Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Rhapsody, Fairyland, Stratovarius
- Membre : Spheric Universe Experience, Adagio
 

 Site Officiel (502)

OPERADYSE - Pandemonium (2013)
Par GEGERS le 9 Novembre 2013          Consultée 2319 fois

En 2003, il y a eu le raz-de-marée FAIRYLAND. 10 ans déjà. Tous les amateurs français de Metal Symphonique s'en rappellent, bien évidemment, encore abasourdis par cette musique à la fois audacieuse et rafraîchissante, qui a alors donné un bon coup de pied dans la fourmilière. Depuis c'est bien normal, ces mêmes amateurs sont à l’affût, et guettent l'arrivée sur le marché d'une nouvelle belle surprise. D'une part, parce que les Français aiment bien quand d'autres Français font la niaque aux grosses cylindrées étrangères, et d'autre part parce que ces mêmes grosses cylindrées n'en finissent pas d'épuiser et de ridiculiser le genre, préférant diviser leurs forces pour les uns et proposer ainsi deux fois plus d'albums médiocres, ou usant tellement les codes Metal Symmphonique, laissant ce dernier exsangue et à un niveau proche de la bande son de jeu vidéo.

Du coup, la venue au monde d'OPERADYSE fait dresser les oreilles et remplit les regards d'un fol espoir. Venu au monde est un terme quelque peu galvaudé, puisque le groupe s'est formé en 2006, et s'est fait l'auteur d'un premier EP en 2009. De nombreux changements de line-up n'aidant pas, ce n'est que récemment, après l'intégration du fort talentueux Frank Garcia, par ailleurs vocaliste des progueux de SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE, que le groupe s'est stabilisé et à décroché un premier contrat chez SPV (excusez du peu) pour la distribution de son premier album.

Un album qui est bon. Bien pensé, bien ficelé, bien exécuté. Ni plus ni moins. Difficile de se faire plus enthousiaste, car les plans proposés par le groupe, s'ils sont de qualité et dans une pure tradition Metal Symphonique, ont déjà été entendus, chez RHAPSODY bien sûr, mais aussi chez STRATOVARIUS (le son caractéristique des claviers). Non pas que cela soit une tare, ou même un quelconque écueil à la réussite, simplement on peine à s'emballer à l'écoute de titres qui, s'ils font plaisir à entendre, n'en restent pas moins une interprétation personnelle de ces satanés codes immuables du Metal Symphonique qui figent le genre et semblent vouloir lui refuser toute évolution.

Pas d'excellente surprise à la FAIRYLAND en vue, donc. Reste que "Pandemonium" est un album savamment construit, qui en donne pour leur argent aux amateurs du genre. Il y a, dans la légèreté et l'aspect lumineux, quasiment céleste, des guitares de "Celestial Sword", une véritable sincérité qui séduit et intéresse. Le groupe tente, on le sent, de construire un univers épique, ou de valeureux chevaliers affrontent de violents dragons, brushing au vent. Il manque un poil de liant entre les morceaux (des liaisons instrumentales ?) pour que la sauce prenne vraiment et que l'on envisage l'album comme un tout indissociable, et l'on peine à suivre le cours de la trame narrative, si elle existe. Les morceaux pris un à un, en revanche, offrent de véritables bons moments. On est conquis notamment par "Keeper Of The Flame" et son intro HELLOWEENienne, "Fairies Secret Garden", titre un poil plus sombre déjà présent sur l'EP de 2009, et agrémenté d'une délicate touche vocale féminine. Le plat de résistance reste néanmoins le morceau-titre, "Pandemonium", sorte de "morceau-monde" qui déploie 6 minutes d'un Metal Symphonique inspiré et très compétent. On apprécie que sur ce titre les guitares se fassent un poil plus mordantes, alors que leur rugosité semble moindre sur le reste de l'album. Et, bien sûr, on est ébahi par la prestation vocale haute en couleurs de Frank Garcia, qui porte comme un gant ce genre musical qui lui permettre de faire montre de la (très grande) étendue de sa palette vocale.

Il manque donc, malgré déjà quelques années de carrière au cul, un peu de bouteille à OPERADYSE, qui devrait tout d'abord changer de nom pour un patronyme moins cliché, et travailler la construction d'ambiances, chose essentielle pour qu'un album de Metal Symphonique fonctionne. Car au niveau de l'exécution musicale et du savoir-faire en matière de composition, il ne fait aucun doute que les compétences sont là, et qu'elles ne demandent qu'à se développer encore plus à l'occasion d'un futur album, espérons-le, un peu plus construit et audacieux.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


EX LIBRIS
Ann - Chapter 1: Anne Boleyn (2018)
Ex ------ libris




ARK STORM
Beginning Of The New Legend (2003)
Le meilleur clone d'Yngwie Malmsteen


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Franck Garcia (chant)
- Damien Marco (guitare)
- Bastien Sable (batterie)
- Emmanuel Colombier (batterie)
- Stephane Lambert (basse)


1. Rise
2. Celestial Sword
3. Unfold Legend
4. Keeper Of The Flame
5. The Path
6. Fairies Secret Garden
7. Arkanya
8. Pandemonium
9. Nevermore
10. Frozen



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod