre 2018          Consultée 1492 fois

Le Metal à chanteuse est souvent résumé à la scène Sympho, à cause de l’émergence de nombreux groupes à l’aube des années 2000 qui mettaient en avant une soprano pour en mettre plein les oreilles, séduits par la sirène de NIGHTWISH. Seulement, cela ne représente qu’une partie des groupes dont le chant est assuré par une femme. Avant, elles évoluaient dans des registres plus Hard Rock et Heavy Metal, avant de passer au Thrash avec Sabina Classen de HOLY MOSES, avant de virer Death avec Angela Gossow au sein d’ARCH ENEMY. Aujourd’hui, la mode serait de les voir derrière le micro dans des combos de Stoner ou de Doom, à l’instar de BLUES PILLS, PSYCHEDELIC WITCHCRAFT, SPIRAL SKIES ou encore BLACK MIRRORS qui nous concerne ici.

Bon, maintenant que vous vous êtes fadés cette introduction aussi chiante qu’inutile, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet. Parce que si vous attendez du tout cuit qui vous tombe dans le bec, c’est niet. Faire des recherches autour d’un groupe qui a le même nom qu’une série TV à succès, ben ça ne donne pas envie de jouer les maîtres corbeaux, vous pouvez me croire. Bon, où en étions-nous ? Ah oui. BLACK MIRRORS nous vient de Belgique et si "Look Into The Black Mirror" est bien leur premier album, le groupe n’en est pas à son galop d’essai, il a déjà publié deux EP, dont le "Funky Queen" qui leur a servi de carte de visite après leur signature sur le label Napalm Records.

Mené par Marcella Di Troia, BLACK MIRRORS propose un Stoner lumineux, qui oublie souvent d’être enfumé, avec des influences plus Hard Rock que le sempiternel BLACK SABBATH, mais servies avec des riffs qui ont un joli excédant de gras, un gras dont il englobe ses mélodies entêtantes. Les morceaux sont riches et variés, ils proposent tous un petit quelque chose qui les rend intéressants, certains plus que d’autres, parfois au détriment du titre qui suit directement (par exemple, "Funky Queen", récupéré de l’EP, fait grandement de l’ombre à "Lay My Burden Down"). Le groupe bénéficie d’une production mettant ses compositions en valeur, avec cette batterie qui s’épanouit dans l’espace, forte et groovy, trouvant avec la guitare quelqu’un avec qui dialoguer. Il y a de la rondeur, de la chaleur et de l’envie.

Mais celle qui attire toute l’attention, c’est la chanteuse. Marcella Di Troia a une voix. Est une voix. Elle ne donne pas l’impression de s’égosiller, mais elle habite littéralement les trames musicales proposées par le groupe. Elle se montre aussi à l’aise dans les aigus que dans les graves ("Inner Reality" est à ce titre un véritable petit bijou, entre douce mélodie et assauts furieux), elle sait se faire douce comme elle peut laisser voir une espèce de rage diffuse mais bien présente, sur les parties les plus explosives qui émaillent le disque.

Et l’ensemble semble couler tranquillement, de façon homogène alors que chaque titre a sa personnalité, son ambiance, sa mélodie. Plutôt que de jouer la carte de la sécurité en proposant des riffs qui se répondent tout du long, BLACK MIRRORS joue crânement sa chance en proposant une série de titres qui sont tous très différents les uns les autres sans que cela ne casse le rythme de l’album et sort parfois du carcan souvent handicapant du Hard Rock dans sa forme la plus simple. Il y a de nombreux emprunts au Rock, voire à des choses un peu plus Indé qui viennent enrichir la musique des Belges.

Vous l’aurez compris, le groupe n’a pas choisi la voie de la facilité, mais tout semble couler de façon la plus sereine qui soit. Enfin sereine… Si BLACK MIRRORS reste volontiers mélodique, les élans plus agressifs ne manquent pas. "Cold Midnight Drum", par exemple, se veut sombre, avec des enchaînements qui peuvent paraître étranges mais qui au final font l’originalité de la chanson, tandis qu’un titre comme "Till The Land Wind Blows" surprendra avec son refrain qui fait songer à ce que pourrait produire Nick Cave en compagnie de ses Mauvaises Graines. Comme si le but de BLACK MIRRORS était de provoquer l'étonnement, continuellement.

L’ensemble parait ambitieux, mais ce n’est rien en comparaison de la dernière pièce, "Burning Warriors", qui est la plus longue, avec une tournure Psychédélique intéressante. Le groupe joue le contraste entre le calme et la tempête, le calme somme toute relatif des couplets face à la puissance des refrains, entre les explosions de guitare et la voix de Marcella qui atteint ici son paroxysme. Et alors que l’on croit que tout se termine, que le silence se fait assourdissant, le groupe reprend après pas loin de deux minutes de blanc, pour une douce jam, histoire de clore le débat sans trop pousser, afin que l’on reprenne notre souffle après tant d'émotions.

Au final, on tient avec "Look Into The Black Mirror" un disque vraiment très intéressant, mais qui risque d’étouffer avec cette étiquette Stoner qui leur va bien, mais qui est finalement trop étriquée pour ce que le groupe propose. BLACK MIRRORS est indéniablement bizarre dans sa forme, certainement très confiant dans sa démarche, parfois un petit trop, ce qui lui joue parfois des tours, sombrant parfois dans la facilité ("Mind Shape", joli, mais qui n’a pas la force évocatrice des autres morceaux). Peut-être pas l’album de l’année, mais certainement l’une des révélations de cette année 2018, dans un registre qui ne manque pas de prétendants.

A lire aussi en STONER par DARK BEAGLE :


CLUTCH
Book Of Bad Decisions (2018)
La bonne décision : écouter ce disque !




PSYCHEDELIC WITCHCRAFT
Sound Of The Wind (2017)
Paye tes seventies !


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Marcella Di Troia (chant)
- Pierre Lateur (guitare)
- Gino Caponi (basse)
- Edouard Cabuy (batterie)


1. Shoes For Booze
2. Funky Queen
3. Lay My Burden Down
4. Inner Reality
5. Moonstone
6. Günther Kimmich
7. Cold Midnight Drum
8. Mind Shape
9. Till The Land Wind Blows
10. Burning Warriors
11. Whispering Ghost (bonus Track)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod