Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2013 Rise Up
 

- Membre : Nordic Union, Twilight Force
- Style + Membre : Talisman, Jeff Scott Soto

W.E.T. - Rise Up (2013)
Par GEGERS le 13 Mars 2013          Consultée 2826 fois

Au fondement d'un groupe Hard Rock ou Metal repose, le plus souvent, une alchimie musicale et personnelle entre individus partageant des centres d'intérêt communs. De fait, le genre se veut "de l'instant", sans préméditation, et a jusqu'à aujourd'hui plus ou moins évité d'être soumis au travail sur commande, au contraire de la musique classique (depuis que le monde est monde) ou électronique. Une exception est le groupe W.E.T., assemblé de toutes pièces par le directeur du label Frontiers, Serafino Perugino, fin 2008. L'objectif du bonhomme était simple : réunir ce que son label propose de mieux en matière de compositeurs et d'interprètes, et les faire donner naissance à un opus A.O.R calibré pour séduire les masses. C'est ainsi que naît W.E.T., super-groupe factice (encore un), dont le nom fait référence à un des groupes dans lesquels officient (ou officiaient) ses membres : le W de WORK OF ART (Robert Säll), un groupe que Perugino avait déjà contribué à mettre sur pied, le E d'ECLIPSE (Erik Martensson) et le T de TALISMAN (Jeff Scott Soto). Fin 2009 atterrit dans les bacs un premier album qui, malgré sa volonté de rester profondément respectueux des codes du genre, fait souffler un vent frais sur le petit monde de l'A.O.R, et parvient à séduire sans réserves grâce à des compositions résolument inspirées.

Un peu plus de trois ans plus tard, on prend les mêmes et on recommence, ou presque. La basse, assurée sur le premier opus par le regretté Marcel Jacob (TALISMAN, LAST AUTUMN'S DREAM) est désormais prise en charge par Erik Martensson, qui rajoute ainsi une corde supplémentaire à son arc. Le bonhomme, en binôme avec Robert Säll, a une nouvelle fois tenté de composer une bonne poignée de tubes A.O.R et, de nouveau, il y est parvenu. Mais comment W.E.T. fait-il pour, à chacune de ses nouvelles sorties, écraser et ridiculiser ainsi la concurrence ? La clé de la réussite réside, très probablement, dans l'organe vocal d'un Jeff Scott Soto dont la constance force le respect. Malgré un nombre important de projets, le chanteur est parvenu à proposer des lignes vocales marquantes et inspirées, mêlant puissance et subtilité. Du grand art.

Mais la force essentielle de W.E.T. reste sans doute cette compétence à proposer des titres plus mordants et orientés guitare que la concurrence. Les claviers, éléments essentiels, participent à la mise en place des ambiances, mais ne prennent jamais une place prépondérante, n'alignant aucune mélodie trop voyante. C'est bien la six-cordes lead de Robert Säll qui reste la star de cet album, et qui éclabousse régulièrement les morceaux de mélodies lumineuses et de soli délectables.

Niveau inspiration, ce second opus de W.E.T. constitue une confirmation plus qu'une véritable surprise. À nouveau, le talent combiné des trois artistes fait mouche, et si l'on déplore l'absence d'un morceau aux allures de véritable tube (comme pouvait l'être "One Love" sur l'album précédent), aucun écueil n'est à déplorer. Les sonorités A.O.R un peu trop convenues de la ballade "Love Heals", qui tombe un peu trop dans les travers du genre, ne sont pas à même de gâcher le plaisir ressenti à l'écoute du single "Learn To Live Again" et son refrain flamboyant, du vindicatif "On The Run" ou du final "Still Unbroken", bien plus Hard Rock percutant qu'A.O.R. Même si tout cela est calculé au millimètre, l'album dégage une sincérité et un véritable amour du travail bien fait qui ne peuvent qu'inciter à la bienveillance et à l'adoption sans réserve de ce deuxième album des maîtres du genre. On se laisse porter gentiment, en acceptant le ronronnement d'un savoir-faire véritable qui succède à la fulgurance du premier opus. Une nouvelle commande honorée avec brio.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R  :


Kip WINGER
Songs From The Ocean Floor (2000)
Parfois il est bon de prendre de l'âge !




GOTTHARD
One Life, One Soul - Best Of Ballads (2002)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Jeff Scott Soto (chant)
- Robert Säll (guitare)
- Erik Martensson (guitare, basse, claviers)
- Magnus Henriksson (guitare)
- Robban Bäck (batterie)


1. Walk Away
2. Learn To Live Again
3. Rise Up
4. Love Heals
5. What You Want
6. The Moment
7. Bad Boy
8. On The Run
9. Broken Wings
10. Shot
11. Still Believe In Us
12. Still Unbroken



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod