Recherche avancée       Liste groupes



      
SLAVONIC METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BUTTERFLY TEMPLE - Vetchnost (2015)
Par PESTIK le 26 Janvier 2016          Consultée 1494 fois

Le quasi anonymat du groupe russe BUTTERFLY TEMPLE est complètement incompréhensible : d’excellents musiciens, actifs depuis 20 ans et auteurs de 9 albums allant de l'assez bon à l’indispensable, une musique originale et des packagings toujours raffinés. Il est vrai que leur situation géographique et la distribution qui va avec (la fédération de Russie), leurs changements de chanteurs, et leur position anti-fasciste ont pu constituer un frein (l’image extrémiste a aidé bien des groupes de l’Est à percer, pour preuve l’engouement pour GRAVELAND). Après, ARKONA est parvenu à percer avec les mêmes freins, et n’en déplaise à leurs fans, la musique de Masha and co reste qualitativement en deçà de celle du Temple du Papillon. Espérons donc qu’avec ce neuvième album le groupe moscovite acquiert de nouveaux fans et atteigne les sommets de renommé qu’il mérite.

Grand fan de leur septième opus, l’indispensable "Zemlia" (Земля) sorti en 2010, je dois avouer que l’album suivant qui voyait un nouveau chanteur assurer les parties claires et extrêmes m’avait semblé quelque peu fade, et malgré quelques passages brillants l’album s’écoutait sans marquer durablement les esprits. Courant 2015, un EP promo m’avait rassuré quant à la direction de ce nouvel album, qu’elle soit musicale ou vocale. En effet le groupe a compris la déception de ses fans, et a travaillé ses morceaux en piochant les éléments primordiaux de son entière carrière : la furie des débuts, l’aspect folk et épique des années 2000 et la sophistication mélodique de ces dernières années. Le nouveau chanteur d’origine biélorusse enterre son prédécesseur, voire l’ensemble des chanteurs précédents, puisqu’il brille aussi bien dans le chant Death bien gras que dans les cris Black. Le chant clair voit le retour en tant qu’invité de Abrey (chanteur sur l’album "Zemlia" et fondateur de OMELA), une des plus belle voix claire du Metal moderne, pleine de sensibilité et de lumière, puissante et enivrante. La chanteuse de KALEVALA (Калевала) amène une touche particulière avec ses vocalises slaves caractéristiques.

Pour situer cet album, je dirais, même si le classer dans un genre particulier est impossible, qu’il s’agit d’un Metal Progressif, où le clavier se taille la part du lion, doté de parties Folk slavophones. L’ensemble reste cependant tributaire d’un passé Black Metal compte tenu de la rudesse du chant principal et de la fureur de certains passages. On pourrait l’approcher de la période la plus inspirée de la grande sœur ARKONA ("Yav" ou "Goi Rode Goi !") avec des parties vocale plus "mâles" (forcément) et une plus grande fluidité dans les morceaux, voire le premier album des voisins de ENSIFERUM (sans le coté viking). La musique est entraînante, solennelle parfois, et sacrément passionnante. A tel point que je m’interroge si c’est album n’a pas détrôné "Zemlia" dans mon cœur.

Enregistré par le groupe dans son propre studio, le son est très propre, collant parfaitement à la musique exécutée, tout est clair et puissant, les passages Heavy sont lourds comme il se doit, les passages plus agressifs ne sont jamais brouillons. Une belle réussite de la part du groupe, à l’image du titre "Doroga Domoï", proposé en avant première comme single numérique.

Un mot sur l’édition limitée, commémorant les 20 ans du groupe, proposée dans un magnifique digibook : elle inclut un DVD copieux, dont l’intérêt reste limité pour les non russophones, puisque je ne suis pas parvenu à obtenir de sous-titres. Or le plus gros de ce DVD est consacré à la présentation du groupe et à son histoire, contée par les membres du groupe… en russe… oui c’est dommage, mais le gros des fans du groupe étant russophone, on peut comprendre ce partis pris. Le live quant à lui est un peu trop brouillon pour que l’on puisse réellement savourer ces interprétations sur scène des morceaux les plus emblématiques du groupe russe. Quoi qu’il en soit, un DVD bonus ne saurait influer sur la perception d’un disque, ne restant qu’accessoire.

Pour conclure, BUTTERFLY TEMPLE a produit un grand disque, qui bénéficie de ces deux décennies au service du Metal pour devenir une pierre angulaire de la musique extrême. Ces neuf titres sont à découvrir absolument tout comme ce fantastique groupe.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME :


ASMEGIN
Hin Vordende Sod & So (2003)
Folk metal extreme




RUNIC
Liar Flags (2006)
Black / death folklorique comme on en rêve


Marquez et partagez




 
   PESTIK

 
  N/A



Non disponible


1. Рождени&
2. Кровь бо
3. Слова пу
4. Памяти с
5. Вечност&
6. Изгой
7. Останьс&
8. Дорога д
9. Неизбеж&



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod