Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Page  1 |

le 25 Avril 2013 par KYUSS12


C'est vrai qu'on ne peut pas écouter cet album simplement pour prolonger l'expérience auditive de SOUNDGARDEN et de PEARL JAM, et on ne peut pas non plus le juger de la même manière, car l'esprit n'est pas le même, cet album étant un album de recueil pour les musiciens.

C'est donc une série de ballades et de mid tempo à fleur de peau qui s’enchainent, avec un chant prodigieux, plein d'émotion qui nous prends aux tripes ("Say Hello To Heaven", "Times Of Trouble", "Four Walled World", "Reach Down" pour ne citer que mes morceaux préférés).

Cet album est presque aussi bouleversant que les unplugged d'ALICE IN CHAINS, et pour moi il reste une référence pour tout le mouvement Grunge, car les musiciens, dans cette démarche, n'avaient pas de contraintes d'un quelconque label et on sens qu'ils se lâchent (les soli de Mike Mc Cready m'ont rarement autant pris aux tripes que sur cet album).
Pour finir je ne met pas 5 étoiles car je suis du même avis que le chroniqueur, il manque des morceaux un peu plus pêchus pour contraster avec l'envoutement des ballades et saisir notre attention tout au long de l'écoute, mais encore une fois, le but n'était pas de faire un album vendeur et parfait.

le 10 Novembre 2008 par SISCO


Dès la première écoute cet unique disque d'un projet hommage à Andrew wood (Mother love bone) prend aux tripes. Il y a quelque chose de profondément mélancolique et ténébreux chez Temple of the dog. J'en vois qui crient au grunge crasseux (hein coquin de DM !). C'est tout le contraire : un album classieux, puissant qui vous renvoie à vos propres démons. Cette aura, il faut savoir l'attribuer à Chris Cornell, chanteur devant l'Eternel dont on est obligé de souligner le talent, même si on n'aime pas Soundgarden, si on n'aime pas le sub pop de Seattle, ce type peut faire pleurer des menhirs. Quand en plus il y a Eddie Vedder, en second couteau sur quatre titres, on obtient une qualité de chant quasiment jamais entendue. Tout ça pour dire que ces dix titres et 54 minutes, 17 ans après, sont à redécouvrir d'urgence. Prenez un Say Hello 2 heaven, un Call me a dog, un Four walled world, mettez vous devant la fenêtre quand il pleut et dîtes-moi si ça ne vous parle pas. Là oui, il y a des influences, du Led Zep par exemple, mais c'est restitué avec furie. Surtout qu'à la guitare, Stone Gossard et Mike McCready (Pearl Jam), 25 ans à peine, font cracher les notes comme jamais. Quelques mois avant le Dirt d'Alice in chains, ce Temple a fortifié les bases d'un mouvement qui a duré ce qu'il a duré certes mais qui a livré des albums devenus incontournables.

le 15 Mai 2004 par POSSOPO


j'ai acheté ce disque, je l'ai écouté puis je l'ai revendu puis je m'en suis mordu les doigts puis j'ai eu mal au doigts. TEMPLE OF THE DOG n'est pas vraiment soundgarden, se situe assez loin de PEARL JAM mais comporte quelques éléments se raccordant aux deux groupes que je viens de citer.

un disque émouvant, de couleur grise.













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod