Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Helloween, Iron Maiden, Gamma Ray, Edguy, Hammerfall, Lost Horizon
- Membre : Soul Remnants, Vomitron
 

 Myspace Du Groupe (390)
 Site Officiel Du Groupe (376)

ARMORY - Empyrean Realms (2013)
Par FENRYL le 28 Avril 2014          Consultée 3107 fois

Fin Avril 2008 je vous faisais part de mon coup de cœur pour ARMORY, un combo originaire du Massachusetts qui m'avait contacté directement via le site pour une "modeste" chronique ! J'avais pris un sacré pied avec leur Power Speed Metal.
Largement teintée de nombreuses influences européennes sur lesquelles nous reviendront plus tard, le groupe avait su faire l'unanimité autour de lui et au niveau des médias spécialisés. Quelques mails de remerciements et de projets plus tard et nous voilà quasi jour pour jour 6 ans après à parler de leur... second album seulement !

Attention, n'allez pas croire pour autant que ARMORY s'est séparé et/ou n'a rien fait pendant toutes ces années. Non, et re-non, une fois de plus ! Poussés par leur infatigable volonté de délivrer à chaque fois le produit le plus abouti possible, c'est bien tout ce temps que les membres du groupe ont mis pour débarquer dans les "bacs" avec ce "Empyrean Realms".
Le groupe n'a pas changé de line-up (tellement rare pour être précisé), compose TOUS ses textes et ses musiques ensemble, s'inspire d'oeuvre variées (ici "Quest For The Fleece" du mythe grec de "Jason et les Argonautes" ou encore du "Cycle d'Elric" de Michael Moorcock, référence littéraire de l'Heroic Fantasy pour "Fate Seeker").
Bref, ARMORY est un élève sérieux. Le genre "Premier de la classe", qui ne rend son travail qu'une fois lu et relu un paquet de fois...

Et qui va s'en plaindre, si ce n'est les fans qui voudront les entendre plus fréquemment ? C'est assurément mon cas mais quand on nous délivre un produit de qualité, on en veut juste à toute la tripotée de combos qui, eux, appartiennent à la catégorie des fumistes et des branleurs qui nous pondent soit des étrons, soit des trucs trop fadasses pour soulever un semblant de plaisir à un moment.
Il faut dire que depuis pas mal de temps, j'ai bien du mal à être enthousiasmé dans le genre qui nous intéresse ici. HELLOWEEN ? STRATOVARIUS ? SABATON ? POWERWOLF ? PATHINDER ?
En mettant fébrilement mon exemplaire physique dans mon lecteur (et oui, on appelle cela encore un cd mes amis car ici, on vous envoie directement par la poste un VRAI support, avec un VRAI livret, avec les textes et les remerciements comme au bon vieux temps...) et en poussant la touche play, "Eternal Minds" rassure de suite tout le monde ! Une claque dès le départ !
Directe, la production est au top, on en prend plein les oreilles. Net, précis, chirurgicale.
Les frangins Kurland vont immédiatement se rappeler à notre bon souvenir : le duo que compose Joe avec Chad (Fisher) se répond à merveille, nous délivrant des riffs puissants, rythmés et entraînants (on retrouve tous ces reprises des tubes des consoles de notre enfance dont je vous ai déjà parlé avec VOMITRON mais également en bonus sur l'opus précédent). La voix si jubilatoire d'Adam a pris une assurance dévastatrice : on tient ici une pépite de morceau avec un refrain efficace. Il assure à chaque instant, lorgnant toujours plus vers LOST HORIZON.

La section rythmique abat un travail conséquent ("Dreamstate", en mode FREEDOM CALL flagrant) et ne faiblit à aucun instant. Elle place en orbite chaque riff, soutient chaque plan énergique et mélodieux à la fois.
ARMORY ne renie pas ses influences : du GAMMA RAY par-ci, du HELLOWEEN par-là, des morceaux de ANGRA également, une touche de Prog' plus présente, ce qui nous évite l'écueil du plagiat. En se forgeant une identité forte ici, le groupe donne une orientation puissante à ses compositions : on a l'impression de voyager littéralement à chaque morceau, dans une sorte d'odyssée spatiale. C'est le but annoncé, c'est totalement réussi.
Le mariage des claviers avec les deux guitares, soutenues par la section rythmique donne un cadre très énergique et volontaire à l'ensemble. Chaque track d'une durée de 5 minutes en moyenne ouvre de nouvelles portes, de nouveaux horizons. Sans doute moins immédiats après quelques écoutes, la galette prend davantage de sens après plusieurs voyages aller-retour dans la galaxie ARMORY.
Ce "Empyrean Realms" se dévore d'un seul tenant, sans pause, comme un tout.

La puissance des chœurs ("Beyond The Horizon" ou sur "Elements Of Creation") renforce ce sentiment de hauteur tout comme la construction à tiroir avec des ponts, des breaks, des soli intelligemment proposés.
À ce propos, difficile de vous citer un morceau avec un solo plus plaisant que les autres car je serais obligé de vous nommer quasi tout l'album ! "Reflection Divine" entre dans cette catégorie par exemple, juste avant l'instru "Horologium" (très bon) et l'intro mortelle de "Elements Of Creation" (un des sommets de cet album).

Ce qui fait la force de ce "Empyrean Realms", c'est qu'il ne faiblit pas. Quelle homogénéité aussi bien dans l'énergie qu'il dégage que dans la qualité des compositions au fil des minutes.
"Inner Sanctum" poursuit le voyage avec une touche plus Heavy, accompagné de claviers plus marqués pour notre plus grand plaisir.
Et que dire de ce "Fate Seeker", pêchu et immédiat ? Adam chante à s'en damner (Kiske style), le riff principal entêtant tout comme le préchorus/chorus ! Et tout ceci se termine en apothéose avec une ouverture grandiose sur les 7 minutes de "Quest For The Fleece" qui va résumer tout cet album. Un refrain envoûtant, une construction à tiroirs et de la technique/vitesse d'exécution avec du feeling en prime, que demande le peuple merde ?!

On pourra finalement citer également des aspects CRIMSON GLORY, AXXIS, voire les vieux SONATA ARCTICA histoire de balayer la palette la plus large des références du groupe pour vous donner envie de véritablement écouter cette galette pleine d'énergie et de vitalité.

"Empyrean Realms" n'est pas un album parfait et mythique. Non. C'est un très bon album qui fait mouche. Une production quasi ultime (j'emmerde les puristes qui viendront dire le contraire !), une débauche d'énergie à TOUS les postes, des morceaux diablement efficaces et entraînants pour un rendu final qui ne pourra que rendre heureux les mordus de Heavy Power Speed Mélo avec une touche de Prog' !! Si avec une telle dénomination, ARMORY n'arrive pas à vous attirer, c'est à n'y rien comprendre.
Et je vous avoue qu'en ce moment, ce vent de fraîcheur fait véritablement du bien.

Merci ARMORY.

A lire aussi en POWER METAL par FENRYL :


LOST HORIZON
Awakening The World (2001)
Un splendide réveil du monde... du Speed.

(+ 1 kro-express)



ARMORY
The Dawn Of Enlightenment (2007)
Une baffe Power Speed Metal made in USA !


Marquez et partagez






 
   FENRYL

 
  N/A



- Adam Kurland (chant)
- Joe Kurland (guitare, batterie en studio)
- Tom Vieira (batterie live)
- Thomas Preziosi (basse)
- Chad Fisher (guitare)
- Peter Rutcho (claviers)


1. Eternal Mind
2. Dreamstate
3. Beyond The Horizon
4. Reflection Divine
5. Horologium
6. Elements Of Creation
7. Inner Sanctum
8. Fate Seeker
9. Quest For The Fleece



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod